Publié le 10 Jun 2024 - 16:42
VISITE AU MARCHE À BÉTAIL DE DAHRA DJOLOF

‘’Plus de 600 millions F CFA financés par le Fonstab n’ont pas été recouvrés dans la zone’’

 

Le secrétaire d’État aux Coopératives et à l’Encadrement paysan, Alpha Ba, a effectué une visite, ce dimanche 9 juin 2024, au marché hebdomadaire de Dahra Djolof, pour s’enquérir de l’approvisionnement en moutons, en cette période de préparation de la fête de Tabaski.

 

A 10 h déjà, le marché à bétail de Dahra Djolof bat son plein. Le secrétaire d’État aux Coopératives et de l’Encadrement paysan et sa délégation visitent tous les points de vente du foirail pour s’enquérir de la situation, en cette veille de Tabaski.

Au terme de sa visite, il a fait le point et décliné les ambitions de son département. ‘’Ce marché à bétail de Dahra Djolof, souligne-t-il, est spécifique et particulier pour nous, car c’est l’un des marchés qui concentre la principale production locale. L’une des ambitions de l’État du Sénégal est d’aller vers la souveraineté alimentaire, c’est-à-dire la souveraineté en moutons. Ce n’est pas au juste alimenter le marché en moutons durant la Tabaski, mais surtout de l’alimenter de façon continue’’.

Il ajoute : ‘’Nous avons visité le Daral et on a constaté qu’il est assez fourni en bétail par rapport à l’année dernière. Et cela présage que la Tabaski sera bien fournie en moutons. Ce Daral est très important, car c’est l’un des principaux marchés hebdomadaires qui nous fournit de la race locale. Le principal problème soulevé par les éleveurs est la question sécuritaire. Cette année, poursuit-il, avec la collaboration du préfet et des autorités administratives, la gendarmerie a mis en place un dispositif pour éviter tout vol de bétail dans ce marché et qui va continuer même au-delà de la Tabaski pour éradiquer complètement ce type de fléau au Sénégal.’’

Toutefois, regrette-t-il, ‘’l’un des financements disponibles à la veille de la Tabaski est le Fonstab qui accompagne surtout les éleveurs pour leur opération en moutons. Mais nous avons constaté que plus de 600 millions de francs CFA n’ont pas été recouvrés dans la zone. Nous lançons un appel aux organisations des éleveurs de sensibiliser leurs membres à rembourser cet argent, sinon le Fonstab ne continuera pas à financer le département de Linguère.’’

‘’Travailler sur la santé animale’’

Néanmoins, devant la foule immense, il a souligné : ‘’L’État du Sénégal a mis tous les dispositifs pour un approvisionnement en moutons durant cette période. Et l’un des plus grands projets que le ministre de l’Agriculture a signés porte sur l’élevage pastoral. Il s’agira d’accompagner les éleveurs dans les différents besoins, surtout dans le domaine de la santé animale dont le PRAPPS fait beaucoup d’efforts. Mais il y a aussi un autre projet en cours qui va travailler sur la santé animale. Aujourd’hui, on ne peut pas atteindre l’autosuffisance alimentaire sans pour autant travailler sur la santé animale et l’amélioration génétique de la race locale.’’

Sur cette même lancée, le ministre Alpha Ba annonce : ‘’Pour l’aliment de bétail, plus de 60 t allouées à la commune de Dahra Djolof sont déjà sur place. Ils sont en train de faire le recensement pour les mettre à la disposition des éleveurs. Mais nous tenons à préciser que les aliments de bétail sont destinés uniquement aux éleveurs engagés dans la Tabaski.’’

Toutefois, il annonce d’autres types de financement d’aliments de bétail à venir pour accompagner les éleveurs de manière globale.

Par ailleurs, Alpha Ba a évoqué une problématique soulevée par la mairie de Dahra : le manque à gagner en termes de recettes. Car, selon les instructions issues du Conseil interministériel, toutes les taxes ont été suspendues. Mais, dit-il, ‘’l’État va réfléchir sur les mécanismes de compensation en rapport avec ses taxes communales, car des villes comme Dahra Djolof méritent d’être accompagnées pour alléger certaines difficultés.’’

MOR MBATHIO NDIAYE

Section: 
Abdou Latif Coulibaly
FONDS POLITIQUES ET SPÉCIAUX DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE : Le « trou noir » dans l’architecture de la finance publique
FONCIER À THIÈS : Le collectif de Mbour 4 demande la levée de la suspension des activités sur leur site
LOGEMENT SOCIAL : Une priorité pour le gouvernement
AMINATA TOURÉ BROCARDE LES OPPOSANTS DU DUO DIOMAYE-SONKO : La stratégie du bouclier et du glaive
THIERNO BOCOUM, PRÉSIDENT DU MOUVEMENT AGIR : "On a un président par intérim "
KOLDA/ BÉNÉFICIER DES INFRASTRUCTURES SOCIALES DE BASE DE L’ÉTAT : Les populations de cinq localités de la commune de Saré Bidji réclament un lotissement
THIÈS - APRÈS LA DÉCLARATION DE BDF : Les ouvriers réclament leur part de Mbour 4
ÉLECTIONS AU SÉNÉGAL : Les acteurs se penchent sur les plaies du système
SAINT-LOUIS : GOUVERNANCE DES RESSOURCES NATURELLES EN AFRIQUE : L’AJA pour une plus grande implication des citoyens
CENT PREMIERS JOURS ET FACE À LA PRESSE DE DIOMAYE : L’APR sans gants
OPPOSITION : Une bataille de positionnement  
RENÉGOCIATION DES CONTRATS : Diomaye dévoile sa stratégie
FISCALITÉ, FONDS POLITIQUES, AES… : Diomaye sans masque
Adji Mbergane Kanouté
FACE-À-FACE DU PRÉSIDENT BASSIROU FAYE AVEC LA PRESSE : Les notes d’Alioune Tine
RETOUR IMMINENT DE KARIM WADE DEPUIS LE QATAR : Le PDS sur les pas des législatives de 2017
ASSEMBLÉE NATIONALE
Fronde chez Thierno Alassane Sall
NOMINATIONS AUX POSTES DE RESPONSABILITÉ : Diomaye et Sonko prennent leur temps