Publié le 15 Mar 2016 - 13:51
RECEPTION DE LA CENTRALE DE TOBENE POWER

La Senelec grossit de 70 mégawatts

 

La Société financière internationale et le groupe Melec Power Gen ont livré hier la centrale à fioul de Tobène Power, après 14 mois de travaux. L’infrastructure va injecter dans le réseau de la Senelec 70 mégawatts d’énergie. 35 mégawatts supplémentaires sont encore attendus de cette centrale qui va bientôt démarrer sa phase d’extension.

 

Enfin la centrale de Tobène Power est fonctionnelle. Malgré les remous notés dans la mise en place du projet, Tobène Power vient d’être livré. Elle apportera 70 mégawatts d’énergie de plus dans le réseau de distribution de la Société nationale d’électricité. Le projet a été réceptionné hier par le président de la République Macky Sall. Tobène Power est construit sur un site de 50 ha dans la commune de Taïba Ndiaye. Elle est une centrale à fioul réalisé sur un modèle de partenariat Construction-production-exploitation avec différents partenaires, notamment le groupe de la Banque mondiale avec sa filière la Société financière internationale (SFI) qui détient 10% des actions et Melec Power Gen qui obtient les 90% restantes.

Le coût global de la centrale est de 80 milliards de F CFA. Dans sa phase d’extension, il est prévu 35 mégawatts supplémentaires d’énergie. Ainsi, elle est prévue pour apporter une amélioration à la fourniture d’électricité. Selon le président du groupe Matelec Sam Soughayar, la centrale va couvrir les besoins en électricité de près de 1,5 million de personnes. Par ailleurs, la Senelec qui reste le principal client a signé avec les partenaires un accord d’achat d’électricité sur une durée de 20 ans. L’objectif visé par la Société nationale d’électricité est de développer son mix énergétique à travers les différentes sources d’énergies notamment le solaire, l’éolienne, l’hydroélectricité. A l’horizon 2030, la Senelec veut 1000 mégawatts d’énergie supplémentaires, a informé le Directeur de la production de la société Thierno Oumar Kane.

Renoncement au charbon

De son côté, le chef de l’Etat Macky Sall est d’avis qu’un pays ne peut pas avoir une ambition d’émergence sans régler l’équation énergétique. La solution la plus simple est donc, selon lui, celle du mix des différentes sources d’énergie déjà proposée par la Senelec. Cependant, le chef de l’Etat a confirmé à Taïba Ndiaye son choix de renoncer aux sources d’énergie telles que le charbon. Toutefois, il précise que les projets qui sont en cours de construction, notamment la centrale à charbon de Sendou, à Bargny seront achevés.

 Les différents efforts fournis par la Senelec ont permis, d’après la Directrice Afrique de l’Ouest et du Centre de la SFI, d’améliorer la fourniture d’électricité. Vera Songwé note qu’il y a une amélioration significative parce que ‘’le Sénégal est passé de 10% de coupure en 2011 à moins de 1% aujourd’hui’’. Toutefois, la Directrice de la SFI pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre note que parmi les actions qui ont concouru à la bonne santé de la Senelec, il y a notamment la lutte contre la fraude et la mise en place des compteurs prépayés. Mais l’objectif exprimé par le Président Sall est d’arriver à un niveau où la coupure d’électricité sera une exception pour le Sénégal. Déjà, il reconnaît que la Senelec est sur la bonne voie afin d’atteindre cet objectif.

Sur un autre registre, le maire de Taïba Ndiaye, la commune qui abrite la centrale de Tobène Power, a profité de cette cérémonie d’inauguration pour plaider la cause des populations autochtones. Alé Lo souhaite que sa commune puisse tirer profit du projet à travers les patentes qu’elle doit recevoir. À son avis, le Sénégal ne sera émergent que s’il y a une énergie suffisante pour les populations en milieu urbain comme en milieu rural. Pour cela, il plaide pour que les 8 villages environnants de la centrale d’électricité puissent avoir accès à l’électricité. Le président des élus locaux a aussi invité Tobène Power de respecter ses engagements de construction de stade, de poste de santé. L’emploi des jeunes reste aussi une préoccupation dans la commune de Taïba Ndiaye. Et à ce sujet, Alé Lo souhaite que les jeunes des 8 villages environnants soient prioritaires dans les recrutements.  

ALIOU NGAMBY NDIAYE

Section: 
PROJET D’AMÉLIORATION DE LA GOUVERNANCE DU SOUS-SECTEUR DE L’ASSAINISSEMENT : Le gouvernement met 900 millions sur la table
DIRECTION DU GROUPE PANAFRICAIN STARGATE CORPO : Notre compatriote Cheikh Mbacké Sène nommé
ADEPME
TRANSFORMATION DE L’AGRICULTURE AFRICAINE : La CEDEAO anticipe sur l’agenda post-Malabo
ALLÈGEMENT DU COÛT DE LA VIE : Les premières mesures jugées ‘’plus urgentes’’
BAISSE DES PRIX DE DENRÉES ANNONCÉE PAR L’ÉTAT : Les Thiessois attendent de voir
APUREMENT DETTE DUE AUX PRESTATAIRES DE SOINS DU CSU : L’État paye 3,7 milliards F CFA aux EPS et DRS
PREMIER BARIL DE PÉTROLE - CONTRÔLE, COÛTS DE LA PRODUCTION… : Les demandes de Legs Africa
RAPPORT BM - CROISSANCE ÉCONOMIQUE : Le Sénégal se projette à 7, 4 % en 2024-2026
PETROGAZ, ALLÈGEMENT DU COÛT DE LA VE, POUVOIR D’ACHAT… : Les annonces du gouvernement
PÉTROLE ET GAZ : Le rêve de grandeur
BAISSE DES PRIX : Les mesures connues ce jeudi
INVESTISSEMENTS CHINOIS AU SÉNÉGAL : Plus de 660 milliards F CFA injectés en 10 ans  
NATIONALISATION, RACHAT DE CRÉANCES, TENSIONS DE TRÉSORERIE : 120 milliards dans le vent 
FIRST OIL : Fini le pétrole dans 20-30 ans, si…
Khuwaylid Capital
EXPLOITATION DES PHOSPHATES AU SÉNÉGAL : Les ICS, chronique d’un désastre permanent 
BAISSE DES PRIX : Ousmane Sonko donne Rv la semaine prochaine
INDUSTRIES CHIMIQUES DU SÉNÉGAL : Indorama doit 200 milliards FCFA à l'État du Sénégal
COOPERATION SENEGAL-MAURITANIE 500 nouvelles licences de pêche aux pêcheurs sénégalais