Publié le 1 Jun 2024 - 17:01
DIRECTOIRE DU PDS

Fatou Sow nommée patronne des femmes, Woré Sarr démissionne

 

Le secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (PDS), Me Abdoulaye Wade, a procédé au remaniement du Mouvement national des femmes du parti, hier vendredi. À cet effet, le ‘’Pape du Sopi’’ a désigné Fatou Sow présidente et Ndèye Astou Camara secrétaire générale. Des membres d'honneur du bureau ont également été nommées. Dans ce lot, l’honorable députée et patronne des femmes de Guédiawaye, Woré Sarr, qui a annoncé sa démission du parti libéral et sa collègue Mame Diarra Fam, présidente départementale des femmes de Pikine pour qui ‘’cette décision n’engage que son auteur’’. 

 

Se fondant sur les articles 21, 22 et 23 des statuts et du règlement intérieur du PDS, Me Abdoulaye Wade a restructuré le Mouvement national des femmes du parti. Fatou Sow et Ndèye Astou Camara sont respectivement nommées présidente nationale et secrétaire générale des femmes. Sont également nommées membres d'honneur Ndèye Gaye Cissé, Rokhaya Daba Diouf, Aissata Gaye, Mahel Hann, Nafy Ngom et Woré Sarr, souligne un communiqué. Cette initiative témoigne de "la volonté du parti libéral de renforcer son organisation interne".

En outre, instruction a été donnée au secrétaire national chargé des structures et des mouvements de soutien pour ‘’l'exécution de cette présente décision administrative qui prend effet à partir de sa date de signature’’. 

Toutefois, la restructuration du Bureau national du Mouvement des femmes a créé un tsunami.  Dès l’annonce de la décision, l’égérie du PDS à Guédiawaye, l’honorable députée Woré Sarr, a publiquement annoncé sa démission. Sa collègue Mame Diarra Fam, qui rentre fraichement de voyage du Cameroun, est aussi dans tous ses états et dépitée par les choix de Saliou Dieng, président de la commission nationale de vente et de renouvellement des structures (CNVRS) dont les agissements ont induit une rébellion dans les rangs du parti. 

"Le processus de renouvellement des nouvelles instances fédérales et l’installation des organismes internes du Parti démocratique sénégalais (PDS) devant aboutir à la tenue de son prochain congrès sont vivement contestés par de nombreux responsables et militants de base.  Les premiers choix opérés par le président la commission nationale mise en place à cet effet, Saliou Dieng, sur instruction du secrétaire général national Me Abdoulaye Wade, sont antidémocratiques, irrégulières et non transparentes. Je suis candidate au niveau national du département de Pikine et toutes les femmes ont porté leurs choix sur Woré Sarr", a-t-elle déclaré.

Qui plus est, "après nous avoir fait voter la loi portant report des élections qui nous a exposées et mise en mal avec les Sénégalais, ils viennent de nous poignarder dans le dos, alors que nous devrions aller en assemblée générale par vote. Ils savent que nous avons la majorité pour élire le bureau national des femmes. Cette décision n’engage que son auteur. Ce ne sont pas les choix de Karim Wade. Ils ont humilié Woré Sarr et toutes les femmes du parti. Nous n’allons plus accepter d’être les agneaux du sacrifice. D’autres démissions vont suivre, car les femmes sont décidées à prendre leur courage à deux mains’’, a-t-elle poursuivi. 

Suite au mot d’ordre du président Abdoulaye Wade de soutenir la candidature de Bassirou Diomaye Diakhar Faye lors du scrutin présidentiel du dimanche 24 mars 2024, au rythme où les responsables de la première heure sont dégradés en plus de la saignée qui va crescendo dans les rangs (transhumance), est-ce le début de la fin du PDS ?

MALAMINE CISSE

Section: 
THIERNO BOCOUM, PRÉSIDENT DU MOUVEMENT AGIR : "On a un président par intérim "
KOLDA/ BÉNÉFICIER DES INFRASTRUCTURES SOCIALES DE BASE DE L’ÉTAT : Les populations de cinq localités de la commune de Saré Bidji réclament un lotissement
THIÈS - APRÈS LA DÉCLARATION DE BDF : Les ouvriers réclament leur part de Mbour 4
ÉLECTIONS AU SÉNÉGAL : Les acteurs se penchent sur les plaies du système
SAINT-LOUIS : GOUVERNANCE DES RESSOURCES NATURELLES EN AFRIQUE : L’AJA pour une plus grande implication des citoyens
CENT PREMIERS JOURS ET FACE À LA PRESSE DE DIOMAYE : L’APR sans gants
OPPOSITION : Une bataille de positionnement  
RENÉGOCIATION DES CONTRATS : Diomaye dévoile sa stratégie
FISCALITÉ, FONDS POLITIQUES, AES… : Diomaye sans masque
Adji Mbergane Kanouté
FACE-À-FACE DU PRÉSIDENT BASSIROU FAYE AVEC LA PRESSE : Les notes d’Alioune Tine
RETOUR IMMINENT DE KARIM WADE DEPUIS LE QATAR : Le PDS sur les pas des législatives de 2017
ASSEMBLÉE NATIONALE
Fronde chez Thierno Alassane Sall
NOMINATIONS AUX POSTES DE RESPONSABILITÉ : Diomaye et Sonko prennent leur temps
Abdou Mbow interpelle Sonko sur le drame de la migration
MUTISME DES OPPOSANTS DEPUIS L'AVÈNEMENT DU DUO SONKO-DIOMAYE : Calculs et stratégies politiques dans la perspective des Législatives
EN TOURNÉE DANS DIFFÉRENTS ENDROITS DE DAKAR : Les invites et assurances de la ministre Fatou Diouf  
RECONFIGURATION DE L’OPPOSITION SÉNÉGALAISE : Vers un jeu de chaises musicales
ÉLABORATION DE 83 PROJETS DE LOI, 294 PROJETS DE DÉCRET ET 110 PROJETS D’ARRÊTÉ : Ousmane Sonko dévoile un pan de l’agenda législatif et réglementaire