Publié le 10 Jun 2021 - 12:52
FORUM DES EVEQUES DU SENEGAL

L’Eglise plaide pour la justice et la paix

 

Du 8 au 9 juin, le diocèse de Thiès a accueilli le forum commémorant le 25e anniversaire de la Lettre pastorale des évêques du Sénégal publiée en 1994 sur le thème ‘’Bâtir ensemble un Sénégal de justice et de paix’’. Une occasion, selon l’évêque de Thiès, de contribuer à la promotion de la paix et de la justice au Sénégal.

Face aux récents troubles qu’a connus le pays combinés à certains dérapages liés à la religion sur les réseaux sociaux, les évêques du Sénégal soutiennent que l’ambition est de renforcer la contribution de l’Eglise à la construction d’un Sénégal de justice et de paix. 
 
‘’La Lettre pastorale des évêques du Sénégal est un tremplin pour mieux répondre aux réalités actuelles du Sénégal, notamment les événements de mars 2021. A la suite de nos aînés évêques d’il y a plus de 25 ans, nous nous engageons pour une conscience citoyenne renforcée dans le vivre ensemble et le respect du bien commun. Notre pays a besoin d’un développement qui intègre pleinement sa jeunesse en matière de formation, d’emploi et d’épanouissement humain’’, a déclaré l’archevêque de Dakar. 
 
Monseigneur Benjamin Ndiaye invite les Sénégalais à la réflexion autour de la question ‘’Comment promouvoir une jeunesse qui croit en sa culture, ses capacités, ses valeurs, en son identité citoyenne ?’’ Tout ceci dans un pays respectueux des lois et règlements sans arrangements factices, sans corruption. Les évêques du Sénégal ont lancé un programme avec pour thème ‘’Construisons ensemble un Sénégal de justice et de paix, dans le respect de l’environnement et la promotion du bien commun pour l’épanouissement des personnes et des communautés’’. 
 
De l’avis du nonce apostolique, ce document permettra une éducation à la justice et à la paix afin de réduire les injustices. Il se désole de l’aggravation de la pauvreté pour la majorité de la population, du chômage grandissant, l’exode rural de la dégradation du tissu social et de la moralité, de l’intolérance. La Lettre pastorale des évêques du Sénégal existe depuis le 20 novembre 1994. Sa pertinence réside dans la crise économique d’alors résultant de la dévaluation du franc CFA avec comme conséquences la montée de la pauvreté et un pouvoir d’achat rétréci. Les évêques ont insisté sur la nécessité de renforcer le dialogue islamo-chrétien par des actes de paix, de partage et de tolérance.

 

Section: