Publié le 6 Jul 2018 - 09:43
DÉCIMATION DU CHEPTEL PAR LES INTEMPÉRIES

Le Président Sall offre 1 milliard aux éleveurs

 

1 milliard de francs CFA. C’est le montant que le Chef de l’Etat a décidé d’allouer aux éleveurs dont le cheptel a été tué par les fortes pluies de la semaine dernière. Le Président Macky Sall a fait l’annonce hier, à Bokki Dior, dans la commune de Ribot Escale, département de Koungheul, région de Kaffrine où il s’est rendu pour exprimer sa compassion et soutien aux victimes. L’enveloppe est destinée aux éleveurs des départements de Kaffrine, Koungheul, Koupentoum, Kanel, Linguère, Louga, Malem Hodar, Tambacounda, Matam, Podor et Ranérou. Macky Sall a promis que les sinistrés, ‘’quantifiées par le service compétent en relation avec l'administration territoriale’’ pourront percevoir leur compensation dès ce vendredi’’.

Les pluies accompagnées de vents violents, survenues dans la nuit du 26 juin dernier ont occasionné d’importantes pertes chez les éleveurs. Les zones sylvopastorales sont les plus touchées. Il s’agit du Dolly, du Ranérou et de certains villages du Ndoucoumane. Au total, c’est environ 25 000 têtes décimées. Il s’agit pour la plupart d’ovins, de caprins et de bovins surtout des femelles gestantes et des agneaux. Les éleveurs de Kaffrine ont perdu au total 12173 ovins et caprins. Face à ce désastre, le président de la République a insisté sur l’importance de la prévention et de renforcer les acteurs sur la nécessité de souscrire à une police d’assurance dédiée à l’élevage extensif.

Le Président Sall a également souhaité la promotion de la culture fourragère et invité les commerçants à vendre les aliments de bétail à des ‘’prix raisonnables’’ pour faciliter l’approvisionnement des bêtes. Le chef de l’Etat, accompagné entre autres par les ministres en charge de l’Elevage, Aminata Mbengue Ndiaye, et du Renouveau urbain, Diène Farba Sarr, a engagé le gouvernement à apporter un ‘’appui constant’’ aux éleveurs en mettant, dit-il, ‘’l’accent sur les mesures préventives’’.

Par ailleurs, il a demandé aux commerçants d’arrêter les spéculations sur les prix de l’aliment de bétail subventionné par l’Etat.

 

Section: