Publié le 21 Nov 2023 - 11:51
DÉTENUS POLITIQUES

L’appel du F24

 

La Plateforme des forces vives du Sénégal (F24), dans un communiqué reçu hier à ‘’EnQuête’’, a exprimé ‘’sa profonde indignation et sa grande déception’’ à la suite du jugement rendu par la Cour suprême vendredi dernier.

‘’En effet, cette institution a lamentablement manqué l'occasion de s'élever à la hauteur des attentes légitimes de nombreux citoyens de voir confirmer la décision juste et courageuse du juge de Ziguinchor. À travers ce verdict, aux antipodes du brillant réquisitoire du représentant du ministère public, à savoir l’avocat général, il n’est pas spécieux de voir la confirmation de la volonté manifeste d'écarter un candidat à la Présidentielle de 2024 par des artifices juridico-politiques’’, lit-on dans la note.

Ainsi, ‘’en prolongeant la non-délivrance de la fiche de parrainage à l’opposant Ousmane Sonko, ce verdict, loin d’être empreint d’impartialité, accentue le jeu de dupes orchestré par le pouvoir qui tient à sélectionner les admissibles à la compétition à venir. Des verdicts commandités et des manœuvres dilatoires ont, depuis 2019 au moins, sapé la confiance du peuple sénégalais en ses institutions et fonctionnaires grassement entretenus par le contribuable. Il est désormais permis de nourrir de grandes inquiétudes par rapport à la sincérité et à la transparence de l’élection présidentielle de 2024. Pourtant, c’est de cela que dépend pour beaucoup la stabilité du pays, la paix civile et la cohésion sociale. C’est aussi et surtout l’avenir de millions de jeunes qui se joue’’, ajoute-t-on.

Dans la même veine, l'organisation ‘’dénonce les interdictions sélectives de manifestations qui ne concernent que les voix dissidentes, alors que les manifestations favorables au pouvoir et d’autres événements privés sont autorisés et encadrés sur la place publique. Cette partialité délibérée est une atteinte à la liberté d'expression et de rassemblement, une atteinte aux droits fondamentaux que toute démocratie se doit de protéger’’. Il faudrait que les Sénégalais réagissent. Dans ce sens et ‘’pour la défense de l’État de droit et des acquis démocratiques, le F24 lance un appel pour la tenue d’une journée nationale d’action, de concert avec tous les démocrates de ce pays.

Nous invitons chaque citoyen conscient des enjeux à se dresser pour exiger des élections réellement libres, transparentes, équitables et inclusives ainsi que la libération de milliers de citoyens arbitrairement embastillés. Il faut libérer immédiatement Aliou Sané, Ousmane Sonko, Cheikh Omar Diagne, Pape Abdoulaye Touré et tous les autres. Le F24 exhorte par ailleurs les cours et tribunaux sénégalais à remplir leur devoir constitutionnel en garantissant l'indépendance et l'impartialité de la justice. Le F24 reste résolument engagé dans son combat pour une démocratie véritable et pour l'affirmation des droits fondamentaux de tous les Sénégalais’’.

Section: 
CONTRE L'EXTRÊME DROITE : Les francs-maçons de France appellent à un rassemblement le 18 juin
PIT SUR LES SORTIES D’OUSMANE SONKO : ‘’Ce qu’on attend du Premier ministre…’’
TENSIONS ENTRE PASTEF ET LES JOURNALISTES : Ousmane Sonko, les non-dits d’une relation amour-haine avec la presse
MIMI TOURÉ SUR LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX ÉLECTIONS : ‘’Les femmes ne sont pas nécessairement porteuses de projets qui sont bons pour les femmes’’
APRÈS LES SORTIES DES POPULATIONS : Les ICS se lavent à grande eau
Mamoudou Ibra Kane
Thierno Bocoum
VISITE AU MARCHE À BÉTAIL DE DAHRA DJOLOF : ‘’Plus de 600 millions F CFA financés par le Fonstab n’ont pas été recouvrés dans la zone’’
POURSUITES JUDICIAIRES : Ousmane Sonko menace les dirigeants de l’ancien régime
« PROJET » PASTEFIEN : « A partir de septembre, le « Projet sera opérationnalisé », selon le député Ayib Daffé
KALIDOU SY, PROFESSEUR D'ANALYSES DE DISCOURS : ‘’La véritable efficacité d'un slogan dépend de la capacité des dirigeants à rester fidèles à ce mot d'ordre’’
‘’SOPI’’, ‘’NATANGUÉ’’, ‘’JUB, JUBAL, JUBANTI’’, ‘’FAST TRACK’’ : Les slogans comme arme de communication des régimes au Sénégal
ENTRETIEN AVEC GALLO TALL, PORTE PAROLE ADJOINT DU PDS : ‘’Karim a décliné des postes dans le gouvernement’’
RECOMPOSITION POLITIQUE : La méthode Amadou
CONSEIL DES MINISTRES : De nouveaux patrons pour la Senelec, Promoged, Petrosen Holding Sa, Aser, AEME…
ÉRADICATION DES ABRIS PROVISOIRES, DIGITALISATION INTÉGRALE DU SYSTÈME... : BDF veut rénover l'école sénégalaise 
Décret de répartition
MESURES INDIVIDUELLES : Les nominations en conseil des ministres
CONSOLIDATION DE LA PAIX AU SÉNÉGAL : Le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix  engage le combat
FIN DES CACIQUES AU PDS, PRISE DE CONTRÔLE DES KARIMISTES : Le grand remplacement