Publié le 25 May 2024 - 17:13
SAINT-LOUIS : ALLAITEMENT MATERNEL EXCLUSIF (AME)

La barre des 50 % visée pour inverser la tendance

 

Le gouverneur de la région de Saint-Louis, Alioune Badara Samb, a présidé, hier, un comité régional de développement axé sur l’allaitement maternel exclusif (AME). En présence d'une délégation de la Direction de la santé de la mère et de l’enfant (DSME), les communautés et les acteurs se sont engagés à relever le taux à plus de 50 %. D’ailleurs, la situation est restée quasi-stationnaire durant les dix dernières années.

 

Au Sénégal, la pratique de l’allaitement maternel exclusif (AME), y compris la mise au sein précoce, demeure sous-optimale. Selon les différentes EDSC, seuls trois nouveau-nés sur dix sont mis au sein dans l’heure suivant la naissance et trois à quatre nourrissons de moins de 6 mois sont exclusivement allaités au sein. Selon ces mêmes sources, durant les dix dernières années, le pourcentage d’enfants exclusivement allaités au sein maternel variait entre 30 et 48 %. Une situation que les autorités et leurs partenaires techniques et financiers œuvrent à renverser via la mise en place de l’initiative "Plus fort avec le lait maternel uniquement".

Pour Massamba Thioro Sall, chef de la Cellule promotion et partenariat de la Direction de la santé de la mère et de l'enfant, l'initiative vise à éliminer la pratique de donner de l’eau à la naissance et pendant les six premiers mois de la vie. "Si nous parvenons à réduire cette pratique de 10 points de pourcentage, cela permettrait au Sénégal d’atteindre la cible mondiale de 2025. Et l'atteinte de cet objectif permettrait à 80 % des nourrissons de moins de 6 mois et leurs mères de bénéficier des avantages de l’allaitement maternel exclusif (AME). Raison pour laquelle nous voulons l’implication de tous : les prestataires en premier, les agents communautaires, les religieux et les communautés", a déclaré Massamba Thioro Sall.

Soutenant que les analyses ont également montré que le principal obstacle à l’AME est la pratique de donner de l’eau aux nourrissons de moins de 6 mois, qui concerne quatre nourrissons sur dix. "Le lait maternel ne contient que des avantages. L’allaitement maternel est extrêmement important pour les enfants. Le lait maternel est un lait complet qui contient 80 % d'eau et tous les nutriments dont l'enfant a besoin. Donc, faire la promotion de l'allaitement maternel, c’est faire la promotion de la bonne santé des enfants. Nous voulons que les femmes comprennent que l'allaitement maternel exclusif est ce qu'il y a de mieux pour l'enfant", a-t-il ajouté.

Profitant du CRD, le chef de la Cellule promotion et partenariat de la Direction de la santé de la mère et de l'enfant a invité les acteurs communautaires de Saint-Louis à s'approprier l’initiative et à exercer leur influence. "Si vous voulez atteindre une femme en âge de reproduction, il faudrait avoir des spectres d'influence comme les mères, les grand-mères, la communauté, les religieux afin que le comportement puisse être changé. Puisque le changement de comportement c'est un processus continuel. Donc, il faudrait que tout le monde s’y mette pour que nous puissions asseoir ces changements de comportement favorables à la santé de la mère et de l'enfant", a expliqué Massamba Thioro Sall.

 

IBRAHIMA BOCAR SENE (SAINT-LOUIS)

Section: 
CÉLÉBRATION TABASKI : Pour se payer une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère
JUSTICE – ‘’PRINCIPES DE BANGALORE’’ : Des magistrats à l’école de la déontologie juridique
TVA SUR LES PRESTATIONS DE SERVICES NUMÉRIQUES RÉALISÉES PAR LES ASSUJETTIS ÉTRANGERS : Le ministre des Finances change la donne
LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE À KOLDA : Le Pam débloque 45 millions pour promouvoir le fonio dans les écoles
SAINT-LOUIS: CHANGEMENT CLIMATIQUE : Une étude  expose les pertes et  dommages dans la zone Nord
COUR SUPRÊME : Verdict attendu de l'affaire du marché de 71 milliards par le ministère de la Santé
LE MONDE DE LA PRESSE EN DEUIL : Mansour Dieng n’est plus
Vol en réunion avec usage d'arme
GÉNÉRAL BIRAME DIOP, MINISTRE DES FORCES ARMEES ‘’Le Sénégal travaillera sans relâche pour la réunification de la CEDEAO’’
KOLDA/ RECONNU COUPABLE DE SÉQUESTRATION, VIOL ET DE CHARLATANISME : Un charlatan guinéen condamné à 10 ans de prison ferme
SAINT-LOUIS: PASSATION DE SERVICE AU CROUS : Dr Babacar Diop décline sa feuille de route
Rackets dans l'espace CEDEAO
LUTTE CONTRE LA DROGUE ENTRE THIÈS ET KAOLACK : Les brigades régionales de la Docrtis saisissent 326 kg de chanvre indien
MATAM : Djinda Dème valide le changement systémique dans l’éducation
PUBLICITÉ SUR LES MÉTHODES D'AVORTEMENT VIA LES RÉSEAUX SOCIAUX : Le ministre de la Santé menace
LA DUE DILIGENCE ET L'ACCÈS À L'INFORMATION AU SÉNÉGAL : Vers une transparence et une digitalisation accrues
ARABIE SAOUDITE : 1,3 million de pèlerins déjà arrivés, plus de 300 000 clandestins refoulés
FERMETURE ET DÉLOCALISATION DE L’USINE ICS SENCHIM : Une bombe écologique au cœur de Dakar
UTPS
RESTAURATION DES ÉCOSYSTÈMES - AIRE MARINE PROTÉGÉE DE JOAL-FADIOUTH : Daouda Ngom salue le travail des femmes