Publié le 26 May 2012 - 10:22
CHERS MESSIEURS LES LIBÉRAUX

Un peu de décence !

Modibo DIOP, ancien DG de l’ASER

 

JUSTICE, FRATERNITE, DIGNITE : c’est la devise du Pds mais la question qu’il faut se poser est si vraiment ces messieurs libéraux connaissent réellement le sens de ces mots. Chaque fois qu’un responsable de l’ancien régime est interpellé sur la bonne gouvernance et l’impunité, ils n’hésitent pas un seul instant à citer le nom de Modibo Diop, ancien DG de l’Aser emprisonné depuis 17 mois.

 

Tafsir Thioye, cadre libéral, Modou Diagne Fada, ancien ministre de la Santé sur la Rfm, et Ousmane Ngom, ancien ministre de l’Intérieur sur Walf TV ont tous cité le cas de Modibo Diop pour faire croire à l’opinion que le régime Libéral a toujours joué à la transparence. Au même moment, des responsables comme Awa Ndiaye, Amadou Kane Diallo, Bara Sady, Ndèye Khady Diop, Sada Ndiaye, Adama Sall, Baïla Wane, pour ne citer que ceux là, ont toujours été épinglés par des rapports d’audits de l’Armp, de l’Ige et de la Cour des comptes. Jusqu’à ce jour, personne d’entre eux n’a été inquiété, mais au contraire, promus à des postes de responsabilité. Si ce n’est pas de l’impunité, ça en a tout l’air.

 

La thèse de complot, de cabale politique orchestrée par des frères de parti jaloux de l’ascension d’un des leurs est ce que nous les partisans de Modibo Diop avons toujours dénoncée. Nous en sommes réconfortés par un numéro spécial de la Gazette sous la plume d’Abdou Latif Coulibaly, actuel Ministre conseiller du Président Macky Sall (Gazette N° 71 du 10 août 2010) et de la récente publication dans le Journal Rewmi Quotidien du rapport de l’expert comptable du Cabinet ADR, commis par le juge d’instruction, qui a démonté l’acte d’accusation porté contre l’ex DG de l’Aser.

 

A la tête de l’Aser, il a porté le taux de l’électrification rural de 16 à 25% entre août 2007 et Juin 2010 (à ce jour 21 mai 2012, ce taux n’a point bougé).

 

Après avoir remporté la mairie de Gueule Tapée-Fass-Colobane, il s’est désisté sans broncher (discipline de parti, dit-on) sur demande de Me Wade au profit de l’actuel maire. Il dérangeait à tel point qu’il fallait le liquider.

 

Modibo Diop a toujours été loyal à Wade, au Pds et au Sénégal, il mérite au moins un peu d’égard de la part de ceux qu’il a toujours considérés comme des frères, de vrais frères. Mais malheureusement ils n’ont pas hésité à lui monter des dossiers dont eux seuls ont le secret pour se débarrasser d’un adversaire gênant et l’envoyer en prison. Me Wade aujourd’hui hors du pouvoir se rend compte ce dont est capable son entourage avec les nombreuses scissions au Pds et les attaques dont il fait l'objet venant d’hommes à qui il a tout donné et qui l’ont séparé de ses fils (Idrissa Seck, Macky Sall, Lamine Bâ, Abdou Fall, Modibo Diop…).

 

Jamais jugé et encore moins condamné après 17 mois de prison, je trouve vraiment indécent, déplacé et irrespectueux de la part de ces responsables libéraux d’exhiber Modibo Diop comme un trophée de guerre, un gage de bonne gouvernance.

 

Il est resté toujours digne face à cette épreuve qu’il considère comme une volonté divine, et comme il ne cesse de le clamer, il fait confiance à la Justice de son pays.

 

Tout ce que nous vous demandons, chers messieurs, si ces mots JUSTICE, FRATERNITÉ, DIGNITÉ  ont encore un sens pour vous, d’arrêter de salir le nom de Modibo Diop pour essayer de justifier ce dont tout un pays vous reproche. Vous l’avez trahi, sacrifié, humilié don le minimum que nous vous demandons n’est rien d’autre que le RESPECT à son égard.

 

Moussa Diao

Militant et proche Collaborateur de Modibo Diop

diaotech@yahoo.fr

 

Section: 
CHAPITRE VI DU LIVRE DU DOYEN ALLA KANE SUR LES PROBLEMES FONCIERS
Espagne/Migration circulaire : Des Sénégalais exploités dans les champs d'Albacete.
Ousmane Sonko Mbeubeuss est-elle urgence du PROJET ?
Notes de lecture sur le livre du Professeur Makhtar Diouf : AFRIQUE : VOIES DE DEVELOPPEMENT. Surmonter les pesanteurs et… 
LETTRE OUVERTE À SON EXCELLENCE, MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, CONCERNANT LES RELATIONS ENTRE LE SÉNÉGAL ET ISRAËL
Recevoir un Ambassadeur, un acte normal, ordinaire pour toute autorité de la République
Doyen Alioune Tine, vous permettez
Monsieur le Premier Ministre, vous avez mieux à faire Nous avons besoin d’un chef de gouvernement pas d’un chef de clan ou de guerre
Faut -il criminaliser l’homosexualité ?
LA BCEAO PASSE ENCORE UNE FOIS Â COTÉ DE L'ESSENTIEL : IL URGE DE D'ORGANISER LES ASSISES DE LA MONNAIE DANS L'UEMOA
Inédit et rassurant … la CITY valide le PROJET
UN EXTRAIT DU LIVRE DU DOYEN ALLA KANE SUR LES PROBLEMES FONCIERS : « Les Problèmes fonciers au Sénégal : un imbroglio tenace Quelle solution ? »
Haute autorité de la justice
le régime  de l’APR dans une phase d’ENTROPIE
UNITÉ, CRITIQUE, UNITÉ EN NOTRE SEIN POUR CONSOLIDER ET PARACHEVER LA VICTOIRE DU POUVOIR SOUVERAINISTE AU SENEGAL
Contribution ouverte aux Assises de la justice sénégalaise
LE FINANCEMENT DE L’AGRICULTURE : UN MAILLON IMPORTANT POUR ATTEINDRE LA SECURITE ALIMENTAIRE ET CONTRIBUER A LA CREATION D’EMPLOI A TRAVERS L’ENTREPRENARIAT
LA JUSTICE AU SENEGAL : Réformer ou refonder ?
L’Etat et la révolution citoyenne
L’EXORDE & LE BATACLAN… : Saint-Louis : Sur des airs amers