Publié le 16 Jan 2020 - 23:36
HEURTS A L’UNIVERSITE ALIOUNE DIOP DE BAMBEY

5 policiers et 2 étudiants blessés

 

L’université Alioune Diop de Bambey (UADB) est en ébullition. Les étudiants se sont dressés contre les forces de l’ordre. Le bilan est de 7 blessés dont 5 policiers et 2 étudiants.  

 

La situation est devenue intenable, à l’université Alioune Diop de Bambey où des heurts ont éclaté, hier, entre les forces de l’ordre et les étudiants, dans l’enceinte du campus. Le bilan est de 7 blessés dont 2 étudiants et 5 policiers. Les choses ont dégénéré, lorsque les étudiants ont voulu tenir leur assemblée générale. Car les forces de l’ordre, sur réquisition du recteur, ont envahi l’établissement pour les disperser.

Mouhamadou Sarr, le président de la Coordination des étudiants de l’UADB, de fulminer : ‘’Les forces de l’ordre nous empêchent d’exprimer convenablement ce qui nous fait mal. Nous sommes en sureffectif, dans cette université. Nous avons des problèmes pour accéder à la restauration, avec un seul restaurant de 180 places pour un effectif de 9 000 étudiants, avec un seul amphithéâtre de 500 places, avec des Masters que l’on peine à ouvrir, avec un problème de connexion sur le site de Ngoudiane et d’autres sites.’’

S’en prenant au ministre de l’Enseignement supérieur Cheikh Oumar Hann, il déclare : ‘’Il n’a jamais posé les pieds à l’université de Bambey, depuis sa nomination. Il ne sait même pas dans quelles conditions sont les étudiants de l’université de Bambey. Et pourtant, c’est lui qui a pris la décision d’augmenter, sur l’effectif, 3 000 nouveaux bacheliers qui, actuellement, ont des problèmes pour faire cours.’’ Le recteur n’a pas voulu s’adresser à la presse.

A Diourbel comme à Ziguinchor, Saint-Louis et Dakar, le contexte est devenu tendu, avec la décision inconsidérée de l’Etat d’empiler les étudiants dans les universités, en dépit de tout bon sens et dans une fuite en avant indigne d’une gouvernance responsable.

Ainsi, outre la révolte des étudiants, les enseignants du Saes multiplient les sorties pour dénoncer une situation invivable.

Boucar Aliou Diallo

Section: 
CÉLÉBRATION TABASKI : Pour se payer une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère
JUSTICE – ‘’PRINCIPES DE BANGALORE’’ : Des magistrats à l’école de la déontologie juridique
TVA SUR LES PRESTATIONS DE SERVICES NUMÉRIQUES RÉALISÉES PAR LES ASSUJETTIS ÉTRANGERS : Le ministre des Finances change la donne
LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE À KOLDA : Le Pam débloque 45 millions pour promouvoir le fonio dans les écoles
SAINT-LOUIS: CHANGEMENT CLIMATIQUE : Une étude  expose les pertes et  dommages dans la zone Nord
COUR SUPRÊME : Verdict attendu de l'affaire du marché de 71 milliards par le ministère de la Santé
LE MONDE DE LA PRESSE EN DEUIL : Mansour Dieng n’est plus
Vol en réunion avec usage d'arme
GÉNÉRAL BIRAME DIOP, MINISTRE DES FORCES ARMEES ‘’Le Sénégal travaillera sans relâche pour la réunification de la CEDEAO’’
KOLDA/ RECONNU COUPABLE DE SÉQUESTRATION, VIOL ET DE CHARLATANISME : Un charlatan guinéen condamné à 10 ans de prison ferme
SAINT-LOUIS: PASSATION DE SERVICE AU CROUS : Dr Babacar Diop décline sa feuille de route
Rackets dans l'espace CEDEAO
LUTTE CONTRE LA DROGUE ENTRE THIÈS ET KAOLACK : Les brigades régionales de la Docrtis saisissent 326 kg de chanvre indien
MATAM : Djinda Dème valide le changement systémique dans l’éducation
PUBLICITÉ SUR LES MÉTHODES D'AVORTEMENT VIA LES RÉSEAUX SOCIAUX : Le ministre de la Santé menace
LA DUE DILIGENCE ET L'ACCÈS À L'INFORMATION AU SÉNÉGAL : Vers une transparence et une digitalisation accrues
ARABIE SAOUDITE : 1,3 million de pèlerins déjà arrivés, plus de 300 000 clandestins refoulés
FERMETURE ET DÉLOCALISATION DE L’USINE ICS SENCHIM : Une bombe écologique au cœur de Dakar
UTPS
RESTAURATION DES ÉCOSYSTÈMES - AIRE MARINE PROTÉGÉE DE JOAL-FADIOUTH : Daouda Ngom salue le travail des femmes