Publié le 17 Jul 2012 - 20:41
DEUXIÈME SESSION DE LA COUR D’ASSISES DE THIÈS

La bande à ''Ndanane'' écope de la perpétuité

Inculpés pour association de malfaiteurs, vols en réunion avec port d’armes, viols collectifs, rébellion et détention d’armes blanches, les quatre membres de la bande à Ousmane Ka dit ''Ndanane'' ont écopé de la perpétuité.

Les mines étaient tristes hier,  au tribunal régional de Thiès, à l'énoncé du verdict dans le procès des quatre membres de la bande à Ousmane Ka alias Ndanane. Pour cette première affaire de la deuxième session de la cour d’assises de Thiès, Gallo Ba, Ousmane Ba alias Sombeye, Ousmane Ka dit Ndanane, et Amadou Ba dit Ndougou ont été reconnus coupables des délits d’association de malfaiteurs, vols en réunion avec port d’armes, rébellion pour Ndanane et détention d’armes blanches pour Ndougou.

Ils ont été acquittés pour le délit de viols. Un cinquième accusé, Aliou Sadio Ba, a été acquitté par la cour. Il faut toutefois souligner que le cerveau de la bande Ousmane Ka alias Ndanane et Amadou Ka dit Ndouguou ont été jugés par contumace. Les deux lascars ont profité d'une mutinerie intervenue en 2006, à la maison d’arrêt et de correction de Thiès, pour se faire la malle. Depuis lors, ils demeurent introuvables. Un mandat d’arrêt a été lancé contre eux.

L'opération commando dure 2h et permet 29 interpellations

En effet, la bande s'est faite remarquer durant la période Avril-Novembre 2005. À la suite de  plusieurs plaintes sur des cas d’agressions suivies de vols et de viols, dans les alentours du village de Thionaack Peulh,  la brigade de recherches de la police centrale de Thiès décide d'ouvrir une enquête et de mener des investigations. Elles portent leurs fruits, puisqu'elles aboutissent à une dénonciation anonyme. Ainsi, le 08 novembre 2005, à 13H, la brigade de recherches de la police centrale procède à l'interpellation de Ousmane Ka dit Ndanane qui se trouve être ''le cerveau de la bande''.

Trois heures plus tard, à 16h, une opération commando est menée par les éléments de la brigade de recherches, appuyés par un détachement de dix éléments du GMI. Ndanane fait partie du convoi qui opère une descente au village de Thionaack-Peulh. L'opération commando dure deux tours d’horloge et permet d'appréhender 29 personnes qui sont gardées à vue à la police centrale. Au cours des interrogatoires, les prévenus  nient les faits et déclarent ignorer l’identité des plaignantes. Toutefois, les sept victimes identifient formellement les membres de la bande comme étant leurs agresseurs. Ainsi le le 14 Novembre 2005,  Ndanane, Gallo Ba, Aliou Sadio Ba, Sombeye et Ngougou sont placés sous mandat de dépôt.

''La perpétuité c’est quitter la prison pour aller au cimetière''

A l’enquête préliminaire comme à la barre, les prévenus ont persisté dans la dénégation des faits de vols commis avec violence en réunion avec utilisation d’armes blanches et viols collectifs qui leur sont reprochés. Non convaincu par les prévenus, l’avocat général Salobé Ngingue a requis les travaux forcés à perpétuité. Une peine jugée trop sévère par les avocats de la défense, notamment par Me Sene qui a laissé entendre que ''la perpétuité c’est quitter la prison pour aller au cimetière''. Son collègue Me Sonko demandera à la cour de ne pas se baser sur la déclaration des prévenus, mais sur des preuves. Ils ont plaidé l’acquittement, au bénéfice du doute.

Dans son délibéré, la cour a suivi l’avocat général. Le président du tribunal a acquitté les prévenus sur le délit de viols collectifs. Avant de les condamner aux travaux forcés à perpétuité sur les délits d’association de malfaiteurs, de vols en réunion avec port d’armes sans autorisation et usages de violences.

NDEYE FATOU NIANG

 

Section: 
CÉLÉBRATION TABASKI : Pour se payer une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère
JUSTICE – ‘’PRINCIPES DE BANGALORE’’ : Des magistrats à l’école de la déontologie juridique
TVA SUR LES PRESTATIONS DE SERVICES NUMÉRIQUES RÉALISÉES PAR LES ASSUJETTIS ÉTRANGERS : Le ministre des Finances change la donne
LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE À KOLDA : Le Pam débloque 45 millions pour promouvoir le fonio dans les écoles
SAINT-LOUIS: CHANGEMENT CLIMATIQUE : Une étude  expose les pertes et  dommages dans la zone Nord
COUR SUPRÊME : Verdict attendu de l'affaire du marché de 71 milliards par le ministère de la Santé
LE MONDE DE LA PRESSE EN DEUIL : Mansour Dieng n’est plus
Vol en réunion avec usage d'arme
GÉNÉRAL BIRAME DIOP, MINISTRE DES FORCES ARMEES ‘’Le Sénégal travaillera sans relâche pour la réunification de la CEDEAO’’
KOLDA/ RECONNU COUPABLE DE SÉQUESTRATION, VIOL ET DE CHARLATANISME : Un charlatan guinéen condamné à 10 ans de prison ferme
SAINT-LOUIS: PASSATION DE SERVICE AU CROUS : Dr Babacar Diop décline sa feuille de route
Rackets dans l'espace CEDEAO
LUTTE CONTRE LA DROGUE ENTRE THIÈS ET KAOLACK : Les brigades régionales de la Docrtis saisissent 326 kg de chanvre indien
MATAM : Djinda Dème valide le changement systémique dans l’éducation
PUBLICITÉ SUR LES MÉTHODES D'AVORTEMENT VIA LES RÉSEAUX SOCIAUX : Le ministre de la Santé menace
LA DUE DILIGENCE ET L'ACCÈS À L'INFORMATION AU SÉNÉGAL : Vers une transparence et une digitalisation accrues
ARABIE SAOUDITE : 1,3 million de pèlerins déjà arrivés, plus de 300 000 clandestins refoulés
FERMETURE ET DÉLOCALISATION DE L’USINE ICS SENCHIM : Une bombe écologique au cœur de Dakar
UTPS
RESTAURATION DES ÉCOSYSTÈMES - AIRE MARINE PROTÉGÉE DE JOAL-FADIOUTH : Daouda Ngom salue le travail des femmes