Publié le 12 Mar 2020 - 09:32
CHIFFRE SUR LA CRIMINALITE DU MOIS DE FEVRIER

4 111 interpellations dont 63 nationalités étrangères enregistrées

 

Le Bureau des relations publiques de la Police nationale donnait, hier, les statistiques de la délinquance et de la criminalité du mois de février 2020. Le document, dont ‘’EnQuête’’ détient une copie, renseigne que ces opérations de sécurisation ont été menées sur la période du 1er au 27 février 2020. Elles étaient dirigées par les commissariats centraux, spéciaux, d’arrondissement, urbains et postes de police relevant de la Direction de la sécurité publique, sous le commandement du commissaire Abdou Wakhab Sall.

Ces opérations de sécurisation effectuées sur l’ensemble du territoire national, se sont révélées fructueuses, car ayant permis, d’après le communiqué, de mettre la main sur 4 111 individus, pour diverses infractions, dont 63 de nationalités étrangères. Un chiffre cependant en baisse de 43,91 %, comparé à celui du mois précédant qui était dénombré à 7 329 et une baisse de 40 % des cas d’atteinte à l’intégrité physique ayant entrainé mort d’hommes. Ainsi, six cas de meurtre ont été enregistrés contre onze au mois de janvier.

‘’Dans la lutte contre la délinquance et la criminalité, la Sûreté urbaine du Commissariat central de Dakar a démantelé deux bandes de malfaiteurs redoutables. L’une, composée de 18 étrangers, s’activait dans l’escroquerie via Internet. L’autre bande, activement recherchée, composée de 14 nationaux, était l’auteur de vols multiples commis en réunion avec usage d’armes à feu, de véhicules et ayant entrainé mort d’hommes’’, indique la note. Les malfaiteurs ne se sont pas limités à la capitale sénégalaise ; ils se sont également signalés dans le Ndiambour (Louga).

Ainsi, une bande spécialisée dans les vols avec effraction y a été démantelée. Elle a d’ailleurs, d’après le Bureau des relations publiques de la police, causé d’énormes préjudices aux victimes. En plus des cas de vol et autre agressions, la police nationale, précisément le commissariat de Rebeuss, a également saisi une ‘’importante’’ quantité de riz impropre à la consommation, estimée à 175 t. Une affaire impliquant six individus qui sont actuellement, d’après le communiqué, hors d’état de nuire.

Pour ce qui est des accidents, 407 ont été constatés dont 235 dégâts matériels, 159 dégâts corporels et 13 mortels. Dans la même dynamique, il est dit que 1 193 véhicules ont été mis en fourrière et 16 874 pièces saisies. Concernant les incendies, 14 ont été recensés dans les secteurs du ressort de la Direction de la sécurité publique (DSP) soit une baisse 58,82 % par rapport au mois de janvier.

 

Section: