Publié le 8 Mar 2024 - 10:54
8 MARS

Portraits croisés de trois femmes

 

Au Sénégal, comme dans de nombreux pays du monde, des femmes se distinguent par leur engagement en politique et dans la société, jouant des rôles clés dans la transformation et le progrès de leur pays. Portraits croisés de Ghaëls Babacar Mbaye, Jacqueline Fatima Bocoum et Maimouna Ndour Faye. Elles ont le vent en poupe. Entrepreneure, activiste et formatrice… Ce trio a marqué cette année par ses activités respectives.

 

Semeuse de lumière dans l'ombre des violences

Pour Ghaëls Mbaye, fille de feu Papa Babacar Néné Mbaye, ancien secrétaire général des jeunes du Parti socialiste, elle a marqué son empreinte dans le paysage médiatique par son engagement en faveur de la justice sociale, de l'éducation des filles et de la participation politique des femmes. Membre d’Aar Sunu Élection (sauvegardons notre élection), elle a régulièrement pris position sur des questions nationales, défendant les droits des femmes et la démocratie.

Un sacerdoce qui lui a valu d'être couronnée par l'association African Women’s Awards la semaine dernière en Guinée. Une distinction amplement méritée, au regard de ses activités citoyennes. Jeune, belle et très avertie des enjeux actuels, cette juriste de formation ne se donne pas de limites. Elle veut transcender les clichés par sa lutte contre les violences basées sur le genre.

Il y a deux ans, elle a reçu le premier prix de l’Innovation technologique dans la gestion et la prévention de la violence au Sénégal, grâce à sa lutte pour la prise en charge des victimes de viol. Passionnée de langues et polyglotte, elle fut lauréate des Olympiades internationales de langue turque, en étant 1re en Afrique et 3e mondiale, et du prix YWS en anglais (NDLR).

Un avenir prometteur qui, sans doute, lui réserve d’autres succès. Son parcours influence pas mal de jeunes filles dans une société très patriarcale.

MNF : Briseur de codes, journaliste intrépide

Mais cet esprit et ce réflexe conservateur sont aujourd’hui démystifiés par la journaliste Maimouna Ndour Faye. Victime d’une agression au couteau, il y a une semaine, la directrice de 7TV a eu le soutien de toutes les couches de la société. Elle s'est fait rapidement un nom par son approche audacieuse du journalisme. Spécialisée dans les questions politiques et juridiques, elle n'hésite pas à poser des questions sensibles et interpeller les politiques sur leurs responsabilités.

Même si elle ne fait pas partie des pionnières dans le paysage médiatique, MNF a participé à déconstruire les stéréotypes de genre et à mettre en lumière les contributions significatives des femmes dans ce milieu réputé viril. Elle a brisé les tabous par son style souvent provocateur et passionnant. Avec tact, mais sans concession, elle déconstruit les discours officiels, pose des questions incisives et n'hésite pas à confronter ses invités avec des faits et des témoignages contradictoires.

Sa marque de fabrique est son émission politique ‘’l’Invité de MNF’’, qui est l’une des émissions les plus suivies au Sénégal. Une audience et un audimat qui l’ont valu un statut de vedette de ce média lourd.

L’avocate des mots

Jacqueline Fatima Bocoum, elle, a fait ses débuts à la RTS comme reporter, après une Licence au Cesti. Après deux ans, elle change de trajectoire pour embrasser le domaine de la communication. Très influente sur Twitter, son parcours illustre la transition d'une carrière traditionnelle dans les médias vers un rôle influent dans l'espace numérique.

Avec plus de deux cent mille de followers, JFB est devenue l'une des voix les plus influentes du Twitter sénégalais. Ses tweets sont régulièrement repris par des médias traditionnels et des personnalités publiques, amplifiant son impact bien au-delà de la plateforme. Elle utilise aussi son influence pour lancer des campagnes de sensibilisation et soutenir des initiatives de changement social, démontrant l'importance des réseaux sociaux comme outils de mobilisation et d'action collective. Fondatrice de Jacademie, une académie de prise de parole et de leadership et twitteuse, elle participe activement à la formation de jeunes entrepreneurs au Sénégal et dans la sous-région.

Dans ses tweets, elle aborde des thèmes variés : droits des femmes, éducation, santé publique, en passant par des sujets de société plus généraux.

Le parcours de ‘’Jakie’’ comme l’appelle affectueusement ses amis et anciens collègues, souligne la puissance des plateformes numériques pour transformer des individus en acteurs de changement influents. En s'appuyant sur ses compétences journalistiques et en embrassant les possibilités offertes par cet outil Thread, elle a réussi à se réinventer et à continuer à jouer un rôle significatif dans l’espace public. Son histoire est un exemple inspirant de la manière dont les professionnels des médias peuvent s'adapter et prospérer à l'ère du numérique.

Les parcours de ces trois femmes mettent lumière non seulement leurs contributions individuelles, mais aussi la force collective des femmes engagées dans le changement social et politique.

Amadou Camara GUEYE

Section: 
REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS EN AFRIQUE DE L'OUEST : L'Artao sur les chantiers d’une meilleure visibilité
INTERVIEW AVEC AMADOU MOCTAR ANN, CHERCHEUR EN SCIENCES POLITIQUES : Entre continuité et rupture : les orientations diplomatiques de Diomaye et de Macky Sall
PROFIL DU NOUVEAU CHEF DE LA DIPLOMATIE SÉNÉGALAISE : Yassine Fall : Héraldesse du panafricanisme
FRANCE ET SENEGAL : Une nouvelle dynamique des relations
CEDEAO et AES : DIALOGUE EN TERRE DE MÉFIANCE : Les défis de Diomaye Faye
RELATIONS BILATÉRALES ET MULTILATÉRALES DU SÉNÉGAL : Une diplomatie de rupture
ÉQUITÉ DANS L'ACCÈS AUX SOINS DE SANTÉ EN AFRIQUE DE L'OUEST : Que d’inquiétudes !
RESPECT DU SYSTÈME DE POINTAGE ET  DES HORAIRES DE TRAVAIL : Le pointage est effectif dans certaines administrations 
ECO-SOCIAL : Une jeunesse dans le doute, malgré les efforts  
SOURCE DE DIFFERENDS DANS LA PARTIE SUD DU PAYS : Le foncier, l’autre « crise casamançaise »
GRAND-PLACE AVEC ALASSANE S. DIOP : ‘’Mamoudou a décidé de faire de la politique, nous autres membres de la rédaction avons choisi de rester journalistes’’
PROBLÈME D'INFERTILITÉ DANS LES COUPLES L’égoïsme de certains hommes
INTERVIEW- DR NICOLE GACKOU, GYNÉCOLOGUE OBSTÉTRICIENNE : "Les hommes sont pour moi plus exposés que les femmes à l'infertilité"
INFERTILITÉ DANS LES COUPLES Un drame permanent
SAINT-LOUIS : THÉÂTRE POPULAIRE EN DÉCLIN : Les “doyens” et les promoteurs culturels tirent la sonnette
FUSION DES SECTEURS DE LA CULTURE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS : L’optimisme des acteurs du théâtre
MENACES DE VIOLENCE : Deux alcooliques s’en prennent à un vieux qu’ils accusent d’être un indicateur de la police
PASSATION DE SERVICES AU MINISTÈRE DE LA JEUNESSE : Pape Malick Ndour passe le flambeau à Khady Diène Gaye 
ZIGUINCHOR : Les attentes des populations vastes comme 40 ans de conflit armé
ATTENTES DES SENEGALAIS ENVERS LE NOUVEAU REGIME : La valse des priorités