Publié le 27 Feb 2024 - 08:09

Grève Sytjust

 

En mouvement depuis plusieurs semaines, le Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) compte passer à ‘’la vitesse supérieure’’, ces prochains jours. Ainsi, il ‘’a décrété une grève de 72 heures les lundi 26, mardi 27 et mercredi 28 février 2024’’. Il l’a annoncé dans un communiqué reçu hier à ‘’EnQuête’’. ‘’Le gouvernement est allé au-delà des limites juridiques et judiciaires ou bien même constitutionnelles, pour prendre en charge ses préoccupations politiques de l’heure, alors que sur un autre registre, au même moment, il permet à monsieur Gallo Bâ, Ministre de la Fonction publique et de la Transformation du secteur public, de détruire la vie des greffiers et des autres fonctionnaires de la justice avec des élucubrations juridiques qui ne peuvent convaincre personne’’, explique-t-on dans leur note.

Le Sytjust regrette que ‘’le bon fonctionnement du service public de la justice et l’indépendance de la justice (soient) apparemment à l'extrême périphérie de l’agenda du gouvernement. Il en résulte une paralysie des cours et tribunaux qui dure depuis trois mois. C’est la raison pour laquelle, à l’issue de leur assemblée générale du 24 février 2024 au palais de Justice de Dakar, les membres du Sytjust ont décidé d’intensifier la lutte pour atteindre les objectifs qu’ils ont consignés dans leur préavis de grève, notamment le passage direct de tous les greffiers à la hiérarchie A2 et le reclassement direct du personnel de la justice dans le corps des assistants des greffes et parquets, dans le cadre de la mise en œuvre définitive de la réforme du statut particulier du cadre des fonctionnaires de la justice’’.

Section: