Publié le 21 Nov 2020 - 23:29
VISITE AUX SINISTRÉS DU MARCHÉ OCASS

Bougane Guèye Dany propose la création d’une institution financière mouride

 

L’élan de solidarité à l’endroit des victimes de l’incendie du marché Ocass de Touba se poursuit. Hier, le patron du groupe D-Média est venu partager la douleur des commerçants, avant de proposer la création d’une institution financière mouride.

 

‘’Il est possible que vous, commerçants mourides, et nous autres opérateurs économiques mourides, qu’on réfléchisse ensemble pour mettre sur pied une institution financière. Je pense que le moment est arrivé, pour la communauté mouride, de procéder à sa création. Je reste à vos côtés et ne ménagerai aucun effort pour venir à votre chevet, après l’évaluation qui sera faite’’, a déclaré, hier, Bougane Guèye Dany qui s’est rendu au chevet des commerçants du marché Occass de Touba.

Le directeur général du groupe de presse D-Médias est allé partager la douleur des commerçants et constater de visu l’ampleur du sinistre.

 ‘’Ce que nous avons vu en visitant le marché ou ce qui en reste, fait mal au cœur. Le spectacle est triste et nous ne pouvons que consoler les victimes. Ce que les dégâts et l’ampleur du sinistre tel que nous l’avons vu au niveau des télévisions sont diamétralement opposés avec ce que nous venons de constater sur le terrain’’, a-t-il ajouté. Bougane est d’avis qu’on ‘’ne peut passer tout le temps à demander aux commerçants, après un sinistre, de croire en Dieu et de les consoler. Les commerçants jouent un rôle non-négligeable dans l’économie du pays. Il est possible de changer les choses et vous pouvez le faire, en changeant de comportement’’, a-t-il enjoint.

Il demande, ainsi, à la Direction de la protection civile de changer de méthode de travail. ‘’Elle a, note Bougane, des milliards dans son budget et c’est pour prévenir certaines calamités, comme ce qui s’est passé au marché. Donc, il urge pour cette direction de changer de paradigmes pour que de pareilles situations ne se reproduisent’’ plus. Il trouve inconcevable que l’argent des commerçants soit consumé par le feu. Il appelle de ses vœux des décisions pour que cela ne se reproduise plus.

Boucar Aliou Diallo

Section: