Publié le 7 Aug 2023 - 06:54

Sonko aux urgences

 

La grève de la faim entamée par les détenus dits politiques commence à faire ses effets. Hier, l’opposant Ousmane Sonko, qui observe une grève de la faim à la prison de Sébikotane, depuis son arrestation, a été évacué aux urgences de l'hôpital Principal de Dakar. Un peu avant lui, c’est le nommé Hannibal Djim, en détention à la prison de Rebeuss depuis six mois, et en grève de la faim depuis huit jours pour dénoncer ‘’sa détention arbitraire’’ qui a piqué une crise.

Il a été admis à l'infirmerie de la prison. Selon le Secrétariat exécutif national (Sen) du Frapp, ‘’ils sont présentement des centaines de Sénégalais dans les prisons, détenus arbitrairement pour avoir exprimé une position politique, qui sont en grève de la faim et dont l'état de santé est de jour en jour plus inquiétant’’. 

C’est pourquoi le mouvement ‘’interpelle l'État du Sénégal, plus personnellement le ministre de la Justice et le président Macky Sall, et les tient responsables de toute conséquence non heureuse qui pourrait découler de leur éventuelle indifférence’’. Guy Marius Sagna et Cie demandent à toutes les forces vives, politiques, droits-de-l'hommistes, société civile, autorités coutumières et religieuses à ‘’dire stop à Macky Sall, à son ministre de la Justice et à tout son gouvernement, avant que l'irréparable ne continue de se produire’’.

Section: