Publié le 11 Sep 2013 - 00:16
BEAUTÉ ET HYGIÈNE - SAVONS NATURELS

Quand ça lave plus faux que nature

 

 

On vante leur mérite un peu partout, que ce soit sur internet ou au marché : les savons aux huiles essentielles ont le vent en poupe. Seulement, gare à la publicité mensongère !

 

On les écoule comme des petits pains dans les marchés de Dakar comme Sandaga ou encore celui des HLM. Les savons naturels, souvent désignés par le nom de leurs composés actifs, à lexemple du ''savon carotte'', sont très prisés des Dakaroises qui leur prêtent des vertus de lordre du miracle. Parfois à tort.

Bloggeuse, écologiste, Rama ''Mateixa'' est une expatriée sénégalaise en Espagne. Quand elle ne travaille pas, elle se dédie complètement à sa passion : le savon. Depuis de nombreuses années, elle fait elle-même les savons dont elle se sert pour sa toilette, de même que ceux de ses amis et de sa famille. Autant dire que les huiles essentielles utilisées dans leur fabrication nont presque plus de secret pour elle : ''Lhuile de baobab est riche en acides gras essentiels, il est émollient, adoucissant, à un effet anti-vergetures. Le savon dit Alep contient de lhuile de baie de laurier, aseptisant et cicatrisante. Le karité, lui, est riche en insaponifiable, donc il apporte une hydratation supplémentaire à la peau vu que la soude contenue dans le savon ne peut pas le transformer. La carotte, enfin, donne bonne mine et son savon aura aussi une mousse douce et veloutée avec un effet légèrement gommant'', explique la jeune orfèvre de lhygiène et de la beauté. Des bienfaits, parmi tant d'autres, qui expliquent lenthousiasme des Dakaroises pour ces savons dits ''naturels''.

Seulement attention ! D'après des spécialistes : ''Même purs'', ces savons ont rarement leffet quon leur prête. Pis, leur utilisation peut avoir des résultats souvent surprenants pour les acheteurs. ''Un savon est avant tout fait pour nettoyer la peau. Même sil contient des huiles essentielles qui vont faire en sorte de nettoyer sans totalement priver la peau des agents qui lhydratent, un savon +naturel+, comme ceux vendus dans les marchés, peut souvent causer des allergies ou des irritations'', prévient le dermatologue Mamadou Hane, du cabinet Hanederma.

 

Risques de pratiques malhonnêtes

 

Ces effets secondaires seraient, ainsi, une conséquence de la composition elle-même des savons. En effet, lopacité qui entoure les composants actifs contenus dans ces produits d'hygiène, couplée au manque ou le peu de régulation du marché local, peut encourager leurs fabricants à des pratiques malhonnêtes. ''Le grand problème avec ces savons dits +naturels+, cest vraiment le dosage qui nest pas du tout régulé. En général, les fabricants rajoutent dautres produits qui ne sont même pas sur létiquette. Cela, afin de rendre leurs produits plus conformes aux attentes des clients. Un producteur de savons à la carotte, par exemple, peut rajouter de lhydroquinone (Ndlr : produit dépigmentant chimique très dangereux pour la peau) justement parce quil sait que cest cet effet éclaircissant que les femmes recherchent'', fait noter, sous couvert danonymat, une interne en dermatologie à lhôpital Fann. Une recherche du gain qui peut avoir des effets nocifs, certes, mais différents de ceux des autres produits, du fait de la nature même du savon. ''Les principes actifs contenus dans un savon entrent directement sous la peau, ce dernier naura donc pas le même effet quun lait ou une crème, même si le danger est toujours là. Un lait, par exemple, aura une action qui dure toute la journée mais pas un savon, parce quensuite on le rince, à la différence des produits précédents'', ajoute notre source.

Méfiance donc, car même les savons faits maison et donc a priori dépourvu de produits dangereux ne sont jamais à 100% réalisés à base dun seul composé. Leur effet est donc toujours multiple et varié. ''Il faut savoir que c'est rare qu'un savon ne contienne qu'une seule huile parce qu'elles ont toutes des propriétés différentes. Pour la mousse, par exemple, il faut de l'huile de coco. Pour la dureté, il faut de l'huile de palme, du karité, du beurre de cacao, des graisses animales (gras de bœuf, graisse d'oie, de canard, de mouton, etc.) ou de l'huile d'olive. Certaines huiles se conservent moins bien que d'autres, elles rancissent plus vite, donc on les couple à de la vitamine E ou à l'huile d'olive. Prendre une seule huile pour en faire savon laisse, généralement, insatisfait, car soit ce sera trop décapant, soit il n'y aura pas de mousse. Se tromper de proportions des différentes huiles peut aussi donner un savon mou, ou qui rancit vite, ou qui ne nettoie pas'', témoigne Rama Mateixa.

Selon la bloggeuse, les savons ''naturels'' maison sont, néanmoins, plus conseillés que leur équivalents industriels car naturellement neutres. ''Un savon fait maison contient naturellement de la glycérine, ce qui fait normalement un parfait équilibre entre le pouvoir nettoyant du savon qui enlève le film hydrolipidique et le pouvoir hydratant de la glycérine'', dit-elle.

Mais ne pas confondre ''savon maison'' et ''savons vendus au marché''. Même en portant létiquette de savon artisanal, les savons vendus en commerce sont généralement des savons industriels, donc plus pauvres en glycérine.

De plus, certains labels sont volontairement vagues. Par exemple, le savon noir. Ce quon ne dit pas, cest quil en existe deux sortes : lun dit ''oriental'', fait à partir dhuile dolive et de potasse, lautre appelé ''africain'', à base de cendres de feuilles, fruits et écorces de plantes aussi variés que la bananier, le palmier, le karité, lail, etc.

Dès lors, comment sy retrouver, entre mauvais étiquetages supposés et rumeurs les plus folles ? Cest bien simple, on ne sy retrouve pas ! Le marché nétant pas ou très peu régulé, il revient au client dassumer lentière responsabilité du choix quil fait en faveur de tel ou tel savon naturel. ''Cest à lutilisateur de faire attention, personne ne peut dire les concentrations de ces savons et on ne sait généralement pas ce qui se passe avec eux. La plupart ont de fortes chances de vous assécher la peau et provoquer des démangeaisons, en vérité'', avise le Dr. Hane.

 

 

Section: 
REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS EN AFRIQUE DE L'OUEST : L'Artao sur les chantiers d’une meilleure visibilité
INTERVIEW AVEC AMADOU MOCTAR ANN, CHERCHEUR EN SCIENCES POLITIQUES : Entre continuité et rupture : les orientations diplomatiques de Diomaye et de Macky Sall
PROFIL DU NOUVEAU CHEF DE LA DIPLOMATIE SÉNÉGALAISE : Yassine Fall : Héraldesse du panafricanisme
FRANCE ET SENEGAL : Une nouvelle dynamique des relations
CEDEAO et AES : DIALOGUE EN TERRE DE MÉFIANCE : Les défis de Diomaye Faye
RELATIONS BILATÉRALES ET MULTILATÉRALES DU SÉNÉGAL : Une diplomatie de rupture
ÉQUITÉ DANS L'ACCÈS AUX SOINS DE SANTÉ EN AFRIQUE DE L'OUEST : Que d’inquiétudes !
RESPECT DU SYSTÈME DE POINTAGE ET  DES HORAIRES DE TRAVAIL : Le pointage est effectif dans certaines administrations 
ECO-SOCIAL : Une jeunesse dans le doute, malgré les efforts  
SOURCE DE DIFFERENDS DANS LA PARTIE SUD DU PAYS : Le foncier, l’autre « crise casamançaise »
GRAND-PLACE AVEC ALASSANE S. DIOP : ‘’Mamoudou a décidé de faire de la politique, nous autres membres de la rédaction avons choisi de rester journalistes’’
PROBLÈME D'INFERTILITÉ DANS LES COUPLES L’égoïsme de certains hommes
INTERVIEW- DR NICOLE GACKOU, GYNÉCOLOGUE OBSTÉTRICIENNE : "Les hommes sont pour moi plus exposés que les femmes à l'infertilité"
INFERTILITÉ DANS LES COUPLES Un drame permanent
SAINT-LOUIS : THÉÂTRE POPULAIRE EN DÉCLIN : Les “doyens” et les promoteurs culturels tirent la sonnette
FUSION DES SECTEURS DE LA CULTURE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS : L’optimisme des acteurs du théâtre
MENACES DE VIOLENCE : Deux alcooliques s’en prennent à un vieux qu’ils accusent d’être un indicateur de la police
PASSATION DE SERVICES AU MINISTÈRE DE LA JEUNESSE : Pape Malick Ndour passe le flambeau à Khady Diène Gaye 
ZIGUINCHOR : Les attentes des populations vastes comme 40 ans de conflit armé
ATTENTES DES SENEGALAIS ENVERS LE NOUVEAU REGIME : La valse des priorités