Publié le 24 May 2024 - 12:08
AUTONOMISATION DES FEMMES – PROMOVILLES

200 femmes reçoivent un lot de matériel de 50 millions F CFA

 

Les femmes transformatrices de produits halieutiques de Mbaling devraient pouvoir augmenter leurs rendements. En effet, pour les y aider, le ministre de la Famille et des Solidarités a doté les membres du GIE Bok Ligguey Mbalene de Mbaling/Mbour d’un important lot de matériel afin de les soulager et rendre plus simple leur travail. La cérémonie de remise s’est déroulée hier sur l’esplanade du stade Caroline Faye.

 

Maimouna Dièye, Ministre de la Famille et des Solidarités, a procédé, hier, à la remise d’un lot de matériel d’une valeur de 50 millions de francs CFA aux 200 femmes transformatrices de produits halieutiques regroupées dans le GIE Bok Ligguey Mbalene de Mbour. Il s’agit, entre autres, de ‘’fours pour fumage de poisson, de claies de séchage, de congélateurs, de tables, de fûts, du mobilier de bureau, d’ustensiles, de chaises, de tenues, etc. Ces équipements devront faciliter le travail à ces braves femmes courageuses et engagées, et renforcer leurs rendements et leur productivité en vue de les rendre plus autonomes’’, a informé la ministre.

Selon elle, ces équipements sont le fruit d’un partenariat entre le Sénégal et la Banque africaine de développement (Bad). Maimouna Dièye estime dans ce sens que ce don entre dans le cadre de projets d'appui aux femmes et aux jeunes initiés par le Programme de modernisation des villes (Promovilles) dans ses différentes zones d’intervention.

En effet, rappelle-t-elle, ‘’Mbour fait partie des premières communes qui ont le plus bénéficié du Promovilles, quand bien même elle n'est pas capitale régionale. Sa population, son positionnement de ville-carrefour et touristique très fréquentée ont prévalu à son éligibilité au financement avec la Banque africaine de développement et celui avec la Banque islamique de développement. Promovilles capitalise aujourd'hui dans la commune de Mbour plusieurs réalisations à grand impact sur le cadre et les conditions des populations’’.

Poursuivant, elle précise : ‘’Il s'agit, entre autres, de 17 km de voiries assainies et éclairées réparties sur 12 tronçons qui desservent 17 quartiers, dont Diamaguene 1 et 2, Hélène Tabet, Djouti Joal, Sanna Daffé, Thiocé-Est, cimetière Liberté, d’un poste de santé avec maternité au quartier Oncad/Espagne, d’un plan de mobilité urbaine soutenable de l'agglomération de Mbour (PMUS) dont la mise en œuvre devra permettre une meilleure maitrise du trafic dans la zone. Au total, ce sont plus de 10 milliards de francs CFA qui ont été investis dans la commune pour la réalisation de ces projets’’.

Par ailleurs, la ministre assure que ces équipements auront un impact positif pour la qualité des rendements finaux. Elle a invité les bénéficiaires à persévérer dans cette dynamique de développement local et réitère sa disponibilité à les accompagner dans le cadre d'activités plus vastes et plus structurantes à travers les différents mécanismes du ministère de la Famille et des Solidarités.

‘’En effet, mon département intervient régulièrement dans le département de Mbour, connu pour son riche potentiel, notamment dans la transformation agroalimentaire où les femmes rivalisent d'ingéniosité’’, a-t-elle promis.

Dans la même perspective, projette la ministre, ‘’je puis vous donner rendez-vous très prochainement pour d'autres activités d'envergure visant l'autonomisation économique des femmes de la Petite Côte à travers le renforcement des capacités techniques et managériales, et le financement des activités économiques des femmes’’. 

Venu représenter le maire de Mbour, Mandiaye Fall a exprimé la satisfaction du conseil municipal de ce matériel remis. Selon le directeur de cabinet du maire, ‘’les activités économiques liées aux océans, aux mers et à leurs côtes, condensées sous la terminologie ‘Économie bleue’, nécessitent aujourd’hui une attention toute particulière et une prise en charge de l’ensemble de la chaîne de valeur’’. 

Pour lui, cette ‘’ cérémonie  s’inscrit dans la suite de la logique de l’intention du président Bassirou Diomaye Faye de réviser les accords et les licences de pêche afin d’instaurer les conditions d’une exploitation des ressources halieutiques durable et profitable à l’ensemble des Sénégalais. L’océan, réservoir de biodiversité, mais également principale source de nourriture, doit être préservé comme une richesse, un patrimoine d’une valeur inestimable’’.

IDRISSA AMINATA NIANG (Mbour)

Section: 
INVESTISSEMENTS CHINOIS AU SÉNÉGAL : Plus de 660 milliards F CFA injectés en 10 ans  
NATIONALISATION, RACHAT DE CRÉANCES, TENSIONS DE TRÉSORERIE : 120 milliards dans le vent 
FIRST OIL : Fini le pétrole dans 20-30 ans, si…
Khuwaylid Capital
EXPLOITATION DES PHOSPHATES AU SÉNÉGAL : Les ICS, chronique d’un désastre permanent 
BAISSE DES PRIX : Ousmane Sonko donne Rv la semaine prochaine
INDUSTRIES CHIMIQUES DU SÉNÉGAL : Indorama doit 200 milliards FCFA à l'État du Sénégal
COOPERATION SENEGAL-MAURITANIE 500 nouvelles licences de pêche aux pêcheurs sénégalais
CONFERENCE POLITIQUE DES JEUNES DE « PASTEF/LES PATRIOTES » : Ousmane Sonko expose le « Projet » à la jeunesse ce dimanche
HARMONISATION DES SYSTEMES EDUCATIFS : Pour une meilleure mobilité des diplômés dans l’espace CEDEAO
RECOURS AUX EUROBONDS À DES TAUX ÉLEVÉS : La spirale de la dette
SOMMET COREE-AFRIQUE 2024 : Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, avocat du continent à Séoul
ENVIRONNEMENT - RESTAURATION DE L'ÉCOSYSTÈME CÔTIER : La Somone réceptionne les travaux de dragage de la lagune
APPROVISIONNEMENT EN OIGNON ET EN POMME DE TERRE POUR LA TABASKI : La tentation de la spéculation sur les prix
ARRIVÉE DU NAVIRE FPSO : 500 millions de pieds cubes seront traités par jour
3FPT
Activité industrielle
SECTEURS AGRICULTURE, ÉLEVAGE ET SANTÉ : 2,5 milliards de dollars injectés par la Banque islamique de développement
PRISE EN CHARGE DES ENFANTS PORTEURS DE HANDICAP (AUTISME, TRISOMIE 21…) : 20 037 620 F CFA collectés par l’association Enfants Soleil
PROJET GAZ NATUREL LIQUEFIE GRAND TORTUE AHMEYIM (GTA) Accostage du FPSO, de nouvelles perspectives énergétiques pour la Mauritanie et le Sénégal