Publié le 29 Sep 2021 - 01:45
SERIGNE SIDY ABDOUL AHAD MBACKE

Le gestionnaire de la cité religieuse

 

Bras droit du khalife général des mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, Sidy Abdoul Ahad Mbacké est chargé du foncier, mais aussi de la désignation du nouveau maire de la commune de Touba-Mosquée. Il a été fait Diawrigne par Al Mountakha. ‘’EnQuête’’ s’est intéressé au profil du khalife de Serigne Abdoul Ahad Mbacké, le plus âgé des petits-fils de Serigne Touba, après l’actuel khalife général.

 

Vingt-cinq janvier 2018, soit quinze jours après son accession au titre de khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké réunissait tous les petits-fils de Cheikh Ahmadou Bamba, à la résidence Cheikhoul Khadim, sise en face de la grande mosquée. L’instant est solennel. Le moment est choisi, pour le nouveau guide des mourides, de livrer à ses cousins sa feuille de route et les grandes décisions qu’il entend imprimer à son magistère. Parmi ces dernières, la nomination de Serigne Sidy Abdoul Ahad Mbacké au poste de Diawrigne, autrement dit de ‘’bras droit’’. Serigne Sidy Abdoul Ahad Mbacké, actuellement le plus âgé des petits-fils de Cheikh Ahmadou Bamba après l’actuel khalife général des mourides, devra aussi choisir le futur maire de la commune et de veiller au choix des conseillers municipaux de Touba-Mosquée.

Tout récemment (le 13 septembre 2021) à la veille du séjour du chef de l’Etat dans la cité religieuse, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, dans un message de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké transmise aux fidèles mourides, disait : ‘’Pour les prochaines élections locales, conformément au statut spécial de Touba, Serigne Sidy Abdoul Ahad est chargé de confectionner une liste unique et de choisir le maire. Le khalife rappelle également qu’il interdit toute activité politique et toute forme de manifestation à Touba.’’

Ce rappel de Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre vient conforter une position que Serigne Sidy Abdoul Ahad occupe depuis le 26 juillet 2010.

En effet, le regretté khalife général des mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, l’avait choisi comme chargé de la gestion de Touba et, en même temps, trait d’union entre le président du Conseil rural de ladite communauté rurale et le khalife. C’est la raison pour laquelle il avait choisi, en 2010, de démettre Mourtalla Mbacké, fils de Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké de ses fonctions de président du conseil rural, pour le remplacer par l’actuel maire Abdoul Ahad Ka.  Ce dernier, après avoir assumé les charges de président du conseil rural pendant quatre années, sera de nouveau choisi par Serigne Abdoul Ahad Mbacké pour devenir le premier maire de la commune de Touba-Mosquée.

Décrit comme un homme orthodoxe et courtois, Serigne Sidy Abdoul Ahad Mbacké ne transige pas, s’il s’agit de défendre la communauté mouride, le legs de son grand-père et de son père. Chargé du foncier de Touba-Mosquée, il disait aux chefs de village, en 2010, être étonné de   la spéculation foncière à Touba qui, de son avis, avait atteint des proportions jamais égalées. Il avait lancé de sévères mises en garde à l’endroit des spéculateurs qu’il ‘’menaçait de poursuites’’. ‘’L’occupation de l’espace de la cité religieuse doit être conforme aux normes préétablies par son fondateur qui a toujours privilégié l’entraide et l’assistance aux démunis et non la vente. Rien ne sera plus comme avant, dans l’attribution des terrains’’, leur avait-il dit.   

Décrit comme un homme rigoureux, le gardien du foncier, à Touba, est un grand propriétaire terrien. A cheval sur les textes, il porte une attention particulière sur les conseils avisés de son jeune frère Serigne Mahamadane Mbacké et voue un très grand respect à la famille de Serigne Abdoul Ahad et à ses cousins.

Boucar Aliou Diallo (Diourbel)

Section: 
SOURCE DE DIFFERENDS DANS LA PARTIE SUD DU PAYS : Le foncier, l’autre « crise casamançaise »
GRAND-PLACE AVEC ALASSANE S. DIOP : ‘’Mamoudou a décidé de faire de la politique, nous autres membres de la rédaction avons choisi de rester journalistes’’
PROBLÈME D'INFERTILITÉ DANS LES COUPLES L’égoïsme de certains hommes
INTERVIEW- DR NICOLE GACKOU, GYNÉCOLOGUE OBSTÉTRICIENNE : "Les hommes sont pour moi plus exposés que les femmes à l'infertilité"
INFERTILITÉ DANS LES COUPLES Un drame permanent
SAINT-LOUIS : THÉÂTRE POPULAIRE EN DÉCLIN : Les “doyens” et les promoteurs culturels tirent la sonnette
FUSION DES SECTEURS DE LA CULTURE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS : L’optimisme des acteurs du théâtre
MENACES DE VIOLENCE : Deux alcooliques s’en prennent à un vieux qu’ils accusent d’être un indicateur de la police
PASSATION DE SERVICES AU MINISTÈRE DE LA JEUNESSE : Pape Malick Ndour passe le flambeau à Khady Diène Gaye 
ZIGUINCHOR : Les attentes des populations vastes comme 40 ans de conflit armé
ATTENTES DES SENEGALAIS ENVERS LE NOUVEAU REGIME : La valse des priorités
MBOUR - ACCÈS AU CRÉDIT HÔTELIER ET COMPÉTITIVITÉ DE LA DESTINATION SÉNÉGAL : Les principales attentes des acteurs du tourisme
GOUVERNANCE ET PROMESSES DE CHANGEMENT : Les attentes de la société civile
SAINT-LOUIS : Les acteurs du tourisme exposent leurs maux 
8 MARS : Portraits croisés de trois femmes
COMPORTEMENTS SCANDALEUX LORS DES FUNÉRAILLES Quand les Sénégalais déraillent
DOSSIER SUR LES SAISIES RECORD DE COCAÏNE : Les méandres du trafic au Sénégal
CONSOMMATION DE DROGUE DANS LE MONDE : L’ONUDC constate une augmentation de 45 %, en 10 ans
DAKAR-PLATEAU : Péril sur le patrimoine classé
RECRUTEMENT SANS CONCOURS DANS LE SYSTÈME ÉDUCATIF Aux origines de l’école-poubelle