Publié le 2 Dec 2012 - 13:00
RASSEMBLEMENT DU 6 DECEMBRE PROCHAIN

Les libéraux face au défi de la mobilisation

 

Le Parti démocratique sénégalais (PDS) prépare activement son rassemblement prévu le 6 décembre prochain à la Place de l’Obélisque à Dakar. Cette manifestation, qui a pour objectif de dénoncer, entre autres, l’''acharnement'' dont les libéraux s’estiment victimes dans le cadre de la traque des biens mal acquis sera sans doute un test majeur pour le PDS dont l’oraison funèbre a été célébré au soir du 25 mars 2012. Le réussira-t-il ? Babacar Gaye, porte-parole du PDS, n’en doute pas une seconde.

 

''Vous serez surpris à double titre : d’abord par la mobilisation, ensuite par la présence de personnalités insoupçonnées, avance M. Gaye. Lesquelles ? M. Gaye préfère entretenir le suspens. Pour relever le défi de la mobilisation, les libéraux semblent sur le système dit Ndiaga Ndiaye dont ils ont usé, peut-être abusés, durant leurs 12 ans au pouvoir.

 

Le porte-parole ne s’en gène pas outre mesure : ''La mobilisation des moyens de transport pour réussir une manifestation n’est pas l’apanage du Parti démocratie sénégalais. Macky Sall aussi en use. Il faut bien que l’on transporte les militants, c’est le minimum'', déclare le président du conseil régionale de Kaffrine.

 

Au menu de ce rassemblement, il y aura ''des messages'' à lancer à partir du ''podium'' qui y sera érigé pour la circonstance. Mais faudrait-il d’abord que Oumar Sarr, coordonnateur national du PDS, et ses camarades disposent, d’abord, d’une autorisation de la part du préfet de Dakar. A ce niveau, Modou Fada, président du groupe parlementaire Libéraux et démocrates, renseigne : ''Nous avons déjà adressé une déclaration à l’autorité publique, on attend. si on nous interdit de nous rassembler, nous nous réunirons pour définir la conduite à adoptée''.

 

Risques

 

Devant la menace d’une contre manifestation par des jeunes du M 23, les risques d’une interdiction sont bien réels. Le cas échéant, ce ne serait qu’un retour de bâton pour les libéraux. Mais dans les rangs de Benno Bok Yakaar, on se veut légaliste. Interpellé par EnQuête dans son édition du mercredi, le député Abdou Mbow pensent que ses anciens compagnons sont libres de manifester pourvu qu’ils respect la loi. Même son de cloche de chez son collègue Thierno Bocoum. ''On va les laisser marcher en paix, on ne peut pas décrier ce qui s’est passé sous Abdoulaye Wade pour ensuite reprendre les mêmes actes''.

 

Reste que la convocation de leur ''frère'' libéral, Karim Wade, ce même 6 décembre, à la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane, pourrait faire ajournée la manifestation des libéraux.

 

DAOUDA GBAYA

 

AVERTISSEMENT!

Il est strictement interdit aux sites d'information établis ou non au Sénégal de copier-coller les articles d' EnQuête+ sans autorisation express. Les contrevenants à cette interdiction feront l'objet de poursuites judiciaires immédiates.

Section: 
THIERNO BOCOUM, PRÉSIDENT DU MOUVEMENT AGIR : "On a un président par intérim "
KOLDA/ BÉNÉFICIER DES INFRASTRUCTURES SOCIALES DE BASE DE L’ÉTAT : Les populations de cinq localités de la commune de Saré Bidji réclament un lotissement
THIÈS - APRÈS LA DÉCLARATION DE BDF : Les ouvriers réclament leur part de Mbour 4
ÉLECTIONS AU SÉNÉGAL : Les acteurs se penchent sur les plaies du système
SAINT-LOUIS : GOUVERNANCE DES RESSOURCES NATURELLES EN AFRIQUE : L’AJA pour une plus grande implication des citoyens
CENT PREMIERS JOURS ET FACE À LA PRESSE DE DIOMAYE : L’APR sans gants
OPPOSITION : Une bataille de positionnement  
RENÉGOCIATION DES CONTRATS : Diomaye dévoile sa stratégie
FISCALITÉ, FONDS POLITIQUES, AES… : Diomaye sans masque
Adji Mbergane Kanouté
FACE-À-FACE DU PRÉSIDENT BASSIROU FAYE AVEC LA PRESSE : Les notes d’Alioune Tine
RETOUR IMMINENT DE KARIM WADE DEPUIS LE QATAR : Le PDS sur les pas des législatives de 2017
ASSEMBLÉE NATIONALE
Fronde chez Thierno Alassane Sall
NOMINATIONS AUX POSTES DE RESPONSABILITÉ : Diomaye et Sonko prennent leur temps
Abdou Mbow interpelle Sonko sur le drame de la migration
MUTISME DES OPPOSANTS DEPUIS L'AVÈNEMENT DU DUO SONKO-DIOMAYE : Calculs et stratégies politiques dans la perspective des Législatives
EN TOURNÉE DANS DIFFÉRENTS ENDROITS DE DAKAR : Les invites et assurances de la ministre Fatou Diouf  
RECONFIGURATION DE L’OPPOSITION SÉNÉGALAISE : Vers un jeu de chaises musicales
ÉLABORATION DE 83 PROJETS DE LOI, 294 PROJETS DE DÉCRET ET 110 PROJETS D’ARRÊTÉ : Ousmane Sonko dévoile un pan de l’agenda législatif et réglementaire