Publié le 25 Jun 2012 - 20:13
GESTION DU SECTEUR DE LA SANTÉ

Le SAMES annonce un préavis de grève dès la semaine prochaine

 

En conférence de presse hier, le Syndicat autonome des médecins du Sénégal (SAMES) a décidé de déposer un préavis de grève dès la semaine prochaine, pour dénoncer ''l'injustice'' dont sont victimes les médecins. Ils demandent l'audit de toutes les structures hospitalières.

 

Le secteur de la santé traîne toujours ses maux. En conférence de presse samedi, le Syndicat autonome des médecins du Sénégal (SAMES) a dénoncé les problèmes auxquels ils sont confrontés. Il envisage de déposer un préavis de grève dans les jours à venir. Selon Mbaye Faye, secrétaire général du SAMES, cette décision vise à pousser le gouvernement à entamer, dans un bref délai, des négociations avec ledit syndicat. ''Depuis trois mois, nous courrons derrière le gouvernement pour, ne serait-ce qu'entamer des négociations. Parce que, nous avons signé un protocole d'accord en août 2010 avec l'ancien régime. En octobre 2011, nous avons déposé un préavis de grève. Par manque d'interlocuteur, nous sommes allés en grève en décembre. Au mois de février, nous avons suspendu le mot d'ordre bien que nous n'ayons pas eu une satisfaction totale parce que nous avions placé les malades au cœur de nos préoccupations'', a-t-il expliqué.

 

En effet, selon le SAMES, il n'y pas une gestion démocratique du personnel de la santé. Le recrutement se fait de manière illicite, et les médecins n'ont pas de subventions. ''L'indemnité de spécialisation médicale nous cause d’énormes problèmes alors qu'elle a été déjà signée. Certains en disposent et d'autres non'', a fustigé M. Faye''. Pour Mbaye Faye, les médecins, doctorants, ont d'autres compétences en santé publique et en management. Donc, c'est à eux de réfléchir sur l'élaboration d'une bonne politique sanitaire qui permettra aux populations de bénéficier de soins de qualité. Mais la gestion du personnel n'est pas démocratique. ''Les nominations se font par copinage et c'est inadmissible. Il doit y avoir une compétition au sein du ministère pour l'attribution des postes, mais également pour diriger les structures sanitaires qui sont au Sénégal''.

 

Sur un autre registre, le Secrétaire général du SAMES fait savoir que l'ancien régime a pris l'initiative de découper certaines structures en districts. Ce découpage permet d'atteindre certains objectifs notamment en matière de programme élargie de vaccination, de santé de la reproduction et de la prévention des maladies comme la tuberculose et le paludisme. Toutefois, dans certains districts, les médecins qui sont affectés travaillent dans des conditions précaires. Citant le cas de la région de Louga où les médecins affectés n'ont pas de moyens financiers, logistiques et mobiliers ni de subvention, le Secrétaire général du SAMES peste : ''Trop c'est trop, les populations se plaignent. Nous avons une obligation de soin mais pas de résultats. Pour qu'il y ait obligation de résultats, il faut des moyens et de bonnes conditions de travail''. Par ailleurs, pour une gestion transparente du secteur de la santé, le SAMES souhaite un audit de toutes les structures. ''Nous souhaitons qu'on audite toutes les structures hospitalières mais aussi la Pharmacie nationale de l'approvisionnement (PNA). Parce qu'il y a des ruptures fréquentes de produits consommables, du médicament essentiel.

 

Viviane DIATTA

 

 

 

Section: 
Affaire Médina Gounass
ÉLEVÉ AU GRADE D'OFFICIER DANS L'ORDRE NATIONAL DE LA LÉGION D'HONNEUR : Le général Kandé honoré par Emmanuel Macron
Thiès : Un "Jakartaman" perd la vie en arrachant un téléphone portable
REPRISE DU TRAVAIL APRÈS LES GRANDES FÊTES AU SÉNÉGAL : L’éthique du travail malmenée
DISSOLUTION DES INSTANCES DU PARTI ET NOUVELLE ORGANISATION : FDS/Les Guelwaars se réinvente
RECOURS À L'UNION EUROPÉENNE POUR SÉCURISER LA FRONTIÈRE AVEC LE MALI : Une option sécuritaire discutée
Sonaged
Aminata Touré
DÉPART DÉFINITIF DES MILITAIRES FRANÇAIS DU SÉNÉGAL : L'Unis demande à l'État de l'acter immédiatement
Prise de contact
TIVAOUANE Le général Jean-Baptiste Tine en visite d'apaisement aux ICS
À QUELQUES SEMAINES DES EXAMENS DE FIN D'ANNÉE : Le CEM de Diouloulou mis à sac et incendié
POUR VOL D’UNE CHÈVRE : Deux jeunes condamnés à deux mois ferme
RAPPORT SUR L’ÉMIGRATION IRRÉGULIÈRE, ENTRE JANVIER ET MAI 2024 : Les terribles chiffres de l’hécatombe
Inhumation Mademba Sock
PRISE EN CHARGE DE LA DRÉPANOCYTOSE AU SÉNÉGAL : Le plaidoyer de Pre Fatou Samba Ndiaye
AGENCE D’ASSISTANCE A LA SECURITE DE PROXIMITE Oumar Touré acte la réintègration des ASP radiés entre 2021 et 2024
SAINT-LOUIS : MARCHÉS APRÈS TABASKI : Période de  galère des mères de famille
MUTINERIE AU CAMP PÉNAL LIBERTÉ 6 : Une fouille ''irrespectueuse'' de la chambre 8 à l'origine de la rixe
VOL AU PRÉJUDICE D’UN PROCHE : Alioune Badara Guèye dévalise la maison de son oncle