Publié le 8 May 2023 - 07:38
POLITIQUE À MATAM

Sokomo torpille et largue Me Malick Sall pour Farba Ngom

 

Aboubacry Sokomo de Ogo a, à la surprise générale, retourné sa veste pour se dresser contre son ex mentor. L’ex directeur des constructions des palais de justice a acté son divorce d’avec Me Malick Sall au profit d’un mariage d’intérêts avec le député-maire des Agnam, Farba Ngom. L’ancien Garde des Sceaux parle d’un ‘’traitre et d’un mercenaire’’ acheté par son rival.

 

La sortie virulente de Aboubacry Sokomo, ex directeur des constructions des palais de justice, contre Me Malick Sall a pris bon nombre d’observateurs avertis de court. C’est acté ! Abou Sokomo a tourné le dos à celui qu’il avait toujours considéré comme son « mentor ».  Mais avant de le quitter, il a bien pris le soin de donner les raisons qui ont motivé son acte. Et le portrait de l’homme qu’il a côtoyé pendant des années n’a rien de bien joli.

‘’Il (Me Malick Sall) lutte pour son dessein de devenir le coordinateur de l’APR dans le département de Matam. Il s’est disqualifié lui-même, car il ne fait même pas l’unanimité dans sa propre commune. Me Malick Sall a asphyxié tous ses collaborateurs par étranglement et s’est retrouvé, à l’image d’un Roi sans cour, pour ne pas dire qu’il est passé de Garde des Sceaux au Garde des ‘SOTS’’’, écrit-il sans langue de bois.

Ces mots dénués de toute ambiguïté montrent clairement la nouvelle position de Abou Sokomo dans la bataille pour le titre de coordonnateur départemental de Matam du BBY engagée par l’ex Garde des Sceaux. Pour le responsable politique de Ogo, le leadership du député-maire des Agnam ne peut souffrir d’aucune contestation. Et se rendant à l’évidence, il invite Me Malick Sall à sortir de son hibernation politique et à faire allégeance à Farba Ngom.

‘’Depuis sa sortie du gouvernement, Me Malick Sall ne mouille plus le maillot sur le terrain politique. Pourtant, le Président Macky Sall l’a toujours honoré. Il continue d’occuper une responsabilité stratégique en qualité de Secrétaire Permanent du COS PETROGAZ. Il gagnerait en grandeur et en responsabilité en répondant d’abord à la main tendue de l’honorable député Farba Ngom, Coordinateur départemental pour un Matam uni et fort pour la conquête de suffrages, à la prochaine élection du 25 février 2024’’, martèle-il. Avant d’ajouter : ‘’Me Malick Sall doit faire preuve d’humilité et regagner les rangs du parti APR qu’il a intégré par la sortie de secours, en acceptant de collaborer loyalement avec le Député-Maire Farba Ngom pour mettre fin définitivement au procès en anthropophagie des mange-mil qui peuplent son environnement immédiat’’.

Ainsi, après l'ex directeur de l’administration générale et de l’équipement du ministère de la justice, Abdoulaye Sy, Farba Ngom vient de dépouiller Me Malick Sall d’un autre cadre en la personne de Sokomo. Ce dernier a déjà sonné la mobilisation des cadres autour du maire des Agnam. ‘’Aujourd’hui, tous les cadres politiques de la Commune de Ogo ont fédéré leurs forces autour du Secrétaire National, à l’organisation et à la mobilisation de l’APR pour le triomphe de Benno Bokk Yakaar ».

Mais qu’est ce qui a bien pu pousser Aboubacry Sokomo à quitter Me Malick Sall et à le vouer aux gémonies ? En tout cas, dans une interview accordée au journal EnQuête paru le 04 octobre, il n’avait pas tari d’éloges à l’endroit de l’enfant de Danthiady. « Me Malick Sall est aux côtés du Président Macky Sall aujourd’hui plus qu’hier. Il est à la tête d’un Comité où il a comme patrons le Chef de l’Etat et son Premier Ministre. Ce comité est rattaché dans le cabinet du Président de la République.  Vous avez tous assisté au meeting de clôture de Danthiady dans le village natal de Me Malick Sall. Vous avez vu cette marée humaine, ces jeunes et femmes venus de tous les contrées du Fouta. Le leadership a changé de camp. Il faut être atteint de cécité pour ne pas le constater », soutenait-il au moment de répondre aux attaques de Me Sally Thiam de Ourossogui contre son maître à penser d’alors.

Me Malick Sall : ‘’En vérité, tous sont ‘’achetés’’ par Farba Ngom’’

Chez les partisans de Me Malick Sall, on soutient que Aboubacry Sokomo s’est comporté en véritable « traître ». Amadou Yaya Ba, coordinateur départemental Kanel du mouvement de la jeunesse de Malick pour Macky, soutient que, si aujourd’hui Sokomo se réclame responsable politique à Ogo, c’est grâce à Me Malick Sall qui l’a construit politiquement. ‘’Tout le monde aurait pu parler en mal de notre mentor, sauf lui, Aboubacry Sokomo. Parce que beaucoup de personnes ont eu à collaborer avec Me Malick Sall, mais peu ont eu la chance d’obtenir ce que lui a eu.

Il a été hissé au sommet de l’administration, grâce à la bonne volonté de notre mentor. Il faut souligner qu’avant qu’il ne soit nommé Directeur des constructions au ministère de la Justice, Sokomo était inconnu. Moi, je ne le connaissais pas et pourtant je fais partie des jeunes les plus dynamiques de la région en politique », s’emporte celui qui occupe le poste de président du conseil régional de la jeunesse de Matam.

Dans un style plus sobre, Dr Bassirou Niang, un des derniers mohicans de Me Malick, fracasse la démarche de son ex frère : « Des thuriféraires sortis d’un néant et incapable d’agir dans le sens de l’intérêt général tentent de divertir l’opinion. Un vrai leadership n’est pas celui qui divise, mais plutôt celui qui nous rassemble et nous ressemble », écrit le président du mouvement Dental Sogui.

Abondant dans le même sens Abdoul Razack Dia soutient que Sokomo est simplement un mercenaire à la quête de privilèges. Pour étayer ses propos, il convoque la fameuse « Var ». « Sokomo, on vous renvoie à votre publication sur Facebook datant du 09/12/2022 où tu chantais les louanges du Maître et à qui tu disais réitérer ton engagement politique à tout moment et en tout lieu, Ce monsieur est juste un ingrat », conclut-il.

Cependant la colère semble être dissoute dans une forme de détachement chez Me Malick Sall. Pour l’ex ministre de la justice, ce départ est presque assimilé à une providence. ‘’La défection de ces personnes est une bénédiction pour moi. Elle me permet d’éloigner de mon équipe les traitres et autres mercenaires. En vérité, tous sont ‘’achetés’’ par Farba Ngom. Ainsi, je remonterais sur le ring avec ceux-là qui sont véritablement engagés et qui gardent (encore), une certaine moralité’’, déclare l’actuel secrétaire permanent du Cos petro Gaz.

Le face à face entre les deux hommes lors des prochaines rencontres politiques s’annoncent prometteur.

Djibril Ba

Section: 
CONTRE L'EXTRÊME DROITE : Les francs-maçons de France appellent à un rassemblement le 18 juin
PIT SUR LES SORTIES D’OUSMANE SONKO : ‘’Ce qu’on attend du Premier ministre…’’
TENSIONS ENTRE PASTEF ET LES JOURNALISTES : Ousmane Sonko, les non-dits d’une relation amour-haine avec la presse
MIMI TOURÉ SUR LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX ÉLECTIONS : ‘’Les femmes ne sont pas nécessairement porteuses de projets qui sont bons pour les femmes’’
APRÈS LES SORTIES DES POPULATIONS : Les ICS se lavent à grande eau
Mamoudou Ibra Kane
Thierno Bocoum
VISITE AU MARCHE À BÉTAIL DE DAHRA DJOLOF : ‘’Plus de 600 millions F CFA financés par le Fonstab n’ont pas été recouvrés dans la zone’’
POURSUITES JUDICIAIRES : Ousmane Sonko menace les dirigeants de l’ancien régime
« PROJET » PASTEFIEN : « A partir de septembre, le « Projet sera opérationnalisé », selon le député Ayib Daffé
KALIDOU SY, PROFESSEUR D'ANALYSES DE DISCOURS : ‘’La véritable efficacité d'un slogan dépend de la capacité des dirigeants à rester fidèles à ce mot d'ordre’’
‘’SOPI’’, ‘’NATANGUÉ’’, ‘’JUB, JUBAL, JUBANTI’’, ‘’FAST TRACK’’ : Les slogans comme arme de communication des régimes au Sénégal
ENTRETIEN AVEC GALLO TALL, PORTE PAROLE ADJOINT DU PDS : ‘’Karim a décliné des postes dans le gouvernement’’
RECOMPOSITION POLITIQUE : La méthode Amadou
CONSEIL DES MINISTRES : De nouveaux patrons pour la Senelec, Promoged, Petrosen Holding Sa, Aser, AEME…
ÉRADICATION DES ABRIS PROVISOIRES, DIGITALISATION INTÉGRALE DU SYSTÈME... : BDF veut rénover l'école sénégalaise 
Décret de répartition
MESURES INDIVIDUELLES : Les nominations en conseil des ministres
CONSOLIDATION DE LA PAIX AU SÉNÉGAL : Le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix  engage le combat
FIN DES CACIQUES AU PDS, PRISE DE CONTRÔLE DES KARIMISTES : Le grand remplacement