Publié le 16 Nov 2020 - 20:12
RECRUDESCENCE DE L’ÉMIGRATION IRREGULIÉRE


Le ‘ndigueul’ de Serigne Mountakha aux jeunes 

 

Ne plus prendre de pirogues pour se rendre en Europe, c’est l’injonction du khalife général des mourides aux jeunes talibés et à ceux de la Oumma islamique. Il considère un tel acte comme un suicide.

 

Le khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké, a décidé de rompre le silence et de s’exprimer sur le drame de l’émigration irrégulière qui se joue sous nos yeux. Hier, par le truchement de son porte-parole Serigne Bass Abdou Khadre, il s’est adressé à toute la nation, aux jeunes de la Oumma islamique et en particulier ceux de la tarikha mouride, lors d’un point de presse. Ce dernier n’est pas passé par quatre chemins pour asséner que cette migration irrégulière, par des pirogues de fortune, est un suicide. S’adressant aux candidats, son porte-parole Serigne Bass Abdou Khadre a déclaré : ‘’Vous êtes conscients des conséquences que ce phénomène engendre.

Le nombre de morts est effroyable. C’est déplorable. Vous savez la valeur de l’être humain dans la religion musulmane. Dans le mouridisme, quand on fait acte d’allégeance, c’est pour la vie ici-bas et dans l’au-delà. Donc, le khalife a la possibilité de leur donner des ordres ou de formuler des interdits. C’est un responsable qui est conscient de sa responsabilité. Il n’est là que pour satisfaire les besoins des disciples. C’est pourquoi, il leur intime l’ordre de ne plus prendre de pirogue pour rallier l’Europe, car c’un suicide. Il faut que toute personne qui se réclame de son khalifat et du mouridisme respecte cette décision’’.  

Selon le khalife, informe son porte-parole, dans l’islam, c’est tout à fait normal d’aller chercher des meilleures conditions financières à l’étranger pour vivre et prendre soin de ses proches. Par contre, ‘’l’islam interdit toute pratique qui mène à la mort, au suicide ou qui inflige des blessures au corps. L’être humain est sacré dans notre religion. C’est pourquoi, il tient à dire aux disciples et à toute la oumma islamique que ce n’est pas le bon chemin. C’est même interdit. Toute personne qui doit voyager doit le faire dans les règles de l’art. Personne ne quittera ce monde, sans auparavant finir toutes ses tâches sur cette terre. Voyager, c’est bien, mais il faut en respecter les conditions. C’est pourquoi, le Khalife dit à tous que l’émigration irrégulière n’est pas une solution’’.

Serigne Bass Abdou Khadre de dire que les difficultés que connait le pays sont partagées par les autres pays. Que là où ils veulent aller, ce n’est plus l’eldorado. Que les épreuves font partie de la vie d’un musulman. Qu’il faut les accepter. ‘’Il faut, insiste-t-il, que les Sénégalais sachent que ce sont eux qui devront construire et développer ce pays. Un étranger ne va jamais le faire. Il faut en être conscient. Les jeunes, qui sont au début de leur vie, doivent savoir comment faire pour réussir et vivre dans ce pays. Ceux qui doivent réussir à l’extérieur doivent le faire dans les normes. Les pirogues ne sont pas destinées à ce genre de voyages, surtout sur une telle distance. L’enfer est la demeure d’une personne qui se suicide. C’est une chose atroce pour un musulman. Le marabout lance un appel à tous. C’est vrai que le monde est en train de vivre des difficultés, mais, ce n’est pas une raison de se tuer. Soyons positifs et sachons qu’après la pluie vient le beau temps. Soyons optimistes et sachons que le marabout ne cesse de prier pour nous’’, a poursuivi le porte-parole.

Ainsi, même s’il salue la pugnacité de ces jeunes, il tient à les avertir : ‘’C’est bien d’être courageux et tenace, mais, il ne faut pas penser à se suicider. Il faut être fort et avoir en esprit que si c’est difficile, cela va passer. C’est juste une situation éphémère’’.

Serigne Basse Abdou Khadre de conclure : ‘’Il y a un village (Mbenguene) qui a vu une vingtaine de morts. Tous des mourides. C’est difficile. Il y a d’autres zones ou de tels drames sont constatés, avec des membres de la communauté. Le khalife appelle tout le monde au calme et à la sérénité. Il présente ses condoléances à toute la oumma islamique’’.

Pour rappel, le khalife s’est montré très peiné du drame qui a frappé ce village de Mbenguéne, situé à quelques jets de la commune de Kebemer dans la région de Louga, la semaine dernière. Il leur a envoyé des enveloppes d’argent pour les soutenir dans ces moments difficiles.

CHEIKH THIAM

Section: