Publié le 24 Sep 2023 - 00:17
PRÉSIDENTIELLE 2024 - EN VISITE À MBOUR

Mary Teuw Niane promet l'arrêt des accords de pêche une fois au pouvoir

 

Le leader du  Mouvement pour la Transformation nationale (MTN) a effectué une visite de proximité dans le département de Mbour. Pendant deux jours, Mary Teuw Niane a fait le tour de la Petite Côte pour rencontrer les populations et les acteurs des différents secteurs économiques. Il s'est engagé à opérer plusieurs réformes quand il sera élu président de la République du Sénégal.

 

Mary Teuw Niane a rencontré plusieurs acteurs des différents secteurs économiques qui font vivre le département de Mbour. Dans une visite qu'il a effectuée dans la Petite Côte pendant 48 heures, il s'est fait une idée claire des réformes à mettre en œuvre pour revitaliser le département.

Dans ce cadre, le candidat à l'élection présidentielle de février 2024 a annoncé : "Il faut arrêter les accords de pêche. Nous les arrêterons si Dieu nous donne le pouvoir. Il faut équiper nos pêcheurs des moyens les plus modernes et arrêter les entreprises fictives de pêche qui sont des entreprises en réalité chinoises, russes, européennes, turques et autres qui utilisent des prête-noms sénégalais pour pêcher dans nos eaux territoriales. Il faut que le gouvernement appuie les pêcheurs dans le cadre d'accords de pêche avec nos pays voisins : la Mauritanie, la Guinée, la Guinée-Bissau et la Gambie."

Dans le même sens, ajoute-t-il, "pour revitaliser la vie à Mbour, il faut redynamiser le tourisme. Et pour cela, il est essentiel que nous modernisions l'agriculture, l'élevage et la pêche. Il faut faire en sorte que le coût du tourisme au Sénégal soit plus réduit que celui appliqué au Maroc ou dans beaucoup d'autres pays, parce que le touriste qui vient au Sénégal, il lui reste peu d'argent pour aller acheter ailleurs. Nous avons été au marché des Laobés, ils se sont plaints de la rareté des touristes. Le coût de l'hôtel et de la nourriture est trop cher. Il nous faut réformer tout cela", a estimé Mary Teuw Niane.

Après la visite des deux villages artisanaux, il assure avoir pris conscience que "la question de certains secteurs de l'artisanat est une question critique parce qu'aujourd'hui, le gouvernement donne des licences pour aller acheter de l'or à Dubaï, en Turquie ou au Maroc ou même acheter des bijoux qu'ils viennent vendre au Sénégal". Pour lui, cette situation est un frein pour le bijoutier sénégalais qui n'arrive pas à avoir de l'or, malgré le fait que nous soyons producteurs d'or. "Nous ferons en sorte que l'or produit au Sénégal, grâce au gaz que nous aurons, soit entièrement traité au Sénégal", promet-il.

Dans la foulée, il a démontré que la solution à la vague d'émigration irrégulière est à trouver dans la formation. Dans cette dynamique, indique-t-il, "nous ferons en sorte que ce soit la base de la création de notre monnaie nationale. Nous avons aussi compris que la formation professionnelle est une question clé dans la transformation de l'économie sénégalaise et dans la volonté de mettre fin au chômage des jeunes et des femmes dans ce pays. C'est pourquoi nous, dans notre proposition de réformes, de refondation du système éducatif, nous avons prévu qu'à partir de la 6e, qu'il y ait deux types de collèges. Le collège d'enseignement moyen général avec nécessairement une formation à un métier et ensuite le collège polyvalent de formation professionnelle et technique qui va offrir le CPA, le BEP, le BT et qui va conduire aux universités technologiques nationales".

IDRISSA AMINATA NIANG (Mbour)

Section: 
Dolel PIT
CONTRE L'EXTRÊME DROITE : Les francs-maçons de France appellent à un rassemblement le 18 juin
PIT SUR LES SORTIES D’OUSMANE SONKO : ‘’Ce qu’on attend du Premier ministre…’’
TENSIONS ENTRE PASTEF ET LES JOURNALISTES : Ousmane Sonko, les non-dits d’une relation amour-haine avec la presse
MIMI TOURÉ SUR LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX ÉLECTIONS : ‘’Les femmes ne sont pas nécessairement porteuses de projets qui sont bons pour les femmes’’
APRÈS LES SORTIES DES POPULATIONS : Les ICS se lavent à grande eau
Mamoudou Ibra Kane
Thierno Bocoum
VISITE AU MARCHE À BÉTAIL DE DAHRA DJOLOF : ‘’Plus de 600 millions F CFA financés par le Fonstab n’ont pas été recouvrés dans la zone’’
POURSUITES JUDICIAIRES : Ousmane Sonko menace les dirigeants de l’ancien régime
« PROJET » PASTEFIEN : « A partir de septembre, le « Projet sera opérationnalisé », selon le député Ayib Daffé
KALIDOU SY, PROFESSEUR D'ANALYSES DE DISCOURS : ‘’La véritable efficacité d'un slogan dépend de la capacité des dirigeants à rester fidèles à ce mot d'ordre’’
‘’SOPI’’, ‘’NATANGUÉ’’, ‘’JUB, JUBAL, JUBANTI’’, ‘’FAST TRACK’’ : Les slogans comme arme de communication des régimes au Sénégal
ENTRETIEN AVEC GALLO TALL, PORTE PAROLE ADJOINT DU PDS : ‘’Karim a décliné des postes dans le gouvernement’’
RECOMPOSITION POLITIQUE : La méthode Amadou
CONSEIL DES MINISTRES : De nouveaux patrons pour la Senelec, Promoged, Petrosen Holding Sa, Aser, AEME…
ÉRADICATION DES ABRIS PROVISOIRES, DIGITALISATION INTÉGRALE DU SYSTÈME... : BDF veut rénover l'école sénégalaise 
Décret de répartition
MESURES INDIVIDUELLES : Les nominations en conseil des ministres
CONSOLIDATION DE LA PAIX AU SÉNÉGAL : Le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix  engage le combat