Publié le 27 May 2024 - 20:23

L'Afrique, la Russie et le reste du monde

 

Le monde est, naturellement, un bloc compact mais charcuté par les frontières, les particularismes humains archaïques et beaucoup d'autres facteurs nocifs à une coexistence qui aurait du faire de notre planète un havre de paix où l'amour et l'envie de progresser sans blesser seraient une sorte de bréviaire partagé.

Cette idée, ramenée à la dimension des rapports entre les États, apparait comme l'expression d'une utopie qui date des origines, car dans toutes les religions révélées, le Maître suprême recommande ce qui a été énoncé plus haut.

L'Afrique, considérée par beaucoup de spécialistes comme le "berceau de l'Humanité", a été victime de l'accaparement de son espace vital par des colonies de conquérants qui ont spolié ses immenses richesses de toutes natures et entraîné son retard dans ce qui est appelé Développement. Le continent noir reste, cependant, debout et le XXI-ème siècle est, semble t-il, le sien, dans tous les sens de cette expression.

À côté, un pays très riche, immense, tentaculaire pour certains, ouvert et bien intentionné pour d'autres, occupe, ces dernières décennies, une place de choix dans le tableau des analyses géopolitiques, plus surprenantes et même déroutantes, à plusieurs égards, les unes que les autres: il s'agit de la Russie, héritière légale de l'Union Soviétique, elle même destructrice d'un régime impérial dont l'histoire s'écrit encore.

Entre les deux entités qui font l'objet de cette réflexion sommaire, une sorte d'idylle est en train de se tisser aux yeux du reste du Monde ( des Occidentaux surtout) qui surveille le Processus en cours, fiévreusement intéressé par ce qui adviendra de ces figures à symétrie variable qui se dessinent.

L'Afrique, pays par pays, ou globalement prise dans un élan unique et la Russie, pourront-ils enfin réaliser le schéma d' une coopération au service exclusif de leurs peuples respectifs et non celui classique où les hordes d'individualités, de forces économiques et financières se crêperont encore les chignons pour imposer, comme elles en ont l'habitude, leur volonté contraire (par exemple)à toutes les recommandations des religions révélées ?

Beaucoup d'observateurs estiment, en tout cas, que l'équilibre du monde dépendra, en grande partie, de la direction que prendront les échanges de procédés et la (re)naissance de cette sorte d'aventure amoureuse entre le continent le plus riche au monde et le pays le plus grand de la planète Terre.

Ils n'ont peut-être pas tort.

 

Souleyanta Ndiaye,  Docteur en Pédagogie, diplômé de l'Institut Pouchkine de Moscou,

Ancien visiting scholar à la Columbia university de New York,

Ancien Premier conseiller à la Délégation permanente du Sénégal auprès de l'Unesco ( Paris),

Ancien ministre-conseiller, chef du bureau économique ( ambassade du Sénégal à Moscou).

Écrivain, auteur de :

Tavarich Gaye ( roman-en français -traduit et publié en russe)

Au delà de Minuit ( recueil de poésie)

souleyanta@gmail.com

Section: 
AFRIQUE DU SUD : POURQUOI L’ANC A PERDU SA MAJORITÉ ABSOLUE ?
LES DÉFIS DE LA COMMUNICATION POUR LA SANTÉ
LA MASSIVE ET NOUVELLE FREQUENTATION DES LYCÉES AU BAOL MBAKOL NDIAMBOUR ET AU CAYOR DONNERA AU SÉNÉGAL BEAUCOUP D’AUTRES CHEIKH ANTA DIOP
Le cinéma, un levier  efficace pour promouvoir la destination touristique de kédougou : Kédougou : pôle cinématographique et touristique.
Le fonctionnaire au Sénégal, un sans voix à la merci du politique
CONTRIBUTION: 100 JOURS DE GOUVERNANCE BASSIROU D. FAYE : De la nécessité de se hâter lentement
Monsieur le Président : Montrez-nous la lune au lieu de vous cacher derrière votre petit doigt
Les ambulants et les conducteurs de Jakarta ne sont pas les problèmes mais les conséquences des problèmes.
 Proposition de solutions pour le Fichier électoral et le parrainage
L’ANCIENNE MAJORITE DEVENUE LA NOUVELLE OPPOSITION, PEUT –T-ELLE AVOIR LA MEMOIRE SI COURTE ?
ALLIANCE DES ETATS DU SAHEL, UNE CATASTROPHE POUR LA DÉMOCRATIE EN AFRIQUE
SECTEUR DE LA SANTÉ : QUELQUES RÉFLEXIONS SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES
L'OTAN A-T-ELLE ENCORE SA RAISON D'ÊTRE ?
REFORMES DE LA JUSTICE POUR UN SYSTEME JUDICIAIRE EFFICACE ET EFFICIENT
« Les 100 jours du gouvernement de ruptures : Point de vue d’un modeste citoyen »
Affaire SamaCasierJudiciaire : Un Révélateur de la Nécessité d'Amélioration de la Livraison des Projets Numériques dans les Administrations Sénégalaises
Oui pour l'abrogation de la loi d'amnésie (loi d'amnistie) !
TROIS MOIS APRES LA VICTOIRE DU 24 MARS, ACCÉLÉRER LE PAS SUR LE CHEMIN DE LA RUPTURE !
L'HISTOIRE DU TÉLÉPHONE AU BAC ET L'ÉDUCATION TRANSFORMATRICE
CENT JOURS…CENT FAILLES…