Publié le 22 Jun 2012 - 09:15
TRAQUE DES BIENS MAL ACQUIS

Kane Diallo et Fall Braya à un pas de Rebeuss

Amadou Kane Diallo, ex-directeur du COSEC

 

Après l’ex-ministre de l’Intérieur qui a passé la nuit du mercredi à la caserne Samba Diéry Diallo, deux autres pontes libéraux ont dormi jeudi dans les liens de la prévention. Il s’agit précisément d’Amadou Kane Diallo et Ameth Fall Braya, respectivement ex-directeur et Président du conseil d’administration (PCA) du Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC), et de trois autres employés de la même structure poursuivis pour détournement de deniers publics. Il s’agit d’Ahmed Gaye, directeur du système de l’information et de la production, de Fatou Mbaye, Directrice des finances et d’Abdel Kader Sèye, chargé du contrôle de gestion. Présenté hier au juge d’instruction, ce beau monde a poireauté pendant 8 tours d’horloge dans la cave du Palais de justice sans être présenté au maître des poursuites. Raison pour laquelle ils ont bénéficié d’un retour de parquet et ont été acheminés au commissariat central de Dakar où ils passeront la nuit. Ce qui fera dire au maire de Ndioum qu’il se ‘’considère comme un prisonnier politique’’.

 

Epinglés par des rapports de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) et de l’Inspection générale d’Etat, publiés en 2008, ils ont été déférés au parquet par la Division des investigations criminelles (DIC). Amadou Kane Diallo et Cie seront déférés à nouveau aujourd’hui en attendant leur face-à-face avec le juge d’instruction qui sera chargé d’instruire leur dossier. L’on se rappelle que l’IGE avait relevé le traitement royal dont bénéficiait Kane Diallo qui percevait pas moins de 8 millions de francs Cfa par mois. Quant à l’ARMP, ses audits de 2008 et de 2009 ont mis à nu plusieurs décaissements financiers suspects, ainsi que des marchés entourés de la plus grande opacité. Il a même été découvert que l’argent du COSEC servait à acheter des tissus pour des militants du… Parti démocratique sénégalais (Pds).

 

Section: 
NOMINATION DE NOUVEAUX PCA DANS LA FONCTION PUBLIQUE : Une fonction stratégique souvent méconnue
REMISE DU RAPPORT DES DÉPUTÉS SUR LA MODIFICATION DU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE, AUJOURD’HUI : Les députés ‘’passent le témoin’’ à Amadou Mame Diop
NOMINATIONS DE PROCHES ET DE PARENTS DANS LES POSTES DE RESPONSABILITÉ : Le népotisme, une tradition ‘’républicaine’’ bien ancrée au Sénégal
ASSAINISSEMENT DE LA PRESSE : Mamadou Thior redemande la publication de la liste des médias en règle
RÉFORMES DU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE : Les députés en conclave, la fumée blanche attendue aujourd’hui
JEUNESSE ET CITOYENNETÉ : Les Vacances citoyennes agricoles lancées hier à Roff
SÉANCE PLÉNIÈRE DU PARLEMENT DE LA CEDEAO : Guy Marius Sagna, le trublion qui bouscule le statu quo
RÉFORMES ET CHAMBOULEMENTS DANS LES AMBASSADES ET CONSULATS : Le Projet du grand remplacement au sein du personnel diplomatique
DÉMISSION DE JOE BIDEN : Kamala Harris prend le relais et l'Afrique suit de près
Abdou Latif Coulibaly
FONDS POLITIQUES ET SPÉCIAUX DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE : Le « trou noir » dans l’architecture de la finance publique
FONCIER À THIÈS : Le collectif de Mbour 4 demande la levée de la suspension des activités sur leur site
LOGEMENT SOCIAL : Une priorité pour le gouvernement
AMINATA TOURÉ BROCARDE LES OPPOSANTS DU DUO DIOMAYE-SONKO : La stratégie du bouclier et du glaive
THIERNO BOCOUM, PRÉSIDENT DU MOUVEMENT AGIR : "On a un président par intérim "
KOLDA/ BÉNÉFICIER DES INFRASTRUCTURES SOCIALES DE BASE DE L’ÉTAT : Les populations de cinq localités de la commune de Saré Bidji réclament un lotissement
THIÈS - APRÈS LA DÉCLARATION DE BDF : Les ouvriers réclament leur part de Mbour 4
ÉLECTIONS AU SÉNÉGAL : Les acteurs se penchent sur les plaies du système
SAINT-LOUIS : GOUVERNANCE DES RESSOURCES NATURELLES EN AFRIQUE : L’AJA pour une plus grande implication des citoyens
CENT PREMIERS JOURS ET FACE À LA PRESSE DE DIOMAYE : L’APR sans gants