Publié le 7 May 2012 - 14:15
CONTRIBUTION

Sidy, Siweul et les sous…

Sidy Lamine Niasse

 

J’ai suivi ce jeudi 3 mai, avec beaucoup d’intérêt, l’émission « Diiné ak Diamono ». Je précise, tout d’abord, que le rôle éminent joué par M. Niass par le biais de son groupe de presse dans l’approfondissement de la liberté d’expression est à saluer. Il fut un élément important dans le grand bond en avant que connaît notre pays en ce qui concerne une presse libre indépendante et responsable.

 

Cependant, une nouvelle fois, et c’est une habitude dorénavant, les téléspectateurs ont assisté à un véritable réquisitoire contre le président de la République.

 

Je regrette une nouvelle fois que le plateau de Sidy Lamine Niass se transforme en salon de distribution de malus vis-à-vis de l’action du chef de l’Etat, qui vient d’être porté à la magistrature suprême.

 

Il y a quelque chose de gênant dans l’attitude du PDG de Walfadjri qui joue, aux yeux des Sénégalais une musique décidément indescriptible. Les attaques répétées de Sidy Lamine sont incongrues, maladroites et malheureusement basées sur des arguments fallacieux. Et je vais le démontrer.

 

D’abord, je vais revenir sur les arguments avancés par le journaliste Doudou Coulibaly. Cet individu prétend avoir publié une information capitale mettant à nu les biens colossaux du Président Macky Sall, en se targuant durant toute l’émission du titre élogieux de « journaliste d’investigation. » La manière véhémente et puérile avec laquelle il s’arrogeait ce titre le rendait charmant, tellement il faisait sourire. Il est vrai qu’un pays, surtout dans une situation aussi difficile que l’ère post-Wade, a besoin d’être égayé. C’est ce que M. Coulibaly a réussi dans un sacré numéro de comédie burlesque.

 

Il est dorénavant fréquent de voir des individus sortir du bois pour se donner les airs d’un Bob Woodward à la sénégalaise. Quel est le livre d’enquête publié par cet inconnu nous prouvant les compétences dont il se réclame ? Pis, quelle est la grande enquête débouchant sur une découverte majeure dont peut se targuer le sieur Coulibaly justifiant ses compétences d’enquêteur hors pair ? Parfois, la prise de parole publique d’un homme renseigne mieux que mille supputations. M Coulibaly a montré, avec une incohérence verbale inquiétante, qu’il n’était qu’un piètre comédien. Siweul dal dafa beugue siiw.

 

Sur le fond, dire que Macky SALL est un milliardaire relève d’un mensonge avéré et éhonté. Il aurait fallu nous voir tirer la queue du diable durant la campagne pour savoir que le chef de l’Etat est loin de s’être enrichi durant toutes ses années où il a exercé de hautes responsabilités.

 

Concernant les maisons de M Macky SALL à l’étranger, le sieur Coulibaly montre encore son approximatif talent de journalise, à fortiori d’enquêteur. Voire sa trop faible culture personnelle. Dans des pays comme les Etats Unis, il suffit de disposer d’une somme quasi ridicule, même 2000 dollars, et d’une crédibilité pour s’offrir une maison en location-vente. Ceci s’appelle du Mortgage system.

 

Pour en finir avec ce non-sujet, je pense qu’on pourrait tout de même se désoler du fait d’offrir une tribune à des « comédiens du jeudi soir » qui ne font que montrer à la face du monde leur faible épaisseur intellectuelle. Le spectacle de l’ancien employé de la Radio Municipale de Dakar, proche de Pape DIOP et récemment attaché de presse de Thierno LO, est même dégradant pour l’image de la presse sénégalaise qui nous a habitué à vraiment mieux.

 

Enfin, il faudrait aussi que Sidy Lamine Niass prenne ses responsabilités et clame haut et fort son mépris pour le chef de l’Etat. Transformer une émission de société en une tribune hebdomadaire d’expression d’une opposition personnelle contre un honnête citoyen, fut-il président de la République, est inacceptable.

 

Je recommande à Sidy Lamine de garder le cap de l’ambition première de « Diiné ak Diamono », un lieu pluriel d’expression et d’éveil des consciences citoyennes. Il faut qu’il refuse de transformer cet outil formidable en vulgaire borne fontaine où piaillent tous les oiseaux de mauvais augure et tous les radoteurs professionnels. Non Sidy, « Diiné ak Diamono » ne doit point être un « wax sa xalaat » bis. Ni dans l’esprit ni dans la lettre.

 

Enfin Sidy, il faut être sérieux et patriote ! Les impôts et les redevances se payent avec le portefeuille et non pas avec les micros ou les tentatives de manipulation. La tactique de la menace suivie de la négociation souterraine est dorénavant connue de tous. Cela a certes prospéré jadis, mais dorénavant le Sénégal vogue dans les eaux de la rupture. La sagesse et le patriotisme recommandent d’aider le Président dans cette voie révolutionnaire. Surtout de la part d’un chef d’entreprise prospère.

 

J’invite respectueusement et affectueusement Sidy Lamine Niass à quitter les postures et à se recentrer du coté de la vérité et du peuple qui a fait un choix pour une nouvelle gouvernance le 25 mars.

 

Personne ne peut lui dénier le titre d’actionnaire de l’avancée de la démocratie sénégalaise. Donc, il est temps de revenir à la raison, de quitter l’opposition personnelle de bas étage et de poursuivre une ambition de construction d’un Sénégal de type nouveau.

 

Ndongo Ndiaye

Membre du directoire national de l’APR

Secrétaire national en charge des Affaires sportives

 

Section: 
Espagne/Migration circulaire : Des Sénégalais exploités dans les champs d'Albacete.
Ousmane Sonko Mbeubeuss est-elle urgence du PROJET ?
Notes de lecture sur le livre du Professeur Makhtar Diouf : AFRIQUE : VOIES DE DEVELOPPEMENT. Surmonter les pesanteurs et… 
LETTRE OUVERTE À SON EXCELLENCE, MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, CONCERNANT LES RELATIONS ENTRE LE SÉNÉGAL ET ISRAËL
Recevoir un Ambassadeur, un acte normal, ordinaire pour toute autorité de la République
Doyen Alioune Tine, vous permettez
Monsieur le Premier Ministre, vous avez mieux à faire Nous avons besoin d’un chef de gouvernement pas d’un chef de clan ou de guerre
Faut -il criminaliser l’homosexualité ?
LA BCEAO PASSE ENCORE UNE FOIS Â COTÉ DE L'ESSENTIEL : IL URGE DE D'ORGANISER LES ASSISES DE LA MONNAIE DANS L'UEMOA
Inédit et rassurant … la CITY valide le PROJET
UN EXTRAIT DU LIVRE DU DOYEN ALLA KANE SUR LES PROBLEMES FONCIERS : « Les Problèmes fonciers au Sénégal : un imbroglio tenace Quelle solution ? »
Haute autorité de la justice
le régime  de l’APR dans une phase d’ENTROPIE
UNITÉ, CRITIQUE, UNITÉ EN NOTRE SEIN POUR CONSOLIDER ET PARACHEVER LA VICTOIRE DU POUVOIR SOUVERAINISTE AU SENEGAL
Contribution ouverte aux Assises de la justice sénégalaise
LE FINANCEMENT DE L’AGRICULTURE : UN MAILLON IMPORTANT POUR ATTEINDRE LA SECURITE ALIMENTAIRE ET CONTRIBUER A LA CREATION D’EMPLOI A TRAVERS L’ENTREPRENARIAT
LA JUSTICE AU SENEGAL : Réformer ou refonder ?
L’Etat et la révolution citoyenne
L’EXORDE & LE BATACLAN… : Saint-Louis : Sur des airs amers
Réformes intentionnelles et assises de la Justice : Monsieur le Président, gardons-nous de perdre du temps