Publié le 7 Jul 2012 - 00:15
ENNEMIE DES FEMMES

La fistule obstétricale, un problème de santé publique

 

Le service Urologie de l’Hôpital général de Grand-Yoff a refait peau neuve, pour mieux lutter contre les dégâts de la fistule obstétricale, une maladie qui fait des ravages chez les femmes.

 

 

Il n'existe pas de chiffre qui renseigne sur le pourcentage de femmes atteintes de fistules obstétricales. Toutefois, les résultats enregistrés dans le traitement de cette maladie qui frappe durement les femmes sont encourageants.

 

En effet, d'après le chirurgien urologue Issa Alao de l’Hôpital général de Grand-Yoff (HOGGY), la fistule obstétricale ou vésico-génitale est une communication anormale entre les organes urinaires (vessie pour la plupart du temps) et les organes génitaux chez la femme. Il existe aussi des communications anormales entre les organes urinaires et ceux digestifs, en particulier le rectum. Ce sont de telles anomalies qui donnent naissance aux fistules uro-génitales et aux fistules uro-digestives, explique le chirurgien.

 

«Ces fistules surviennent très souvent après un accouchement difficile qui n'a pas été bien pris en charge, renseigne M. Alao. Ce qui amène la femme à perdre des urines de manière incontrôlée et involontaire par les organes génitaux, de même que les matières fécales de la même façon.» C'était hier en marge de la cérémonie de réception du service rénové de l'Urologie.

 

Mais pour le docteur Alao, la maladie «perd du terrain» grâce aux efforts fournis dans la prise en charge des femmes. De fait, les fistules rencontrées sont pratiquement des cas anciens même si dans les régions périphériques les résultats ne suivent pas comme à Dakar. «La fistule a été un problème pris en compte par les Nations-Unies par l'intermédiaire de l'Unpa qui a financé sa prise en charge des fistules, ce qui a favorisé la gratuité du traitement de cette maladie au Sénégal», ajoute le chirurgien.

 

À cet effet, si l’HOGGY ambitionne de devenir le plus performant de la sous-région, il tente de s'en donner les moyens grâce à des partenariats. La réception provisoire du service Urologie rénové avec le concours du Club Inner Wheel Dakar Teranga vise à améliorer le traitement de la fistule obstétricale. «C'est une maladie phare qu'on a choisie de combattre, avec de petits moyens, mais avec un bon cœur», a expliqué la présidente du club Dakar Teranga. Pour sa part, le professeur Serigne Maguèye Guèye, chef du service urologie, a affirmé que la fistule obstétricale est un vrai problème de santé publique.

 

 

ANTOINE DE PADOU

Section: 
Affaire Médina Gounass
ÉLEVÉ AU GRADE D'OFFICIER DANS L'ORDRE NATIONAL DE LA LÉGION D'HONNEUR : Le général Kandé honoré par Emmanuel Macron
Thiès : Un "Jakartaman" perd la vie en arrachant un téléphone portable
REPRISE DU TRAVAIL APRÈS LES GRANDES FÊTES AU SÉNÉGAL : L’éthique du travail malmenée
DISSOLUTION DES INSTANCES DU PARTI ET NOUVELLE ORGANISATION : FDS/Les Guelwaars se réinvente
RECOURS À L'UNION EUROPÉENNE POUR SÉCURISER LA FRONTIÈRE AVEC LE MALI : Une option sécuritaire discutée
Sonaged
Aminata Touré
DÉPART DÉFINITIF DES MILITAIRES FRANÇAIS DU SÉNÉGAL : L'Unis demande à l'État de l'acter immédiatement
Prise de contact
TIVAOUANE Le général Jean-Baptiste Tine en visite d'apaisement aux ICS
À QUELQUES SEMAINES DES EXAMENS DE FIN D'ANNÉE : Le CEM de Diouloulou mis à sac et incendié
POUR VOL D’UNE CHÈVRE : Deux jeunes condamnés à deux mois ferme
RAPPORT SUR L’ÉMIGRATION IRRÉGULIÈRE, ENTRE JANVIER ET MAI 2024 : Les terribles chiffres de l’hécatombe
Inhumation Mademba Sock
PRISE EN CHARGE DE LA DRÉPANOCYTOSE AU SÉNÉGAL : Le plaidoyer de Pre Fatou Samba Ndiaye
AGENCE D’ASSISTANCE A LA SECURITE DE PROXIMITE Oumar Touré acte la réintègration des ASP radiés entre 2021 et 2024
SAINT-LOUIS : MARCHÉS APRÈS TABASKI : Période de  galère des mères de famille
MUTINERIE AU CAMP PÉNAL LIBERTÉ 6 : Une fouille ''irrespectueuse'' de la chambre 8 à l'origine de la rixe
VOL AU PRÉJUDICE D’UN PROCHE : Alioune Badara Guèye dévalise la maison de son oncle