Publié le 16 Apr 2023 - 00:06
OUTRAGE À MAGISTRAT

Le ‘’pastéfien’’ Bassirou Diomaye Faye arrêté

 

Recherché, toute la journée, par la police, Bassirou Diomaye Faye, membre du Bureau politique de Pastef, a finalement été arrêté, hier, dans la soirée. Il lui est reproché des déclarations qu’il a tenues sur des magistrats.

 

Les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic) ont finalement mis la main sur Bassirou Diomaye Faye, secrétaire général de Pastef, hier, aux Impôts et des Domaines. Une arrestation annoncée par Me Khoureïchy Ba : ‘’Bassirou Diomaye Faye interpellé à son bureau à... 22 h, conduit au commissariat du Point E, est acheminé en ce moment à la Dic avec les excellents confrères Amadou Sow et Abdoulaye Tall.’’

Dans une vidéo de l’arrestation houleuse devant les locaux des Impôts et des Domaines, on le voit en compagnie de responsables de Pastef, dont Me Abdoulaye Tall, porte-parole du parti, et le coordonnateur de Dakar Abass Fall. Ce dernier, s’adressant à celui qui semble être le chef des policiers, déclare : ‘’C’est un gars de l’administration. Il ne va pas fuir. C’est un responsable. Ce n’est pas un voyou. Ce n’est pas un délinquant.’’ Les paroles fusent. Dans le brouhaha, Me Tall lance aux éléments de la police : ‘’Il est 22 h passées… Vous voulez l’enlever, en l’absence d’un mandat d’arrêt.’’

Mais les agents en service commandé restent inflexibles. L’un d’eux reçoit un appel téléphonique. Après avoir échangé quelques instants avec son interlocuteur, il donne l’ordre de partir avec le responsable de Pastef. Ce dernier, devant la tournure des événements et voyant que les policiers ont reçu des ordres qu’ils ne vont pas outrepasser, s’avance vers le pick-up. On lui ouvre la porte. Il s’y engouffre, les autres à sa suite. Le véhicule s’ébranle. Maitre Tall de s’écrier face à la caméra et avec dépit : ‘’C’est un kidnapping ! Bassirou Diomaye Faye vient d’être enlevé, ici aux Impôts et domaines. A 22 h, c’est un enlèvement. C’est ça le Sénégal !’’

En effet, ils considèrent qu’avec une convocation en bonne et due forme, le ‘’pastéfien’’ aurait déféré, sans problème. 

Hier, jusque tard dans la nuit, Bassirou Diomaye Faye était dans les locaux de la Dic avec ses avocats et les députés (seuls autorisés à entrer) Abass Fall et Samba Dang.

Dans la journée, l’information avait circulé selon laquelle il était activement recherché et qu’une descente avait été faite à son domicile à Dakar. Mais, à leur arrivée, les hommes du commissaire Adramé Sarr n’avaient pas trouvé trace de lui.  

‘’C’est un procès contre l’éligibilité du président Ousmane Sonko’’

Dans cette affaire, Bassirou Diomaye Faye est accusé d’avoir tenu des propos désobligeants envers des magistrats. D’où l’auto-saisine du procureur de la République. Il disait : ''Certains magistrats se sont donné comme mission d’égorger, de dépecer et de servir de la viande fraîche d’opposants politiques au président Macky Sall pour qu’il décide, selon ses manies et ses phobies, à quelle sauce il voudrait les manger. Ce comportement dommageable à la compétition politique démocratique et inclusive et à la paix civile au Sénégal doit cesser. En tout état de cause, force restera à la vérité et au peuple, s’il ne veut être soumis, par la force, pendant des décennies et des décennies.''

En effet, selon ses dires, Ousmane Sonko avait jusqu’au 29 avril 2023 pour interjeter appel. Mais des magistrats ont décidé de juger le leader du Pastef avant l’expiration de ce délai, ''faisant fi de ce que la loi lui permet'', selon lui. "Ils ont décidé de lui dénier le droit de faire appel d’une décision le condamnant et de reconnaître ce même droit à la partie adverse composée de Mame Mbaye Niang et du procureur qui, du reste, demeure un intrus dans cette procédure. C’est un procès contre l’éligibilité du président Ousmane Sonko. Ni plus ni moins. Et dans cette perspective, l’urgence et la précipitation notées rendent compte d’une volonté de livrer commande, hic et nunc, au prince dont le regard hésitant est figé sur l’échéance du 25 février 2024", a dénoncé Bassirou Diomaye Faye.

BABACAR SY SEYE

Section: 
FONDS POLITIQUES ET SPÉCIAUX DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE : Le « trou noir » dans l’architecture de la finance publique
FONCIER À THIÈS : Le collectif de Mbour 4 demande la levée de la suspension des activités sur leur site
LOGEMENT SOCIAL : Une priorité pour le gouvernement
AMINATA TOURÉ BROCARDE LES OPPOSANTS DU DUO DIOMAYE-SONKO : La stratégie du bouclier et du glaive
THIERNO BOCOUM, PRÉSIDENT DU MOUVEMENT AGIR : "On a un président par intérim "
KOLDA/ BÉNÉFICIER DES INFRASTRUCTURES SOCIALES DE BASE DE L’ÉTAT : Les populations de cinq localités de la commune de Saré Bidji réclament un lotissement
THIÈS - APRÈS LA DÉCLARATION DE BDF : Les ouvriers réclament leur part de Mbour 4
ÉLECTIONS AU SÉNÉGAL : Les acteurs se penchent sur les plaies du système
SAINT-LOUIS : GOUVERNANCE DES RESSOURCES NATURELLES EN AFRIQUE : L’AJA pour une plus grande implication des citoyens
CENT PREMIERS JOURS ET FACE À LA PRESSE DE DIOMAYE : L’APR sans gants
OPPOSITION : Une bataille de positionnement  
RENÉGOCIATION DES CONTRATS : Diomaye dévoile sa stratégie
FISCALITÉ, FONDS POLITIQUES, AES… : Diomaye sans masque
Adji Mbergane Kanouté
FACE-À-FACE DU PRÉSIDENT BASSIROU FAYE AVEC LA PRESSE : Les notes d’Alioune Tine
RETOUR IMMINENT DE KARIM WADE DEPUIS LE QATAR : Le PDS sur les pas des législatives de 2017
ASSEMBLÉE NATIONALE
Fronde chez Thierno Alassane Sall
NOMINATIONS AUX POSTES DE RESPONSABILITÉ : Diomaye et Sonko prennent leur temps
Abdou Mbow interpelle Sonko sur le drame de la migration