Publié le 15 Nov 2018 - 01:17
FOOT - ADAMA MBAYE, CAPITAINE DE L’AS PIKINE

‘’Mon ambition, c’est de remporter à nouveau le championnat du Sénégal’’

 

Adama Mbaye, un des artisans de la montée de l’As Pikine en Ligue 1 sénégalaise, ambitionne de remporter une deuxième fois le titre de champion du Sénégal avec le club de la banlieue, après le doublé historique (championnat et Coupe du Sénégal) de 2014. Le meilleur buteur de la 1re division en 2014 (12 réalisations) revient, dans cet entretien, sur son passage à Manga Sport du Gabon, les raisons de son retour au Sénégal, le partenariat entre la Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp) et le groupe chinois StarTimes.

 

Après deux premières journées de Ligue 1, comment avez-vous vécu votre retour dans l’élite du football sénégalais ?

Je l’ai vécu avec une grande satisfaction. La première rencontre que j’ai livrée contre le Stade de Mbour marque mon retour en 1re division. Je n’avais pas joué dans l’élite du football sénégalais depuis quatre années. Je suis passé deux ans en terre gabonaise. Je peux dire que ce retour a été bon. J’ai marqué mon premier but dimanche dernier contre le Jaraaf. C’est donc une bonne chose pour moi. Cela est une source de motivation pour les prochaines rencontres. Ce come-back en Ligue 1 ouvrira une nouvelle page dans ma carrière de footballeur. 

Quel est votre objectif avec l’As Pikine, pour cette saison ?

Mon ambition, c’est de remporter à nouveau le championnat du Sénégal. C’est vrai que les dirigeants du club parlent de maintien, mais les joueurs ont leurs  ambitions personnelles. En ce qui me concerne, je veux offrir des titres à mon club, l’As Pikine. Il a gagné le championnat, la Coupe du Sénégal et la Coupe de la Ligue. Mais ce n’est pas une raison pour limiter mes ambitions.

Comment appréciez-vous le niveau du championnat ?

J’estime que la Ligue 1 sénégalaise a un bon niveau. L’avènement de la Ligue de football professionnel a permis de faire avancer notre football. Les clubs investissent beaucoup d’argent pour mettre en place des équipes compétitives. La saison 2018-2019 sera attractive et il y aura une ampleur avec l’accession de l’As Pikine en Ligue 1. D’autres clubs comme le Jaraaf de Dakar, Génération Foot, Teungueth Fc, Casa Sport ont aussi affiché leurs ambitions. Ils veulent remporter le championnat du Sénégal. Le titre sera âprement disputé.      

La Ligue sénégalaise de football professionnel a décidé de diffuser les matches du championnat de 1re division. N’est-ce pas une bonne chose ? 

C’est une bonne initiative. La retransmission des matches permet aux recruteurs de suivre les joueurs. Elle donnera aussi plus de visibilité et de valeur à notre football. Ce sont les joueurs qui y gagnent. J’invite les dirigeants de la Ligue de football  professionnel à travailler davantage pour attirer d’autres sponsors. Cela permettra aux clubs de souffler.       

Vous avez quittez le Sénégal après le sacre de l’As Pikine, en 2014, pour rejoindre Manga Sport, dans le championnat gabonais. Comment s’est passé votre séjour au Gabon ?

Ça a été une belle expérience. J’ai joué deux ans au club de Manga Sport où j’ai gagné le championnat gabonais à ma première saison. L’équipe s’est classée deuxième l’année suivante. J’ai été aussi le meilleur buteur du club. Mais j’avais le regret de constater la régression de  l’As Pikine.  

Qu’est-ce qui explique votre retour au Sénégal, étant donné que vous avez fait des prestations honorables au Gabon ?

Je ne pouvais pas continuer, parce que mon contrat a expiré à la fin de la saison 2015-2016. Le nouvel entraineur n’a pas voulu me maintenir dans son effectif. C’est dommage pour moi, mais j’estime que mon retour au Sénégal relève de la volonté divine.

Après votre retour au bercail, vous avez décidé d’évoluer en Ligue 2 la saison dernière avec l’As Pikine. Pourquoi vous n’avez pas opté pour des équipes de l’élite ?

Je pense que jouer à l’As Pikine était la meilleure option. J’ai pris cette décision pour aider ma ville natale, Pikine, à retrouver l’élite du football sénégalais. Le club est descendu en Ligue 2 après mon départ au Gabon. Je ne pouvais pas digérer cette relégation. C’est ce qui explique cette marche arrière que j’ai faite. J’ai cru que je pouvais peser pour que l’As Pikine retrouve son lustre d’antan. Aujourd’hui, je remercie Allah le Tout-Puissant, parce que l’As Pikine a retrouvé l’élite. J’ai été aidé dans cette mission par mes coéquipiers. Ils ont largement contribué à la réalisation de cet exploit. J’avais cru au retour de l’As Pikine en Ligue 1. C’est pourquoi j’ai rejeté des offres de plusieurs clubs de 1re division. Je croyais à cela, c’est pourquoi j’ai fait beaucoup d’efforts. Je peux dire que j’ai beaucoup gagné dans cette mission. 

OUMAR BAYO BA  

Section: