Publié le 15 Apr 2019 - 11:23

Saër Kébé

 

La maison de la grand-mère maternelle de Saër Kébé était trop étroite, hier, pour contenir la foule venue soutenir ce dernier. Jeunes, vieux, femmes et hommes sont venus lui apporter leur soutien. Les témoignages n'ont pas manqué.

Pour la famille de l'élève de terminale incarcéré pendant 4 ans pour terrorisme avant d’être condamné à 3 mois avec sursis pour menace terroriste, ‘’le seul combat qui vaille désormais, c’est la poursuite des études de leur fils’’.

‘’Maintenant, Saër doit se fixer sur ses études. Il a accusé un grand retard. Mais nous désirons juste qu'il se concentre'', dit son oncle Ndiaga Diop qui a remercié toutes les personnes qui les ont soutenus.      

 

Section: