Publié le 11 Jun 2024 - 16:16
KOLDA/ RECONNU COUPABLE DE SÉQUESTRATION, VIOL ET DE CHARLATANISME

Un charlatan guinéen condamné à 10 ans de prison ferme

 

Le lundi 10 juin, la Chambre criminelle du tribunal de grande instance de Kolda a condamné Samba Coulibaly à 10 ans de réclusion criminelle. Le natif de Labé, en Guinée, a été reconnu coupable des crimes de séquestration, de viol et de charlatanisme.

 

Le condamné Samba Coulibaly apprendra à ses dépens que l’infidélité peut avoir des conséquences désastreuses. Le charlatan originaire de la Guinée vient d’être condamné à 10 ans de réclusion criminelle. Il a été reconnu coupable de séquestration, de viol et de charlatanisme. Des crimes punis par les articles 320, 324 et 336 du Code pénal sénégalais. Il a été jugé le 27 mai dernier et le verdict a été rendu hier lundi par la chambre criminelle.

Les faits remontent au 15 mai 2021 au quartier Thiankank, une localité située dans la commune de Vélingara, région de Kolda. Ce jour-là, les éléments de la brigade de gendarmerie de Vélingara ont reçu une information selon laquelle une femme a été séquestrée par un marabout.

C’est ainsi que les hommes en bleu se sont transportés sur les lieux. Cette descente a permis aux enquêteurs de constater la matérialité des faits. Ce qui a permis aux gendarmes de procéder à l’interpellation du mis en cause Samba Coulibaly. Ce dernier était établi à Diaobé, puis a migré à Vélingara où il vivait à Thiankang, un des quartiers périphériques de la commune de Vélingara. Il logeait avec la dame mariée dans un bâtiment isolé des autres concessions, loin des regards des cohabitants, pendant un mois et une semaine.

La victime raconte sa mésaventure, avec tristesse

Interrogée par les enquêteurs, la dame Dieynaba Baldé a expliqué qu’elle souffrait de maux de tête et de douleurs au niveau des côtes. Malgré tout, elle exerçait le petit commerce pour subvenir aux besoins de sa famille et ceux de ses enfants, afin d’alléger la charge à son mari qui peinait à joindre les deux bouts. Un jour, elle s’est rendue au marché hebdomadaire de Diaobé pour écouler sa marchandise, malgré d’atroces douleurs. Assise devant son étalage, elle a été informée de la présence d’un marabout qui pourrait trouver des solutions à son problème. Ne cherchant pas à comprendre, comme la santé n’a pas de prix, elle  s’est rendue chez le charlatan Samba Coulibaly pour se faire soigner.

‘’Lorsque je lui ai exposé mon problème, Samba Coulibaly m’a fait  croire qu’il pouvait me soigner. C’est ainsi qu’il m’a réclamé 30 000 F CFA. Je les lui ai remis. C’est ainsi que Samba Coulibaly m’a demandé de patienter. Après une vingtaine de minutes, il m’a remis de l’eau bénite et m’a dit d’en boire un peu et de mettre le reste sur mes côtes qui me faisaient mal’’, a expliqué Dieynaba Baldé.

La victime transformée en épouse

D’après la victime, c'est après avoir pris ce produit qu’elle est tombée sous son emprise. ‘’Non seulement il m’a imposé des rapports sexuels, mais il me tabassait, me violentait et me brimait à chaque fois que je tentais de refuser. Finalement, ne pouvant pas supporter les coups qu’il m'a infligés avec un antivol, j’ai fini par obéir à ses ordres. Et durant un mois et une semaine passés au domicile de mon bourreau, j’étais devenue son objet sexuel qu’il utilisait à sa guise’’, a expliqué la dame, les larmes aux yeux.  

La version de la victime a été confirmée par son oncle Samba Kandé. ‘’Son mari et moi l’avons cherchée pendant un mois et une semaine. C’est après qu’on a été informé de sa présence chez le marabout Samba Coulibaly à Diaobé. Une fois sur place, on nous fait savoir que Samba Coulibaly a quitté les lieux avec une femme et s’est rendu à Vélingara où il vit avec la dame au quartier Thiankang. Lorsque nous sommes arrivés sur les lieux, nous avons trouvé Samba Coulibaly établi à la périphérie de la ville. Après avoir constaté la présence de Dieynaba Baldé, nous avons saisi le chef de quartier ; il a appelé le commandant de la brigade de gendarmerie. Ce dernier a dépêché quelques éléments qui sont venus cueillir le charlatan et la victime’’, a dit Samba Kandé.

Interrogé par les enquêteurs, Samba Coulibaly a reconnu les délits pour lesquels il a été arrêté. Il a soutenu avoir été attiré par la beauté de Dieynaba Baldé. ‘’Raison pour laquelle j’ai utilisé des potions mystiques pour la retenir chez moi et d’en faire ma femme’’, avait-il indiqué. Il a reconnu avoir passé avec elle plus d’un mois, mais dit nié le statut matrimonial de la femme. Il a également reconnu avoir entretenu plusieurs fois des relations sexuelles avec Dieynaba Baldé. Du moins, c’est ce qui est consigné dans le procès-verbal d’enquête.

Devant la barre de la chambre criminelle, Samba Coulibaly a tout nié en bloc. Malgré ses dénégations, Samba Coulibaly a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle pour les crimes de séquestration, de viol, de charlatanisme. Il a été arrêté le 20 mai 2021, puis jugé le 27 mai 2024, avant d‘être fixé sur son sort le lundi 10 juin 2024.

 

NFALY MANSALY

Section: 
TRAGÉDIE DE BOFFA BAYOTTE : Le procès en appel s’ouvre mercredi à Ziguinchor
DGA Police nationale
CHEIKH TIDIANE DIEYE À TOUBA : ‘’Ce n’est pas possible pour le gouvernement rentrant de régler tous les problèmes…’’
SÉNÉGAL : La migration interne dans tous ses états
COOPÉRATION INTERNATIONALE : Le Sénégal et la Gambie signent trois accords
DISTRIBUTION DE L'EAU POTABLE EN ZONE URBAINE ET PÉRI-URBAINE : Le Forum social sénégalais accule la multinationale Suez
ZONE DES NIAYES – ACCES A L’EAU, AUX TERRES, AUX FINANCEMENTS… : Les craintes et propositions des maraîchers
CRÉATION D’UN MINISTÈRE DU CULTE AU SÉNÉGAL EN 2025 : Ousmane Sonko veut une « révolution » dans la gestion des affaires religieuses
Hub régional des urgences
Opération Interpol
Violences basées sur le genre
Émigration irrégulière
DRAME À KOLDA : Deux enfants âgés de 11 et 12 ans retrouvés morts noyés dans une rivière
HOMICIDE VOLONTAIRE : Il tue d’un coup de fusil le berger M. Sow
SON HONNEUR ET SA RÉPUTATION SALIS PAR DEUX ADOLESCENTES : A. Keita, jugé pour détournement de mineures, blanchi par le tribunal
URGENCES SANITAIRES EN AFRIQUE – RÉUNION DU GROUPE CONSULTATIF TECHNIQUE : Des experts veulent renforcer le soutien de l'OMS
SAINT-LOUIS : COLÈRE DES PÊCHEURS ARTISANAUX : Les compagnies BP et Kosmos vilipendées
MATAM - SERVIETTES HYGIÉNIQUES RÉUTILISABLES : L'AMFE distribue 300 kits dans trois postes de santé
ASSISES DU SECTEUR DES TRANSPORTS : El Malick Ndiaye pour l'élaboration des stratégies répondant aux besoins présents du secteur
Sénégalais libérés