Publié le 7 Jul 2018 - 09:10
BILAN DE DEUX ANS D’OPERATION

787 enfants retirés de la rue

 

Du 30 juin 2016 au 25 avril 2018, le Sénégal a retiré des rues de Dakar 1 787 enfants originaires de l’intérieur du pays et du voisinage. Ceci est le résultat d’une opération de retrait menée par le ministère de la Bonne gouvernance et de la Protection de l’enfance. ‘’Parmi ces enfants talibés et mendiants, on dénombre 1 347 non accompagnés et 229 filles’’, indique le rapport du ministère cité par l’Aps.

Ce document permet également de noter que la mendicité attribuée souvent aux étrangers est avant tout l’œuvre des Sénégalais. En effet, plus de la moitié, soit 1 083 parmi eux, proviennent des régions du Sénégal. La Guinée-Bissau vient après avec 466 enfants, suivi du Mali avec 133. Sous la barre des 100, on trouve la Guinée qui en compte 71, la Gambie 26 et le Niger 2. Ces enfants retrouvés dans la rue ont été regroupés, dans un premier temps, au centre Guindi pour identification. Les autorités ont, par la suite, procédé à leur rapatriement auprès de leur famille d’accueil. Ce nombre de jeunes retirés de la rue ne représente qu’une petite goutte d’eau dans l’océan de la mendicité.

En effet, même si les chiffres sur cette question sont très peu homogènes, on parle, d’une source à l’autre, de 20 000 à 50 000 enfants dans la rue, d’autres statiques allant même jusqu’à près de 200 000 enfants au Sénégal. Ainsi, à ce rythme de retrait, il faudrait peut-être un siècle pour venir à bout du phénomène.

 

Section: