Publié le 3 May 2021 - 18:43
ZIGUINCHOR - INAUGURATION DU PORT DE PECHE DE BOUDODY

Fructueuse coopération entre les Pays-Bas et le Sénégal 

 

Fruit de la coopération entre le royaume des Pays-Bas et l’Etat du Sénégal, le port de pêche de Boudody a été inauguré ce samedi 30 avril. Ce, après le dragage et le balisage du chenal du fleuve Casamance et en attendant l’extension du port de commerce et l’aménagement d’un terminal d’hydrocarbures.

 

‘’Encore un engagement tenu et bien tenu par le président Macky Sall (…). Ce qui prouve, à souhait, qu’il est dans le temps de l’action (…). Il l’avait promis, il l’a fait (…). Une grosse épine vient d’être retirée des pieds des pêcheurs (…)’’ Ces quelques expressions tirées des différents discours des acteurs de la pêche et des autorités illustrent, à merveille, le sentiment qui les animait, ce samedi à Ziguinchor, lors de l’inauguration du port de pêche de Boudody. Financée conjointement par le royaume des Pays-Bas et l’Etat du Sénégal à hauteur de 2,06 milliards de francs CFA, cette ‘’infrastructure portuaire de dernière génération’’   est dotée d’équipements de débarquement, de traitement, de conservation et de commercialisation de produits de pêche conformes aux standards internationaux.

Le port de pêche de Boudody, en centre-ville de Ziguinchor, va ‘’permettre d’améliorer les conditions de travail des acteurs, de valoriser davantage les produits halieutiques tout en réduisant à leur plus simple expression les pertes post-captures. Il va permettre de stimuler ainsi l’économie locale’’, a indiqué le ministre des Pêches et de l’Economie Maritime, Alioune Ndoye, qui présidait la cérémonie d’inauguration en compagnie de l’ambassadrice des Pays-Bas au Sénégal, Madame Joan J. I Wiegman. Monsieur Ndoye a ajouté que la réception des travaux de ce port constitue le second succès d’une aventure commune entre le royaume des Pays-Bas et l’Etat du Sénégal, pour donner à la Casamance une plateforme portuaire porteuse du développement national et sous-régional, après le dragage du chenal du fleuve Casamance et son balisage lumineux.  
 
Cet outil de développement à la dimension du potentiel halieutique dans l’économie de la région, s’inscrit en droite ligne du programme Orio pour le développement des infrastructures portuaires en Casamance. Programme dans lequel il est prévu l’aménagement d’un terminal hydrocarbures de 16 000 m3 pour constituer une capacité de stockage nécessaire et conforme au besoin énergétique de la région y compris pour le transport aérien. Mais également la réhabilitation et l’extension du port de commerce de Ziguinchor, afin que celui-ci ‘’retrouve la plénitude de son potentiel, parce que libéré de la pêche artisanale qui en occupait une partie’’, a rappelé le ministre qui souligne que le port de pêche de Boudody traduit l’engagement du président de la République pour le développement durable du secteur.
 
De l’avis du ministre, la réalisation de cette infrastructure au bénéfice des acteurs de la pêche, s’inscrit dans cette vision de moderniser le secteur halieutique dont l’importance socio-économique et culturelle n’est plus à démontrer. Il a, enfin soutenu, pour s’en féliciter, que le royaume des Pays-Bas a compris que la réalisation de ce projet, au titre du programme prioritaire de désenclavement de la région pour booster sa croissance économique et lutter contre le chômage et la pauvreté, est l’un des chemins vers une paix définitive en Casamance.
 
HUBERT SAGNA (ZIGUINCHOR)

 

Section: