Publié le 4 Dec 2012 - 12:23
DÉLIVRANCE DE VISA

Le Sénégal applique la réciprocité en janvier 2013

Mankeur Ndiaye, ministre sénégalais des Affaires Etrangères

 

A partir de janvier 2013, tout étranger non membre de l’espace UEMOA désirant venir au Sénégal devra obtenir un visa. L’annonce a été faite par le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, qui défendait hier son budget devant les députés.

 

C’est une vieille requête qui pourrait être satisfaite dès janvier 2013. Le Sénégal va désormais appliquer la réciprocité en matière de visa. L’annonce a été faite, hier, par le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur devant les députés de l’Assemblée nationale. Mankeur Ndiaye défendait le budget de son ministère dans le cadre de la session budgétaire pour l'année 2013.

 

On se rappelle qu’en 2003, le Sénégal, en réaction au rapatriement de plusieurs de ses ressortissants par vol charter à la faveur de la politique d’émigration instaurée par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, avait expulsé en retour neuf Français en situation de «délicatesse avec la réglementation» sénégalaise. Justifiant sa décision, le général Mamadou Niang, ex-ministre de l’Intérieur, parlait de rétablissement de «l’honneur et de la souveraineté». A l’époque, certains observateurs voyaient dans la réaction de Dakar de la poudre aux yeux puisque ces «indésirables» français purgeaient déjà des peines de prison au Sénégal.

 

Par ailleurs, le ministre Mankeur Ndiaye a décliné la politique diplomatique du Sénégal qui repose sur le triptyque «dialogue», «consensus» et «discrétion». Une démarche qui commence aujourd’hui à porter ses fruits par rapport à la crise du Mali, a-t-il souligné. «Beaucoup de résolutions qui sont adoptées par les Nation-unies ou l’Union africaine portent la signature de la diplomatie sénégalaise», a fait savoir Mankeur Ndiaye. Ainsi, compte-il redonner au Sénégal la place qu’il occupait sur l’échiquier international avec la promotion des ses cadres à la tête d'institutions internationales.

 

Malgré tout, le budget du ministère des Affaires étrangères a connu une baisse. Il est 39 144 009 180 F Cfa contre 42 584 728 340 f Cfa en 2012, soit une baisse de 3 440 719 160 F Cfa. Cette baisse est expliquée par la réduction du personnel et la fermeture de certaines représentations diplomatiques dans le cadre de la politique de «rationalisation de la nouvelle carte diplomatique» du gouvernement.

 

Qui va avec le souci de transformer nos représentations diplomatiques en outils «de promotion économique, sociale et culturelle» et non une diplomatie de «représentation». Autre mesure prise par le chef de la diplomatie sénégalaise, c’est l’alignement des diplomates envoyés dans la sous-région au même niveau que leurs collègues des autres pays étrangers. «Ils seront tous de classe 3, avec les mêmes avantages», dit-il.

 

 

DAOUDA GBAYA

 

 

Section: 
NOMINATION DE NOUVEAUX PCA DANS LA FONCTION PUBLIQUE : Une fonction stratégique souvent méconnue
REMISE DU RAPPORT DES DÉPUTÉS SUR LA MODIFICATION DU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE, AUJOURD’HUI : Les députés ‘’passent le témoin’’ à Amadou Mame Diop
NOMINATIONS DE PROCHES ET DE PARENTS DANS LES POSTES DE RESPONSABILITÉ : Le népotisme, une tradition ‘’républicaine’’ bien ancrée au Sénégal
ASSAINISSEMENT DE LA PRESSE : Mamadou Thior redemande la publication de la liste des médias en règle
RÉFORMES DU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE : Les députés en conclave, la fumée blanche attendue aujourd’hui
JEUNESSE ET CITOYENNETÉ : Les Vacances citoyennes agricoles lancées hier à Roff
SÉANCE PLÉNIÈRE DU PARLEMENT DE LA CEDEAO : Guy Marius Sagna, le trublion qui bouscule le statu quo
RÉFORMES ET CHAMBOULEMENTS DANS LES AMBASSADES ET CONSULATS : Le Projet du grand remplacement au sein du personnel diplomatique
DÉMISSION DE JOE BIDEN : Kamala Harris prend le relais et l'Afrique suit de près
Abdou Latif Coulibaly
FONDS POLITIQUES ET SPÉCIAUX DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE : Le « trou noir » dans l’architecture de la finance publique
FONCIER À THIÈS : Le collectif de Mbour 4 demande la levée de la suspension des activités sur leur site
LOGEMENT SOCIAL : Une priorité pour le gouvernement
AMINATA TOURÉ BROCARDE LES OPPOSANTS DU DUO DIOMAYE-SONKO : La stratégie du bouclier et du glaive
THIERNO BOCOUM, PRÉSIDENT DU MOUVEMENT AGIR : "On a un président par intérim "
KOLDA/ BÉNÉFICIER DES INFRASTRUCTURES SOCIALES DE BASE DE L’ÉTAT : Les populations de cinq localités de la commune de Saré Bidji réclament un lotissement
THIÈS - APRÈS LA DÉCLARATION DE BDF : Les ouvriers réclament leur part de Mbour 4
ÉLECTIONS AU SÉNÉGAL : Les acteurs se penchent sur les plaies du système
SAINT-LOUIS : GOUVERNANCE DES RESSOURCES NATURELLES EN AFRIQUE : L’AJA pour une plus grande implication des citoyens
CENT PREMIERS JOURS ET FACE À LA PRESSE DE DIOMAYE : L’APR sans gants