Publié le 29 Nov 2019 - 09:45
LANCEMENT, PAR CANAL+, D’UNE NOUVELLE CHAINE DEDIEE AUX LGBT

Jamra annonce une saisine préventive au Cnra

 

Le lancement dans le bouquet de Canal+, de la nouvelle chaine Hello dédiée aux homosexuels, suscite beaucoup de craintes au sein de l’organisation non gouvernementale Jamra. Le vice-président de ladite organisation, Mame Matar Guèye, et ses camarades qui appellent à la vigilance des populations, annoncent une saisine préventive au Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra).

A l’occasion des 25 ans de la ‘’Nuit gay’’, le groupe audiovisuel privé français Canal+ a annoncé le lancement de cette nouvelle chaîne exclusivement dédiée aux œuvres et créations européennes et américaines Lgbt. Ceci, dans le but de faire la promotion des homosexuels et des lesbiennes. Mais selon la direction sénégalaise du groupe Canal+ qui s'est prononcée sur la question ce mercredi, suite au tollé suscité par l’annonce du lancement fin novembre, cette chaîne ne figurera pas dans le bouquet que Canal+ Horizon diffuse au Sénégal.

Toutefois, pour ne pas avoir à jouer au rôle du ‘’médecin après la mort’’, face à ces ‘’inquiétantes velléités de Canal+ de faire l'apologie de l'homosexualité dans la société sénégalaise’’, le Bureau exécutif de Jamra, au terme de sa réunion hebdomadaire de coordination de ce vendredi 29 novembre, compte adresser, sous la signature de Imam Massamba Diop, une ‘’saisine préventive’’ au gendarme de l'audiovisuel, le Cnra. Car, souligne l’organisation dans une note transmise hier à ‘’EnQuête’’, comme l'enseigne le sage Kocc Barma : ‘’Ku ndobine réyy sa maam...’’ (chat échaudé craint l’eau froid).

‘’Tout le monde sait que le groupe audiovisuel Canal+ est un professionnel des effets d'annonce, sur fond de ballon de sonde. C'est ainsi qu'il avait réussi, dans l'année 2000, en dépit des timides grincements de dents dans les milieux des éducateurs et des pères de famille avisés, à endormir l'opinion sénégalaise pour finalement faire passer sa scandaleuse série, ‘Confessions érotiques’, rappellent Mame Matar Guèye et ses camarades.

Qui relèvent que si Canal+ avait d'abord fait semblant de reculer à l’époque, c'était juste pour mieux sauter. ‘’Il a fallu une forte mobilisation de l'opinion, à travers une marche pacifique organisée par Jamra, le 19 août 2000 (voir photo), au terme de laquelle un mémorandum a été remis au ministre de la Culture de l'époque, Mamadou Diop Decroix, pour que cette dérive audiovisuelle, alors diffusée ‘en clair’ (gratuitement) et qui venait agresser moralement nos enfants jusque dans leurs derniers retranchements, le havre tranquille de la cellule familiale, fût retirée des écrans, sur ordre du Hca (Haut conseil de l'audiovisuel - ancêtre du Cnra), alors présidé par le défunt magistrat Babacar Kébé’’.

 

Section: