Publié le 12 Jun 2018 - 21:29
CONCERTATION SUR LE PETROLE ET LE GAZ

Les conseils de Landing Savané

 

Pour une gestion efficiente et efficace des recettes issues de l’exploitation du pétrole et du gaz, le secrétaire général d’Aj/Pads-A, Landing Savané, préconise 12 recommandations.

 

La bonne gestion des recettes tirées de l’exploitation du pétrole et du gaz sénégalais préoccupe Landing Savané. Le secrétaire général d’And Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (Aj/Pads-Authentique), en perspective de la concertation qui s’ouvre aujourd’hui dans la matinée à Diamniadio, a formulé 12 recommandations à cet effet.

Ainsi, pour une gestion efficiente et efficace des ressources issues de l’exploitation, Landing Savané préconise la mise en place d’un fonds souverain. ‘’Les ressources provenant des hydrocarbures ne doivent pas être versées directement dans le budget national. Elles doivent être logées dans une sorte de fonds souverain qui viendrait épisodiquement en soutien aux différents projets et programmes selon une répartition bien définie’’, propose-t-il.

Pour la gouvernance et la politique de gestion des  hydrocarbures, M. Savané  estime qu’il serait nécessaire de mettre en place un observatoire permanent autonome qui,  selon lui, s’adossera à l’espace universitaire et à la société civile pour, dit-il, veiller à la bonne gouvernance du secteur.

Toujours  dans ses recommandations confinées dans un communiqué parvenu hier à ‘’EnQuête’’, le leader d’And Jef/Pads-Authentique a également abordé les questions sécuritaires relatives au gaz et au pétrole. Sur ce point, Landing Savané relève l’instabilité qui existe dans certaines zones d’exploitation. ‘’Il faut que les autorités veillent à maintenir l’ordre dans les zones d’exploitation pour qu’elles ne deviennent pas des zones de non-droit et assurer notre souveraineté nationale par le fait que certains partenaires indélicats gagneraient à exploiter nos ressources sans une contrepartie normale. Il arrive souvent que les pays producteurs soient des pays où règnent les troubles et le désordre laissant libre cours à une exploitation anormale des ressources’’, dénonce l’ancien ministre sous Wade.

Landing Savané pense, en outre, que la société civile doit être davantage impliquée pour bien négocier les contrats. ‘’La société civile doit partager les responsabilités avec l’Etat, en l’appuyant dans les négociations avec les firmes, en se basant sur la nouvelle Constitution qui donne presque les pleins pouvoirs aux populations sur la gestion de leurs ressources naturelles’’, estime-t-il. L’allié du président Macky Sall souligne, par ailleurs, que la formation universitaire et post universitaire doit de plus en plus s’orienter vers la formation d’une masse critique de professionnels qui vont servir dans  le secteur des hydrocarbures.

HABIBATOU TRAORE

Section: