Publié le 12 Jun 2018 - 20:07
FOOT - COUPE DU MONDE 2018

Cissé et ses soldats !

 

Le Sénégal va participer à sa deuxième Coupe du monde de football, après la belle épopée de 2002 qui s’était terminée en quart de finale. Dans ce compte à rebours du Mondial 2018 (du 14 juin au 15 juillet), EnQuête vous présente les ‘’Gaïndé’’ (Lions) qui veulent écrire leur propre histoire. Aujourd’hui, nous présentons Aliou Cissé (sélectionneur), Abdoulaye Diallo (gardien), Alfred Ndiaye (défenseur ou milieu) et Mbaye Niang (attaquant).

 

Profil de... Alfred Ndiaye (milieu ou défenseur)

Le maillon fort

A l’image de sa passe lumineuse sur le but d’Ismaïla Sarr, lors du match de préparation à la Coupe du monde face à la Croatie, Alfred Ndiaye s’impose de plus en plus au sein de la Tanière. Le sociétaire de Wolverhampton Wanderers Angleterre) vient de prendre part aux trois derniers matchs du Sénégal en tant que titulaire au milieu. De plus en plus, il s’impose comme l’un des hommes de base du sélectionneur Aliou Cissé. En tout cas, sa dernière sortie face à la Croatie de Modric a été de haute facture, formant un binôme performant à la récupération avec Idrissa Gana Guèye d’Everton. Ce n’est pas tout. Sa capacité à sortir proprement les ballons est aussi à noter au sein d’un milieu sénégalais qui accuse souvent un déficit technique.

Et pourtant du haut de son mètre 86 pour 80 kilos, Alfred Ndiaye détonne dans l’entrejeu avec sa grande carcasse qui ne l’empêche pas d’avoir une bonne mobilité et de ratisser les ballons. Il faut croire que c’est un profil qui plaît au sélectionneur. Car, même s’il ne fait pas jusqu’ici une grande carrière, le joueur passé par Sunderland, Hull City (Angleterre) et Eskişehirspor (Turquie) était considéré comme l’un des plus grands espoirs du foot français. Il a fait les sélections de jeunes aux postes de milieu défensif et souvent de défenseur central. D’ailleurs, l’ancien du Bétis Séville et de Villarreal (Espagne) a porté le brassard de capitaine en U19. Ainsi tout porte à croire qu’il aurait pu continuer à gravir les échelons dans les équipes de France de jeunes, s’il n’avait pas quitté, en 2011, l'AS Nancy, son club formateur, pour le club turc de Bursaspor, sortant des radars du foot français.

Toujours est-il que c’est un Alfred Ndiaye (28 ans) en confiance qui sort d’une saison aboutie avec son club promu en Premier League qui s’apprête à jouer son premier Mondial. Lui qui a fêté sa première sélection le 14 août 2013 face à la Zambie (1-1).

Gaston COLY

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

PROFIL DE... ABDOULAYE DIALLO (GARDIEN)

Le revenant

‘’Je serai déçu si je ne joue pas comme titulaire lors du Mondial’’, a récemment avoué le gardien sénégalais, Abdoulaye Diallo, lors d’une conférence de presse. Titulaire pendant longtemps sous la houlette d’Aliou Cissé, celui qui a découvert  la sélection nationale en mars 2015 espère reprendre le poste au Mondial Russie-2018.  Né le 30 mars 1992 à Reims (France), le portier du Stade Rennais a toujours été ambitieux et déterminé  à donner le meilleur de lui-même.

Éloigné de la Tanière pendant un moment à cause d’une blessure et d’un manque de compétition, Diallo a vu ses concurrents Khadim Ndiaye et Alfred Gomis s’installer. Cette absence a sans doute réduit ses points dans la course au poste de numéro 1 des Lions. Le pensionnaire du Horoya AC (Guinée) a bien saisi sa chance avec des prestations de qualité, rendant du coup très difficile le retour dans les cages de celui qui avait été titulaire lors de la Can 2017. En plus, le longiligne gardien (1,89 m) n’a joué que 3 rencontres en championnat de France. Mais Abdoulaye Diallo dégage beaucoup de sérénité sur le terrain. Même s’il n’a pas beaucoup joué, il a toujours bénéficié de la confiance du sélectionneur national.

Le Franco-sénégalais a débuté sa carrière au Stade Rennais, qui l’a repéré au Stade de Reims où il a évolué dans les catégories de jeunes. Le 21 novembre 2009, alors qu’il jouait avec la réserve, le champion d'Europe 2010 avec la France U19 est retenu pour une première fois dans le groupe professionnel rennais pour un match de Ligue 1, suppléant le Sénégalais Cheikh Tidiane Ndiaye blessé. Il est aussi régulièrement appelé avec les sélections Espoirs de France mais n’a pu aller au-delà à cause de la concurrence. Après un retour pas très convaincant du Havre (2015-2016) dans le club breton, Diallo a été prêté à Rizespor (Turquie) avant de revenir. Mais il a joué uniquement les matches de coupe, la saison écoulée.

Habibatou Wagne

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

PROFIL DE... ALIOU CISSE (ENTRAINEUR)

Le dresseur de Lions !

Aliou Cissé jouera la Coupe du monde de foot pour la deuxième fois. Il l’a disputé en 2002 comme joueur et c’est en sélectionneur qu’il va conduire la sélection du Sénégal en 2018, alors qu’il a 42 ans. Cet ancien capitaine fait partie de ceux qui ont écrit les plus belles pages de l’histoire du foot sénégalais en atteignant la finale de la Can et le quart du Mondial Corée du Sud-Japon. Les plus optimistes aujourd’hui rêvent du même parcours. Entraîneur des Lions depuis le 4 mars 2015, Cissé donne pour l’instant satisfaction. L’équipe est performante puisqu’elle n’a jamais perdu en match officiel. Cependant, beaucoup doutent de son système de jeu. En effet, elle peine à convaincre. Quoi qu’il en soit, cet ancien défenseur et milieu de terrain semble savoir ce qu’il fait : ‘’Ma philosophie, c’est de gagner.’’

Le succès du natif de Ziguinchor, c’est d’avoir transmis ses gènes aux jeunes qu’il manage. ‘’Ma plus grande réussite, c'est d'avoir mis en place un nouvel état d'esprit’’, disait-il après l’élimination en quart de la Can 2017. C’est dans cet élan que le vice-champion de France 2000 avec le PSG a qualifié le Sénégal pour le Mondial.

En tant que joueur, Cissé n’a pas réussi à s’imposer chez les grands d’Europe. Il n’a disputé que 4 matches de Ligue des champions (2000-2001). La saison suivante, l’ancien de Lille et de Sedan signe à Montpellier. Un an après, il quitte la France pour l’Angleterre. Après Birmingham City (2002-2004), Portsmouth FC (2004-2006), il est accueilli par Sedan puis Nîmes qui venait d’être promu en Ligue 2. C’est là qu’il a terminé sa carrière de footballeur. Il se reconvertit technicien et devient adjoint de l’entraîneur de la sélection olympique, Karim Séga Diouf. Il convainc les plus sceptiques lors des JO 2012 avec un quart de finale. Alain Giresse emporté par une élimination au premier tour de la Can 2015, Cissé est plébiscité.

BIGUE BOB

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Profil de... Mbaye Hamady Niang (attaquant)

La puissance offensive

Sa première convocation chez les Lions avait fait naître une polémique. Diomansy Kamara avait soutenu que le joueur ne méritait pas de porter le maillot des Lions. Des réactions qui avaient profondément touché Mbaye Hamady Niang : ‘’J'ai failli ne pas venir, mais je me suis dit : 'si je ne viens pas, je vais leur donner raison'. Je me suis dit que je vais y aller et petit à petit, ils changeront leur opinion. Je pense que c'est ce qui s'est passé.’’ Oui, l’homme qui soufflera ses 24 bougies à l’hiver prochain a fait taire tous ceux qui doutaient de son patriotisme.

En quelques matches, le joueur plus connu sous le nom de Mbaye Niang (1,84 m) a apporté puissance et vitesse dans l’attaque du Sénégal. En plus de sa culture tactique exceptionnelle. Décisif dès sa première cape, lors du succès (0-2) obtenu le 7 octobre au Cap-Vert, en éliminatoires du Mondial 2018, le Milanais prêté au Torino (Serie A) s’est imposé dans l’équipe. ‘’C’est un garçon de qualité, beaucoup de choses ont été dites sur lui (...) Je ne gère pas les extra-sportifs. Il a gagné en maturité’’, a tranché le sélectionneur Aliou Cissé.

La carrière de Niang a failli basculer. Souvent surclassé chez les sélections de jeunes en France (U17, U19, Espoirs), il a été suspendu par la Fédération française, du 12 novembre 2012 jusqu'au 31 décembre 2013. Pour une virée nocturne effectuée en compagnie de M'Vila, Griezmann, Ben Yedder et Chris Mavinga, trois jours avant un match décisif de qualification des Espoirs pour l'Euro 2013.

L’ancien joueur de Caen a été promis à un bel avenir. Grand espoir, celui qui a disputé son premier match de Ligue 1 française à 16 ans et quatre mois a fait le grand saut vers le Milan AC (Italie) en août 2012. Mais l’aventure n’a pas marché. Il a été prêté à Montpellier, Genoa, Watford (Angleterre) pour se relancer mais sans très grand succès. Capable d’évoluer sur les côtés et en pointe, il pourrait le faire à ce Mondial russe.

Adama Coly

Section: