Publié le 29 Nov 2014 - 03:48
COMMENTAIRE

Sauver le ‘’père’’ Wade !

 

Tout ne se débat pas. Mais à entendre hier Me Wade parler, il y a de quoi avoir peur. Certes, avec le leader du Pds on aura tout vu et entendu, mais l’on était loin d’imaginer qu’il descendrait si bas de son piédestal. Me Abdoulaye Wade se croit toujours cet opposant des années 1980 déterminé à en découdre à tous les prix avec le président Abdou Diouf.

Non maître ! Nous ne sommes pas en 1988, ni en 1993, mais bien en 2014. Et entre-temps, vous avez eu à diriger ce pays pendant 12 bonnes années. N’est-ce pas une bonne raison pour prendre de la hauteur ? On comprend le mal qui vous ronge suite à l’arrestation de votre fils Karim Meissa Wade dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis. Mais est-ce une raison pour parler comme vous l’avez fait hier ? Qu’est-ce que vous gagnerez à vouloir détruire la famille du président Macky Sall ? Quel intérêt à le dire ? Quel aveu ?

L’escalade verbale est spectaculaire. Et maintenant ? Nous vient à l’esprit  cette partie des Mémoires de Abdou Diouf où l’ancien président socialiste écrit : ‘’Abdoulaye Wade n’a jamais été arrêté pour des délits d’opinion mais plutôt pour des délits de droit commun. Ainsi, j’ai des pincements à chaque fois qu’on veuille le présenter comme quelqu’un qui s’est toujours battu de manière démocratique pour la conquête du pouvoir’’.

A dire vrai, on attend d’un ancien chef d’Etat tout sauf le discours que Wade nous a servi hier. Et Rien ne peut expliquer une telle attitude, fût-elle l’emprisonnement d’un fils qui, à un moment donné de l’histoire politique du pays, était considéré comme le plus intelligent des Sénégalais.  A entendre la violence et le ton des propos d’hier, il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’Abdoulaye Wade a perdu le sens des réalités.

Et plutôt que de l’aider, certains de ses compagnons qui s’accrochent encore à ses basques  comme le ferait un enfant qui craint les effets d’un sevrage brusque, attisent le feu  et conduisent le vieux tout droit vers le mur de la surenchère. Pape Samba Mboup, fidèle parmi les fidèles, n’avait pas tort de révéler, il y a de cela quelques jours, dans les colonnes du journal le Quotidien, que certains proches de Wade travaillent à sa perte. Serigne Mbacké Ndiaye de faire le même constat avant-hier lors d’une conférence de presse en dénonçant les options putschistes des alliés de la gauche. Il est dommage qu’aucun membre éminent du PDS n’ait levé le doigt pour dire : Arrêtons ce cirque ! Sauvons le soldat Wade qui a malgré tout marqué l’histoire politique de ce pays ! Il ne mérite pas le supplice auquel il se soumet…lui-même…

Ibrahima Khalil Wade

 

Section: 
PORTRAIT MAIMOUNA NDOUR FAYE (PATRONNE DE PRESSE) Amazone et self-made woman
ANTA BABACAR NGOM : Haute voltige !
AMADOU BA : Le prix de la patience et de l’endurance
AMINATA TOURÉ : La bagarreuse
MOUHAMADOU MAKHTAR CISSÉ : Réformateur, travailleur et post-moderne
“Moi, Ibrahima Sène”
BILLET D’HUMEUR PAR GASTON COLY : Le point de non-retour !
COMMUNIQUÉ DU COSCE SUR LE DÉROULEMENT À MI PARCOURS DU SCRUTIN DU 31 JUILLET 2022
FEMME À LA UNE – BIGUE BOB, RÉDACTRICE EN CHEF D’’’ENQUÊTE’’ Femme choc !
DOCTEUR MARIE KHEMESSE NGOM NDIAYE, DIRECTEUR GENERAL DE LA SANTE : La femme aux défis
FATOU JAGNE SENGHORE (ARTICLE 19) : Gardienne de la liberté d’expression
PAPA AMADOU SARR (EX DG DER/FJ) : Un as de la levée de fonds
ALIOUNE BADARA CISSE, 60 ANS, MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE : Un ‘’rebelle’’ dans la jungle APR
PR MARY TEUW NIANE : ‘’Je tends, sans distinction, la main à tous les acteurs de la vie politique...‘’
OUMAR GUEYE, MINISTRE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES : Le géomètre politique
GRAND’PLACE AVEC ALIOUNE TINE, FONDATEUR D’AFRIKAJOM : ‘’Le dialogue a échoué’’
MARIE JOSEPHINE DIALLO, SECRETAIRE GENERALE DE L’ASSEMBLEE NATIONALE : L’expérience silencieuse
ME ABDOULAYE WADE : Péripéties d’un politicien intemporel
YOUSSOU NDIAYE, ANCIEN MAGISTRAT ET ANCIEN INTERNATIONAL DE FOOTBALL : Plus ‘’Juste’’, plus ‘’Vrai’’, plus ‘’Sport’’
GRAND’PLACE AVEC THIERNO ALASSANE SALL : ‘’Je suis contre Macky Sall’’