Publié le 23 May 2024 - 22:19
RÉCUPÉRATION DU PATRIMOINE FONCIER ET BÂTI DE L'ÉTAT, RÉDUCTION DE SON TRAIN DE VIE…

Le Premier ministre fonce dans le tas

 

Lors de sa communication au Conseil des ministres de ce mercredi 22 mai 2024, le Premier ministre Ousmane Sonko a mis en avant les priorités gouvernementales, soulignant la nécessité de réduire le train de vie de l'État. Dans cette optique, il a demandé aux ministres concernés de prendre des mesures pour récupérer le patrimoine foncier et bâti de l'État cédé à des privés dans des conditions jugées irrégulières. Cette initiative vise à rationaliser l'utilisation des ressources publiques, alors que de nombreux services administratifs sont obligés de louer des locaux.

 

Hier, en Conseil des ministres, le Premier ministre Ousmane Sonko, se prononçant sur ‘’les priorités gouvernementales’’, ‘’a donné aux ministres concernés des orientations en vue de la réduction du train de vie de l’État, avec notamment les démarches à entreprendre pour la récupération de son patrimoine foncier et bâti cédé à des privés dans des conditions irrégulières, alors que des services administratifs font recours à la location’’, renseigne la note qui a sanctionné la réunion hebdomadaire.

En effet, dernièrement, ‘’EnQuête’’ est revenue sur cette problématique de la préservation du patrimoine bâti de l’État, en particulier du patrimoine classé de Dakar-Plateau, dans l’article intitulé ‘’Patrimoine classé du Plateau : Retour sur un tong-tong d’État’’.  Le confrère Mor Amar donnait l’exemple de la maison d’Aminata Tall, qui se situe à quelques pas du camp Dial Diop. Expulsée, il y a quelques mois, la villa a récemment été rasée, alors que l’ancienne présidente du Conseil économique et social avait en vain cherché à l’acheter. Soit c’est l’État qui a décidé de la démolir soit il l’a vendue à des tiers qui l’ont démolie. Or, pendant ce temps, le même État passe son temps à louer des maisons pour pouvoir loger certains fonctionnaires, ce qui coute plusieurs milliards aux contribuables.

D’ailleurs, l’inventaire fait par Abdoulaye Daouda Diallo en novembre 2021, alors qu’il était ministre chargé des Finances, faisait état d’un parc constitué de 1 695 bâtiments, compte non tenu des écoles et autres infrastructures publiques. ‘’Malheureusement, confiait Abdoulaye Daouda Diallo, 67 % de ce patrimoine sont vétustes et sur ce pourcentage, 11 % sont dans un état très vétuste’’. Le ministre défendait alors devant les députés un projet de réforme dont l’objectif était notamment d’alléger certaines lourdeurs. ‘’Le défaut d’entretien de ces maisons est dû à la rigidité des procédures domaniales prévues par la loi 78-66 du 2 juillet 1976 sur le domaine de l’État. En guise d’illustration, la cession d’un immeuble bâti de l’État requiert l’autorisation parlementaire’’.

Mais la question centrale à laquelle le nouveau régime va devoir apporter une réponse est : cette disposition est-elle toujours respectée, d’autant que, dans le cas de la maison d’Aminata Tall, on n’a vu nulle part une autorisation donnée par les parlementaires ?

Réexamen des conventions dans les secteurs stratégiques

Dans la même veine, le Premier ministre a évoqué la nécessité de réexaminer certaines conventions, notamment dans les secteurs minier, pétrolier et halieutique. Il a souligné l'importance d'une revue approfondie des finances publiques couvrant la période du 1er janvier 2019 au 31 mars 2024. Cette initiative s'inscrit dans un effort de transparence et de bonne gouvernance visant à optimiser l'utilisation des ressources naturelles et financières du pays.

Le PM Ousmane Sonko est également revenu sur la construction de logements sociaux et traitement des prêts DMC. Une vieille doléance qui tarde à se réaliser, malgré l’inscription sur le fichier de plus de 100 000 adhérents depuis 2019.

Sur ce, le Premier ministre a insisté sur l'importance d'accorder une attention particulière aux programmes de construction de logements sociaux alignés sur les nouvelles orientations du gouvernement. Il a souligné la nécessité de consacrer un traitement spécifique aux prêts DMC, afin de répondre aux besoins en matière de logement des populations les plus vulnérables. Cette démarche vise à améliorer les conditions de vie et à favoriser l'accès à un habitat décent pour tous.

Le Premier ministre a rendu compte au conseil des premiers résultats des concertations en cours avec les parties prenantes, concernant la réduction du cout de la vie. Les discussions portent sur les produits de première nécessité et les services de connexion à l’Internet, essentiels pour le bien-être des citoyens. Ces mesures visent à alléger le fardeau économique des ménages et à améliorer l'accès à des services de base.

Priorités pour l'élevage et l'autonomisation des femmes

Lors de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres tenue au palais de la République, le président Bassirou Diomaye Diakhar Faye a insisté sur l'importance du développement du secteur de l'élevage et des productions animales, tout en soulignant la nécessité d'une autonomisation économique durable des femmes sénégalaises.

Le chef de l'État a félicité les efforts des éleveurs et des opérateurs privés, tout en demandant l'actualisation du Programme national de production fourragère et l'intensification des actions préventives contre le vol de bétail. Il a également appelé à un audit des mécanismes de promotion économique des femmes et à la préparation d'un projet de loi pour renforcer leur autonomie économique.

Le chef de l’État a réaffirmé son engagement envers le développement du secteur de l'élevage, soulignant son rôle crucial dans l'atteinte de la souveraineté alimentaire du Sénégal. Il a félicité les éleveurs, les opérateurs privés et les services de l'État pour leurs efforts dans l'autonomisation du pays en matière de production animale.

Le président Faye a demandé au Premier ministre et au ministre de l’Élevage de finaliser l'actualisation du Programme national de production fourragère, en mettant l'accent sur le contrôle des prix de l'aliment de bétail et la prévention des feux de brousse. Il a également insisté sur la mise en œuvre immédiate d'un plan d'aménagement des parcours du bétail et des espaces de pâturage.

Autonomisation économique des femmes

En outre, le chef de l'État a mis en lumière l'importance de l'autonomisation économique des femmes, soulignant leur rôle vital dans le développement économique et social du pays. Il a salué leur contribution significative à la prospérité et à la justice sociale au Sénégal.

Ensuite, il a demandé au gouvernement de procéder à un audit des mécanismes de promotion économique et sociale des femmes, ainsi que d'actualiser les plans et stratégies destinés à renforcer leur autonomie. Le président Faye a également invité à préparer, en collaboration avec les organisations féminines, un projet de loi d'orientation sur l'autonomisation économique durable des femmes.

Amadou Camara Gueye

Section: 
TENSIONS ENTRE PASTEF ET LES JOURNALISTES : Ousmane Sonko, les non-dits d’une relation amour-haine avec la presse
MIMI TOURÉ SUR LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX ÉLECTIONS : ‘’Les femmes ne sont pas nécessairement porteuses de projets qui sont bons pour les femmes’’
APRÈS LES SORTIES DES POPULATIONS : Les ICS se lavent à grande eau
Mamoudou Ibra Kane
Thierno Bocoum
VISITE AU MARCHE À BÉTAIL DE DAHRA DJOLOF : ‘’Plus de 600 millions F CFA financés par le Fonstab n’ont pas été recouvrés dans la zone’’
POURSUITES JUDICIAIRES : Ousmane Sonko menace les dirigeants de l’ancien régime
« PROJET » PASTEFIEN : « A partir de septembre, le « Projet sera opérationnalisé », selon le député Ayib Daffé
KALIDOU SY, PROFESSEUR D'ANALYSES DE DISCOURS : ‘’La véritable efficacité d'un slogan dépend de la capacité des dirigeants à rester fidèles à ce mot d'ordre’’
‘’SOPI’’, ‘’NATANGUÉ’’, ‘’JUB, JUBAL, JUBANTI’’, ‘’FAST TRACK’’ : Les slogans comme arme de communication des régimes au Sénégal
ENTRETIEN AVEC GALLO TALL, PORTE PAROLE ADJOINT DU PDS : ‘’Karim a décliné des postes dans le gouvernement’’
RECOMPOSITION POLITIQUE : La méthode Amadou
CONSEIL DES MINISTRES : De nouveaux patrons pour la Senelec, Promoged, Petrosen Holding Sa, Aser, AEME…
ÉRADICATION DES ABRIS PROVISOIRES, DIGITALISATION INTÉGRALE DU SYSTÈME... : BDF veut rénover l'école sénégalaise 
Décret de répartition
MESURES INDIVIDUELLES : Les nominations en conseil des ministres
CONSOLIDATION DE LA PAIX AU SÉNÉGAL : Le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix  engage le combat
FIN DES CACIQUES AU PDS, PRISE DE CONTRÔLE DES KARIMISTES : Le grand remplacement  
UNE MISSION DE L’APR EN TOURNÉE À KOLDA : Les ‘’apéristes’’ préparent le terrain pour les futures échéances électorales
DEUX MOIS DE GOUVERNANCE BASSIROU DIOMAYE FAYE-OUSMANE SONKO : Un pouvoir entre complémentarité et promesses non tenues