Publié le 29 Jun 2012 - 09:42
DERNIÈRE ÉTAPE ''PRISON TOUR''

Les détenus prient pour ‘‘une deuxième chance’‘

Une prière. Une seule a été formulée hier par les rappeurs du Camp Pénal de Liberté 6 lors du dernier concert de ‘‘prison tour’‘. Ils demandent qu’on leur accorde une deuxième chance.

 

Relaxe avec moins de protocole que Rebeuss, le Camp pénal de Liberté recevait hier le dernier concert de ‘‘prison tour’‘. Ici, on ne fouille pas les journalistes. Il suffit juste de montrer sa carte de presse pour accéder à l’intérieur du bâtiment. Cependant, un minimum de règles à suivre est établi. ‘‘Ne prenez pas de photos, ne filmez pas, n’enregistrez pas et n’interviewez pas les détenus’‘, nous fait savoir le garde pénitentiaire posté à l’entrée. La seule chose permise est de prendre notes. Le sac à main du reporter est ensuite identifié et laissé à l’entrée.

 

C’est la grande cour du secteur 1 qui est aménagé pour le concert du jour. Il y a moins de monde qu’à Rebeuss. Il y a moins de 200 prisonniers dans la cour. Mais ce qui frappe de prime abord, c’est la forte présence des personnes âgées. ‘‘Il y a beaucoup de vieux ici’‘, s’est même exclamée une spectatrice. Normale, c’est ici que résident, majoritairement, les prisonniers aux longues peines et ceux condamnés à la perpétuité. Et pourtant, sur leurs visages, le temps du concert, ne se lisent pas tristesse, désarroi ou encore solitude même si leur sourire manque de lumière. Cela doit être dû au traitement que leur réserve l’administration pénitentiaire.

 

En effet, contrairement à Rebeuss, à Liberté 6, les détenus ont vraiment communié avec les rappeurs. Ils ont dansé et se sont défoulés sur la piste de danse et même sur le podium érigé à l’occasion. Ils circulaient librement dans la cour, allant d’un côté à l’autre, discutant entre eux et se lançant des vannes sous le regard vigilant des surveillants. Et il faut le dire, la prison compte des talents. Ceux qui ont pris le mic hier ont assuré. Ils sont plus de 5 Mcs à avoir presté. Ils ont tous délivré un seul et même message. ‘‘Il faut qu’on nous donne une autre chance. Il n’est pas bon de nous mettre en prison et de nous oublier ensuite’‘. Cri du cœur des détenus. L’un d’entre eux est allé même plus loin : ‘‘je suis venu ici sous le magistère d’Abdou Diouf. Abdoulaye Wade est venu après et aujourd’hui Macky Sall et moi je suis toujours en prison. Je crois mériter une seconde chance. On n’est même plus attristé par les décès car on a beaucoup trop duré ici, loin de la vie de société’’, a-t-il plaidé. Il a dénoncé le menu de la prison constitué de ‘‘diagan’‘ au déjeuner et de ‘‘couscous’‘ au dîner.

 

Prenant la parole, Malal Talla alias Fou Malade est revenu sur le concept de la ‘‘prison tour’‘ qui milite pour la révision des longues détentions préventives et la perpétuité.

 

Ils ont chauffé le public du camp pénal aussi. Simon, Lynx Star, Myriam, Mots-V-Esprit, Queen Beez, Xuman, Coalition niamu mbaam, Aïda Samb, Bionix et évidemment Bat’Haillons Blin D.

BIGUE BOB

Section: 
Affaire Médina Gounass
ÉLEVÉ AU GRADE D'OFFICIER DANS L'ORDRE NATIONAL DE LA LÉGION D'HONNEUR : Le général Kandé honoré par Emmanuel Macron
Thiès : Un "Jakartaman" perd la vie en arrachant un téléphone portable
REPRISE DU TRAVAIL APRÈS LES GRANDES FÊTES AU SÉNÉGAL : L’éthique du travail malmenée
DISSOLUTION DES INSTANCES DU PARTI ET NOUVELLE ORGANISATION : FDS/Les Guelwaars se réinvente
RECOURS À L'UNION EUROPÉENNE POUR SÉCURISER LA FRONTIÈRE AVEC LE MALI : Une option sécuritaire discutée
Sonaged
Aminata Touré
DÉPART DÉFINITIF DES MILITAIRES FRANÇAIS DU SÉNÉGAL : L'Unis demande à l'État de l'acter immédiatement
Prise de contact
TIVAOUANE Le général Jean-Baptiste Tine en visite d'apaisement aux ICS
À QUELQUES SEMAINES DES EXAMENS DE FIN D'ANNÉE : Le CEM de Diouloulou mis à sac et incendié
POUR VOL D’UNE CHÈVRE : Deux jeunes condamnés à deux mois ferme
RAPPORT SUR L’ÉMIGRATION IRRÉGULIÈRE, ENTRE JANVIER ET MAI 2024 : Les terribles chiffres de l’hécatombe
Inhumation Mademba Sock
PRISE EN CHARGE DE LA DRÉPANOCYTOSE AU SÉNÉGAL : Le plaidoyer de Pre Fatou Samba Ndiaye
AGENCE D’ASSISTANCE A LA SECURITE DE PROXIMITE Oumar Touré acte la réintègration des ASP radiés entre 2021 et 2024
SAINT-LOUIS : MARCHÉS APRÈS TABASKI : Période de  galère des mères de famille
MUTINERIE AU CAMP PÉNAL LIBERTÉ 6 : Une fouille ''irrespectueuse'' de la chambre 8 à l'origine de la rixe
VOL AU PRÉJUDICE D’UN PROCHE : Alioune Badara Guèye dévalise la maison de son oncle