Publié le 22 Jul 2020 - 10:29
COLLECTIF DES SENEGALAIS DE LA DIASPORA

Une subvention des tests Covid réclamée

 

Avec la réouverture des frontières aériennes en pleine crise sanitaire, le Sénégal exige de tous les voyageurs qu’ils fassent le test virologique du coronavirus. Ce qui implique une ‘’taxe supplémentaire’’ de 40 000 F CFA.

Ce qui n’agrée pas le collectif des Sénégalais de la diaspora Taxawu Sunu Boop. ‘’La pandémie qui secoue le monde d’aujourd’hui a eu comme premier effet une crise économique et financière globale sans précèdent. Les Sénégalais de la diaspora ne sont pas des touristes qui, de leur gré, ont décidé de quitter le territoire. Il s’agit bien de personnes qui ont été bloquées au Sénégal à cause de la Covid-19 et qui attendaient impatiemment la levée des mesures de fermeture des aéroports pour rejoindre leur lieu de travail qui malheureusement se trouve en dehors du territoire national’’, rappelle-t-il dans un communiqué reçu hier à ‘’EnQuête’’.

Eu égard à cela, ‘’l’Etat du Sénégal devrait penser à accompagner ses enfants de la diaspora en subventionnant ce montant de 40 000 F CFA pour, ne serait-ce que pour des raisons humanitaires, aider ces pères de famille bloqués au Sénégal pendant presque 6 mois’’.

Aussi, ‘’c’est avec consternation et tristesse que les Sénégalais de la diaspora réunis au sein d’un collectif Taxawu Sunu Boop ont appris que le Sénégal demande à ses fils d’effectuer un test sérologique. Ce qui est louable, en ce sens qu’il y va de la sécurité et de la santé de tous. Mais de là à imposer à la dernière minute un test Covid-19 à un coût exorbitant par personne comme étant une condition parmi les formalités qui doivent être acquittées pour le départ, relève d’un manque de considération de la part des autorités sénégalaises à l’égard de la diaspora’’, déplore cette communauté sénégalaise.

Elle défend que ‘’l’état du Sénégal doit éviter, encore une fois, que le Sénégalais de la diaspora se sente délaisser par son gouvernement. Pour éviter que cela soit la seconde gifle qui va être administrée à la diaspora par l’Etat du Sénégal, après l’interdiction du rapatriement des corps des Sénégalais de la diaspora décédés de la Covid-19 (…) le gouvernement doit prendre toutes les dispositions idoines pour accompagner ses fils qui vivent à l’étranger’’. Dans ce sens, le collectif attend de l’Etat qu’il subventionne le montant des frais de test pour la Covid-19.

Section: