Publié le 18 May 2024 - 01:22
OUSMANE SONKO SUR LE FRANC CFA

‘’Nous optons pour une sortie prudente de ce système’’

 

Le Premier ministre Ousmane Sonko est revenu à la charge, hier, à l’Ucad, au sujet du franc CFA dont il a pointé les ‘’irrégularités de la gestion’’, lors d’une conférence de presse conjointe avec le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, en visite au Sénégal.

 

Après une conférence qui s’est vite transformée en meeting, le chef du gouvernement a fait face à la presse en compagnie de son hôte. Il s’est voulu clair : ‘’Nous optons sans équivoque pour une sortie prudente de ce système, car les banques centrales, ayant perdu toute initiative de change pour maintenir ce taux de réserve, compriment nos économies et réduisent l’activité interne par une limitation des émissions monétaires.’’ En verve, après une fusion avec les étudiants dans un amphi surchauffé, Ousmane Sonko a exprimé le fond de sa pensée au sujet de la monnaie commune aux pays de l’UEMOA. ‘’Ce que nous proposons, c’est de restituer à la monnaie ses fonctions d’écoute et de financement de l’économie par la formulation de l’offre des productions à l’exportation et à la consommation intérieure dite aux politiques intérieures’’, a-t-il ajouté.

Poursuivant son propos, le Premier ministre a argumenté : ‘’Imaginez que les pays africains s’endettent en devise étrangère. Ce qui les expose à des fluctuations du marché. Cela doit cesser parce que nous en subissons les conséquences. Si j’en parle, c’est que, chaque fois qu’un homme politique africain soulève la question monétaire, il devient le diable incarné’’, a-t-il soutenu.

S’exprimant sur la prise en charge de ce débat dans l’espace public, il a expliqué que c’est un sujet qui ne saurait être tabou. ‘’Nous n’avons pas le droit de parler de notre propre monnaie, ni dans nos Parlements ni dans les plateaux de télé. Nous allons imposer ce débat avec des changements qui ne sauraient tarder’’, a insisté le leader du Pastef.

 

Section: 
TENSIONS ENTRE PASTEF ET LES JOURNALISTES : Ousmane Sonko, les non-dits d’une relation amour-haine avec la presse
MIMI TOURÉ SUR LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX ÉLECTIONS : ‘’Les femmes ne sont pas nécessairement porteuses de projets qui sont bons pour les femmes’’
APRÈS LES SORTIES DES POPULATIONS : Les ICS se lavent à grande eau
Mamoudou Ibra Kane
Thierno Bocoum
VISITE AU MARCHE À BÉTAIL DE DAHRA DJOLOF : ‘’Plus de 600 millions F CFA financés par le Fonstab n’ont pas été recouvrés dans la zone’’
POURSUITES JUDICIAIRES : Ousmane Sonko menace les dirigeants de l’ancien régime
« PROJET » PASTEFIEN : « A partir de septembre, le « Projet sera opérationnalisé », selon le député Ayib Daffé
KALIDOU SY, PROFESSEUR D'ANALYSES DE DISCOURS : ‘’La véritable efficacité d'un slogan dépend de la capacité des dirigeants à rester fidèles à ce mot d'ordre’’
‘’SOPI’’, ‘’NATANGUÉ’’, ‘’JUB, JUBAL, JUBANTI’’, ‘’FAST TRACK’’ : Les slogans comme arme de communication des régimes au Sénégal
ENTRETIEN AVEC GALLO TALL, PORTE PAROLE ADJOINT DU PDS : ‘’Karim a décliné des postes dans le gouvernement’’
RECOMPOSITION POLITIQUE : La méthode Amadou
CONSEIL DES MINISTRES : De nouveaux patrons pour la Senelec, Promoged, Petrosen Holding Sa, Aser, AEME…
ÉRADICATION DES ABRIS PROVISOIRES, DIGITALISATION INTÉGRALE DU SYSTÈME... : BDF veut rénover l'école sénégalaise 
Décret de répartition
MESURES INDIVIDUELLES : Les nominations en conseil des ministres
CONSOLIDATION DE LA PAIX AU SÉNÉGAL : Le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix  engage le combat
FIN DES CACIQUES AU PDS, PRISE DE CONTRÔLE DES KARIMISTES : Le grand remplacement  
UNE MISSION DE L’APR EN TOURNÉE À KOLDA : Les ‘’apéristes’’ préparent le terrain pour les futures échéances électorales
DEUX MOIS DE GOUVERNANCE BASSIROU DIOMAYE FAYE-OUSMANE SONKO : Un pouvoir entre complémentarité et promesses non tenues