Publié le 6 Feb 2015 - 22:38
LIBRE PAROLE

Lettre ouverte au Président MackySall

 

Cher Prési,

Votre réélection en 2017 est en train d’être compromise pour plusieurs raisons. En voici trois :

1)    L’emprisonnement de Karim

Vous avez été une victime du régime de Wade sans avoir fait la prison. Au premier tour, 26 sénégalais sur cent de l’électorat vous ont fait confiance. Logiquement Karim qui est privé de liberté depuis presque deux ans pourrait compter sur 30% des électeurs. Si vous l’empêchez d’être candidat, son potentiel électoral pourrait reverser ses voix sur un autre (Idy, Khalifa Sall etc…) pour se venger  en vous sanctionnant.

2)    L’émiettement de Benno BokkYakar

La multiplicité de candidats de votre génération (Karim, Khalifa Sall, Idy, Gakou, Baldé etc…) combinée à la division de l’AFP, du PS, vous portera un grand préjudice électoral et il vous sera très difficile voire impossible d’atteindre la barre de plus de 50% des voix et passer au premier tour.

3)    Votre image auprès d’une grande partie del’opinion publique

Pour nombre de sénégalais, ce que vous et vos partisans assimilent à de la rigueur n’est qu’ingratitude, méchanceté. En somme, vous donnez l’impression d’être antipathique, sans cœur, renfrogné, sans charisme.

En conclusion, cher Prési, même si vous écartez vos potentiels adversaires de la course à la présidentielle de 2017, vous favoriserez par la même occasion l’élection d’un autre président par défaut parce que les sénégalais n’auront d’autre choix que de vous sanctionner.

Cher Prési, ressaisissez-vous pendant qu’il est encore temps ! Le compte  à rebours a commencé, minuit approche…

Mamadou Bamba Touré

Guédiawaye

Email : mamadoubambatoure@yahoo.it

 

Section: 
IRRESPONSABILITÉ AVÉRÉE
Lettre ouverte à Monsieur Amadou Ba Ancien premier ministre, ancien candidat à l’élection présidentielle 2024 : “Nouvelle Responsabilité”
DE LA PROBLEMATIQUE DES LANGUES NATIONALES
La dette publique est un symptôme, pas une cause
Message aux Français !
ÉVOLUTION ET DÉFIS DE LA SÉCURITÉ DANS NOS VILLES
Pour une protection des infrastructures hautement stratégiques au Sénégal
POUR UNE DÉMOCRATIE RENOUVELEE AU SÉNÉGAL 
CHAPITRE VI DU LIVRE DU DOYEN ALLA KANE SUR LES PROBLEMES FONCIERS
Espagne/Migration circulaire : Des Sénégalais exploités dans les champs d'Albacete.
Ousmane Sonko Mbeubeuss est-elle urgence du PROJET ?
Notes de lecture sur le livre du Professeur Makhtar Diouf : AFRIQUE : VOIES DE DEVELOPPEMENT. Surmonter les pesanteurs et… 
LETTRE OUVERTE À SON EXCELLENCE, MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, CONCERNANT LES RELATIONS ENTRE LE SÉNÉGAL ET ISRAËL
Recevoir un Ambassadeur, un acte normal, ordinaire pour toute autorité de la République
Doyen Alioune Tine, vous permettez
Monsieur le Premier Ministre, vous avez mieux à faire Nous avons besoin d’un chef de gouvernement pas d’un chef de clan ou de guerre
Faut -il criminaliser l’homosexualité ?
LA BCEAO PASSE ENCORE UNE FOIS Â COTÉ DE L'ESSENTIEL : IL URGE DE D'ORGANISER LES ASSISES DE LA MONNAIE DANS L'UEMOA
Inédit et rassurant … la CITY valide le PROJET
UN EXTRAIT DU LIVRE DU DOYEN ALLA KANE SUR LES PROBLEMES FONCIERS : « Les Problèmes fonciers au Sénégal : un imbroglio tenace Quelle solution ? »