Publié le 5 May 2021 - 11:46
APRES LEUR MANIFESTATION

Liberté provisoire pour les 28 ouvriers de Twyford

 

Pour avoir manifesté contre leurs employeurs chinois, 28 ouvriers de l’usine Twyford ont été placés sous mandat de dépôt depuis le 26 avril. Leur procès devait se tenir hier au tribunal d’instance de Mbour. Mais en l’absence de la partie civile, ils ont bénéficié d’une liberté provisoire, en attendant le mardi 11 mai, nouvelle date du procès.

 

Les 28 ouvriers de l’usine de fabrication de carreaux Twyford ont été libérés hier, après leur procès au tribunal d’instance de Mbour. Ils ont été interpellés le 26 avril dernier, à la suite d’un mouvement d’humeur.

En effet, il avaient organisé une manifestation et barrer la route pour réclamer de meilleures conditions de travail et plus de considération par leurs employeurs chinois. Cette manifestation s’est terminée par des affrontements avec les forces de l’ordre venues réprimer les manifestants.

C’est au cours de ces échauffourées que les 28 délégués du personnel ont été placés sous mandat de dépôt. Poursuivis pour atteinte à la liberté de travail, dégradation et destruction de bien public, violence et provocation à un attroupement interdit et participation à un attroupement interdit, ils ont été jugés hier au tribunal de Mbour.

Pour les délits de violence et voie de fait, atteinte à la liberté de travail, ils ont tous contesté les faits. Pour sa part, leur avocat a plaidé la liberté provisoire.

Selon la robe noire, ‘’ce ne sont pas des bandits, ce ne sont pas des délinquants qui risquent de perturber la quiétude des gens. Ce sont des ouvriers qui ont juste dénoncé les mauvaises conditions dans lesquelles ils sont mis’’. Le parquet, par contre, s’était opposé à cette requête de liberté provisoire, puisqu’ils pourraient éventuellement récidiver, alors que les faits ont été relayés par la presse nationale. Mais le juge ne l’a pas suivi.

Pour lui, la partie civile n’étant pas présente, il était plus judicieux de libérer les travailleurs. Ils sont actuellement en liberté provisoire. Le procès aura lieu le mardi 11 mai au tribunal de grandes instances de Mbour.

IDRISSA AMNATA NIANG

Section: