Publié le 25 Sep 2018 - 20:01
PROTECTION CIVILE

L’Etat du Vermont au secours du  Sénégal

 

Dans le cadre de la prévention des désastres naturels, les Etats-Unis entendent apporter leur soutien au Sénégal.

 

‘’La protection civile est la chose la plus importante pour un gouvernement’’, a déclaré hier, à Dakar, J. T. Ice, représentant de l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal à la cérémonie d'ouverture d’un atelier-cadre sur le Plan national de riposte et de gestion des catastrophes. Le séminaire va se tenir sur cinq jours et sera axé sur des réponses sécuritaires liées aux  Nucléaire, Radiologie, Biologique, Chimie (Nrbc). Il  est organisé à l’intention des services de sécurité, environnementaux et sanitaires du Sénégal, avec le concours de  l'Agence américaine de la défense pour la réduction des menaces et la Garde nationale de l’Etat du Vermont. Cette contrée des Etats-Unis veut partager ses ‘’compétences’’ et ses ‘’expériences’’ dans le cadre de la réponse à adopter en cas de danger lié aux catastrophes naturelles. ‘’La meilleure alternative, c’est de prévenir en amont les éventuels accidents’’, a  affirmé J. T. Ice.

Selon le secrétaire général du ministère de l’Intérieur, Cheikhou Cissé, il s’agit d’un renforcement de capacité organisationnelle, stratégique et opérationnelle. Il estime que l’échange sera ‘’fructueux’’ pour notre pays. ‘’Ce séminaire va nous permettre de renforcer nos capacités en la matière’’, affirme-t-il.

De l’avis de Brian Cavanagh, représentant de l’Unité de réponse du Vermont, il s’agit d’optimiser les ressources du Sénégal et d’apporter des plans de riposte aux désastres. Aussi, à l’en croire, la planification sera basée sur la prévention, la protection et les réponses. Il est prévu des démonstrations et des études de cas.   La Defense Threat Reduction Agency (Dtra) entend ainsi soutenir l’Etat du Sénégal. Selon le coordonnateur de ce projet, le lieutenant Tom Heier, depuis 2014, le Dtra travail avec les sapeurs-pompiers dans le cadre de l’attitude à adopter en cas d’attaque chimique, biologique, nucléaire et radiologique, en leur fournissant des matériels également.

Les activités vont se dérouler de concert avec le Cadre d’intervention et de coordination interministériel des opérations de lutte anti-terroriste (Cico), qui est un dispositif de coordination et de veille stratégique dans la lutte contre le terrorisme, représenté par le colonel Ba.

En effet, aux dires de Cheikhou Cissé, les catastrophes naturelles ne sont plus les seuls problèmes de notre Etat. A cela s’ajoute la menace terroriste, avance-t-il. ‘’Le Sénégal va renforcer son cadre légal pour que toutes les actions soient prises en compte. Nous ne devons rien négliger. Le terrorisme arrive sous des formes diverses et aucun Etat n’est à l’abri’’, a-t-il  soutenu.   

CHEIKH TIDIANE NDIAYE (STAGIAIRE) 

 

Section: