Publié le 21 Nov 2020 - 21:26
ÉMIGRATION CLANDESTINE A MBOUR

87 migrants arrêtés sur la plage

 

Mbour est l’un des départements les plus touchés par le phénomène de l’émigration clandestine, communément appelée ‘’Mbeukk mi’’. Malgré l’ampleur que ce drame a prise, certains ne veulent toujours pas renoncer. Ils sont déterminés à aller à ’’Barça’’ ou à ’’Barsax’’. Hier, 87 migrants ont été arrêtés net pendant qu’ils se préparaient à prendre le large sur la plage de Mbour.

 

Pendant que les autorités sont en train de faire des pieds et des mains pour stopper le flux migratoire irrégulier, certains candidats ne semblent pas prêts à renoncer à leur projet de se rendre en Espagne pour réaliser leur rêve. Ces derniers ne sont nullement ébranlés par les récits rapportés sur tous les problèmes vécus par certains candidats qui ont échoué tragiquement dans cette entreprise. L’hémorragie n’est pas encore stoppée, surtout à Mbour où les candidats sont en partance vers les cieux européens, malgré tout. Une ténacité mise à l’épreuve de la vigilance des comités locaux de surveillance installés un peu partout sur la Petite Côte, en vue de repérer d’éventuels candidats qui seraient en train de prendre le large vers l’Europe.

Hier, deux embarcations qui se préparaient à convoyer des migrants ont été surprises par le comité de surveillance de Téfess. Voyant leur fin proche, les propriétaires de la première embarcation ont pris la poudre d’escampette et ont réussi à s’échapper, laissant sur la rive plusieurs passagers et leurs bidons d’essence qui devaient servir à alimenter le moteur durant le trajet périlleux de cette traversée de l’océan Atlantique.

La seconde pirogue contenait pas moins de 87 migrants qui voulaient tenter l’aventure européenne, au risque même de leur vie. Ils ont tous été interpellés et appréhendés, avant d’être conduits au commissariat urbain de Mbour. Pour rappel, plus de 180 personnes ont été déjà pris dans les filets des limiers.

Malgré cela, les autres candidats sont toujours déterminés à partir à tout prix. Cette semaine, la ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall, accompagnée de son homologue Dame Diop en charge de la Formation professionnelle, de l’Emploi et de l’Economie numérique, et du directeur général de la Délégation à l’entreprenariat rapide, Papa Amadou Sarr, s’est rendue à Mbour pour faire un plaidoyer auprès aux jeunes, les inviter à rester pour réussir chez eux avec leur propre projet. Elle les a invités à se lancer dans l’auto-emploi.

Mais ni leurs gestes ni leurs discours n’ont pu convaincre ces candidats teigneux, accrochés à leur projet d’émigration.  

En tout cas, les autorités peuvent compter sur le jaraaf de Mbour qui invite toute la population à participer à ce combat pour arrêter ce phénomène qui est en train de décimer la jeunesse du pays. Badou Ndoye demande, dans ce sens, à toute la communauté léboue de signaler les éventuelles embarcations clandestines sur toute l’étendue du département.

IDRISSA AMINATA NIANG

Section: