Publié le 19 Jul 2012 - 09:30
THIÈS - DEUXIÈME SESSION DE LA COUR D’ASSISES

Pour un litige de... 250 FCFA, Hamet Camara écope 10 ans de travaux forcés

Après 12 ans de cavale, Hamet Camara, poursuivi pour incendie volontaire, a été appréhendé et présenté devant la Cour d'assises de Thiès qui vient de le juger coupable des faits qui lui sont reprochés. L’accusé va devoir rester en prison pour les huit années à venir. À l'origine, un différent sur... 205 FCFA

 

Janvier 1997, à Baliga, village du département de Tivaouane. Hamet Camara cède, après un marchandage serré, un panier à 250 francs CFA à Sidy Diallo. Celui-ci remet 500 francs CFA au vendeur qui, n’ayant pas de monnaie, demande à l'acquéreur de lui remettre la somme à son retour de voyage. Trois jours plus tard, le 17 janvier 1997, les deux hommes se croisent dans la rue. Une dispute éclate entre eux. Des coups sont échangés. Sidy Diallo corrige sévèrement ''son frère'' du même village. Ne pouvant digérer l’humiliation, Hamet Camara se rend, à 2 heures du matin, au domicile de Sidy Diallo. Il barricade la porte à l’aide de rôniers et de briques pour empêcher la victime de se sauver et met le feu au toit en paille. Réveillé par les flammes, Sidy Diallo s’échappe ''après maints efforts''.

 

Interpellé par la brigade de gendarmerie de Tivaouane, Hamet Camara reconnaît les faits et explique son geste par l’humiliation que lui a fait subir Sidy Diallo lors de leur bagarre. Un aveu réitéré devant le juge d’instruction qui le place sous mandat de dépôt le 21 janvier 1997. L’enquête de personnalité ordonnée par le magistrat instructeur révèle que l’inculpé a été sujet à des troubles mentaux dans le passé. Un constat confirmé par le rapport du psychiatre Aïda Sylla. Il résulte de son examen médical, en date du 12 janvier 2012, que l’accusé est sujet à un ''léger trouble mental associé à des troubles caractériels, lesquels ont un rapport avec l’infraction qui lui est reprochée''. L’expert conclut que le mis en cause est toutefois ''accessible'' à une sanction pénale.

 

12 ans de cavale

 

22 mois après son arrestation, le prisonnier gagne la confiance des gardes pénitentiaires, qui lui accordent souvent la permission de rendre visite à sa grand-mère résidant à Keur Cheikh. Une occasion saisie par le prévenu pour se faire la malle le 13 novembre 1998. Aux assises de 2008, un mandat d’amener lui est décerné. Après 12 ans de cavale, Hamet Camara est mis de nouveau aux arrêts le 22 août 2010. Devant la barre, l’accusé reconnaît les faits et sollicite la clémence de la Cour.

 

Pour l’avocat général, Salobé Gningue, le prévenu avait l’intention de tuer Sidy Diallo, ''puisqu’il a barricadé la porte d’entrée avec des objets lourds''. L’avocat général a ainsi requis les travaux forcés à perpétuité. Mais selon le défenseur, Me Abdoulaye Ndiougua Seck, son client mérite des circonstances atténuantes. ''Pour une modique somme, mon client a été puni sérieusement'', fait-il remarquer, relevant que Hamet ''est sujet à des troubles psychiques au moment des faits''.

 

Le Président de la Cour, Mamadou Lamine Diédhiou, a suivi le ministère public, en déclarant l’accusé coupable des faits qui lui sont reprochés. Hamet est condamné à 10 ans de travaux forcés.

 

 

NDEYE FATOU NIANG

 

Section: 
Affaire Médina Gounass
ÉLEVÉ AU GRADE D'OFFICIER DANS L'ORDRE NATIONAL DE LA LÉGION D'HONNEUR : Le général Kandé honoré par Emmanuel Macron
Thiès : Un "Jakartaman" perd la vie en arrachant un téléphone portable
REPRISE DU TRAVAIL APRÈS LES GRANDES FÊTES AU SÉNÉGAL : L’éthique du travail malmenée
DISSOLUTION DES INSTANCES DU PARTI ET NOUVELLE ORGANISATION : FDS/Les Guelwaars se réinvente
RECOURS À L'UNION EUROPÉENNE POUR SÉCURISER LA FRONTIÈRE AVEC LE MALI : Une option sécuritaire discutée
Sonaged
Aminata Touré
DÉPART DÉFINITIF DES MILITAIRES FRANÇAIS DU SÉNÉGAL : L'Unis demande à l'État de l'acter immédiatement
Prise de contact
TIVAOUANE Le général Jean-Baptiste Tine en visite d'apaisement aux ICS
À QUELQUES SEMAINES DES EXAMENS DE FIN D'ANNÉE : Le CEM de Diouloulou mis à sac et incendié
POUR VOL D’UNE CHÈVRE : Deux jeunes condamnés à deux mois ferme
RAPPORT SUR L’ÉMIGRATION IRRÉGULIÈRE, ENTRE JANVIER ET MAI 2024 : Les terribles chiffres de l’hécatombe
Inhumation Mademba Sock
PRISE EN CHARGE DE LA DRÉPANOCYTOSE AU SÉNÉGAL : Le plaidoyer de Pre Fatou Samba Ndiaye
AGENCE D’ASSISTANCE A LA SECURITE DE PROXIMITE Oumar Touré acte la réintègration des ASP radiés entre 2021 et 2024
SAINT-LOUIS : MARCHÉS APRÈS TABASKI : Période de  galère des mères de famille
MUTINERIE AU CAMP PÉNAL LIBERTÉ 6 : Une fouille ''irrespectueuse'' de la chambre 8 à l'origine de la rixe
VOL AU PRÉJUDICE D’UN PROCHE : Alioune Badara Guèye dévalise la maison de son oncle