Publié le 18 May 2012 - 09:46

Ave, Boc !.. Vade in pace !

 

Tu t’en vas et c’est une part considérable de nous-mêmes qui t’accompagne au ciel.

 

Et pour l’éternité ! Pendant de longs temps, j’ai entretenu, intime, la conviction que, pour savoir et voir réussie ma vie, je ne me devais qu’être footballeur et poète. Mon désir a foiré que tu as su, à merveille, convertir en un grandiose destin. Tu as mérité du Sénégal et ajouté des choses belles à notre humanité : des rires éclatants, des sourires radieux et autant de fous rires essentiels en nos vies. Tu nous as gavés de souvenirs heureux que nous aurons du plaisir à ressasser pour asseoir et conforter une certitude : ton absence est une irrémissible omniprésence en nos cœurs et esprits. Tu as été un baroudeur et tu auras remporté tellement de valorisantes batailles.

 

Il est seulement malheureux que tu te sois éclipsé alors que le plus honorable des barouds est, hélas, toujours en immanence : réconcilier la Casamance d’avec elle-même et, la parant aux couleurs du Sénégal, en faire un sanctuaire dans lequel tu ne saurais qu’être aux premières loges !

 

Boc, tu étais jusqu’à hier, seulement, un illustre enfant du pays. Depuis ce soir, tu es un sujet et un objet : la plus sublime des raisons pour, à jamais, vider la Casamance comme question et, ainsi, lui restituer, de manière réelle et perpétuelle, son statut originel de récurrent poumon vert du Sénégal.

 

Elie-Charles Moreau

 

Section: 
CHAPITRE VI DU LIVRE DU DOYEN ALLA KANE SUR LES PROBLEMES FONCIERS
Espagne/Migration circulaire : Des Sénégalais exploités dans les champs d'Albacete.
Ousmane Sonko Mbeubeuss est-elle urgence du PROJET ?
Notes de lecture sur le livre du Professeur Makhtar Diouf : AFRIQUE : VOIES DE DEVELOPPEMENT. Surmonter les pesanteurs et… 
LETTRE OUVERTE À SON EXCELLENCE, MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, CONCERNANT LES RELATIONS ENTRE LE SÉNÉGAL ET ISRAËL
Recevoir un Ambassadeur, un acte normal, ordinaire pour toute autorité de la République
Doyen Alioune Tine, vous permettez
Monsieur le Premier Ministre, vous avez mieux à faire Nous avons besoin d’un chef de gouvernement pas d’un chef de clan ou de guerre
Faut -il criminaliser l’homosexualité ?
LA BCEAO PASSE ENCORE UNE FOIS Â COTÉ DE L'ESSENTIEL : IL URGE DE D'ORGANISER LES ASSISES DE LA MONNAIE DANS L'UEMOA
Inédit et rassurant … la CITY valide le PROJET
UN EXTRAIT DU LIVRE DU DOYEN ALLA KANE SUR LES PROBLEMES FONCIERS : « Les Problèmes fonciers au Sénégal : un imbroglio tenace Quelle solution ? »
Haute autorité de la justice
le régime  de l’APR dans une phase d’ENTROPIE
UNITÉ, CRITIQUE, UNITÉ EN NOTRE SEIN POUR CONSOLIDER ET PARACHEVER LA VICTOIRE DU POUVOIR SOUVERAINISTE AU SENEGAL
Contribution ouverte aux Assises de la justice sénégalaise
LE FINANCEMENT DE L’AGRICULTURE : UN MAILLON IMPORTANT POUR ATTEINDRE LA SECURITE ALIMENTAIRE ET CONTRIBUER A LA CREATION D’EMPLOI A TRAVERS L’ENTREPRENARIAT
LA JUSTICE AU SENEGAL : Réformer ou refonder ?
L’Etat et la révolution citoyenne
L’EXORDE & LE BATACLAN… : Saint-Louis : Sur des airs amers