Publié le 11 Jul 2018 - 09:26
AFFAIRE DE FAUX MONNAYAGE

 Thione Seck et son acolyte malien à l’écoute du Parquet

 

L’instruction de l’affaire de confection de faux billets de banque dans laquelle sont impliqués Thione Seck et le ressortissant malien Alaye Djitèye est sur le point d’être bouclée. Le juge du deuxième cabinet d’instruction n’attend que le réquisitoire définitif du Parquet pour clore l’information ouverte depuis 2O15. Le remplaçant de Yakham Lèye a, il y a quelques semaines, saisi le Parquet pour qu’il fasse son réquisitoire définitif. Sauf que le maître des poursuites pourrait également demander un supplément d’enquête qui risque de prolonger l’information déjà longue. A défaut, le magistrat instructeur va prendre une ordonnance de renvoi ou de non-lieu total ou partiel.

 Cette affaire qui est passée entre les mains de trois juges d’instruction (Samba Sall, Yakham Lèye et maintenant Youssou Diop) remonte à courant mai 2015, quand le père de Wally Seck a été arrêté en même temps qu’Alaye Djité avec des faux billets en euros et en dollars estimés à 42 milliards F CFA par la gendarmerie.

Déférés, tous les deux ont été placés sous mandat de dépôt le 2 juin 2015 pour association de malfaiteurs, falsification, contrefaçon, allitération de signes monétaires en cours légal au Sénégal et dans un pays étranger, blanchiment de capitaux et tentative d’escroquerie. Cependant, Thione Seck bénéficie d’une liberté provisoire depuis le 12 février 2016, alors que son coïnculpé croupit toujours en prison, malgré la dizaine de demandes de liberté provisoire introduites par son avocat.

 

Section: