Publié le 26 Apr 2023 - 23:27
PRÉSIDENTIELLE 2024

Dr Daby Pouye déclare sa candidature

 

Le Dr Daby Pouye (président du mouvement Sopp Sénégal) a tenu ce mardi un point de presse, pour déclarer sa candidature à l’élection présidentielle de 2024. Son action est de mettre l'accent sur la santé et son écosystème, afin d'’’assurer la santé et le bien-être des Sénégalais par la puissance des technologies et l'innovation’’.

 

Les élections sont en général un moment fort d’expression de la démocratie et un baromètre effectif d’appréciation de la volonté populaire.  ‘’Les différents plans et stratégies de développement proposés par les régimes précédents se sont certes méthodologiquement fondés sur des analyses qui ressortent les aspirations des populations, mais n'ont pas fait de modélisation ou des projections pour caractériser les objectifs généraux et sectoriels, afin de ressortir les indicateurs clés de développement avec des cibles claires sur des phases successives. Ainsi, malgré les efforts de définition d'une vision Sénégal émergent à l'horizon 2035, la mise en œuvre se trouve confrontée à des difficultés de cohérence qui ne permettent pas une pleine exécution et l'atteinte des changements escomptés en 2035. En effet, le large spectre optionnel de la Vision Plan Sénégal émergent 2035 pose les germes d'une mise en œuvre difficile, car déclinée dans un plan d'action prioritaire’’, a regretté le Dr Daby Pouye, lors de sa rencontre avec la presse, hier.

Selon le nouveau candidat, le Sénégal traverse une grande affliction économique dont les causes ne datent pas d'aujourd'hui. ‘’Les dirigeants successifs, dit-il, ont opté pour une économie extravertie au service de l'économie française et internationale. Le choix de l'arachide a été un premier facteur de fragilisation de notre pays. Le droit du peuple sénégalais à la propriété du Sénégal a été mis de côté par manque de confiance des dirigeants de l'époque au peuple sénégalais. Cette économie de la soumission non pas par manque de patriotisme, mais plutôt par manque de confiance en notre capacité à nous en sortir, a prévalu tout au long des autres présidences et continue à prévaloir aujourd'hui’’.

À l’en croire, cette posture en contradiction avec le désir profond des Sénégalais, mais aussi des Africains de souveraineté explique la persistance des tensions et crée une suspicion vis-à-vis de nos dirigeants soupçonnés de connivence avec les gouvernements français. Il en est résulté : ‘’Un chômage chronique qui touche toutes les générations et plus particulièrement celui des jeunes, avec des niveaux intolérables et son corollaire l'absence de perspectives, sont autant de raisons explicatives du désarroi du peuple sénégalais. Un pouvoir d'achat en baisse aggravé par une inflation galopante (9,7 %) qui entraîne une augmentation des produits alimentaires de près de 20 % constitue certaines des causes de cette rancœur qui gangrène notre pays, faute de solutions à CT, MT et LT.  Un non-accompagnement du secteur dominant appelé à tort l'économie informelle est autant de raisons explicatives du désarroi du peuple sénégalais’’.

Tolérance zéro pour les détournements des ressources publiques et la corruption

Monsieur Pouye a fait savoir que ‘’la solution à cette affliction économique est de créer un Sénégal fort dans une Afrique souveraine avec la création d'institutions financières propres et sous contrôle, afin de se doter de véritables moyens locaux de relever les défis de nos populations, plus de 72 % à moins de 35 ans’’.

Il a noté aussi que le paysage politique, qui est marqué par un niveau d'injures et d'accusations, n'est pas à la hauteur des préoccupations de nos compatriotes. Le Dr Daby Pouye a prôné le besoin de redonner ses lettres de noblesse à la politique, de la dépoussiérer, de sortir de la politique politicienne et de mettre en place une véritable politique qui va servir à impulser un développement social, économique et culturel.

‘’Notre action prioritairement mettra l'accent sur la santé et son écosystème, afin d'assurer la santé et le bien-être des Sénégalais par la puissance des technologies et l'innovation’’, a rappelé le Dr Pouye. Sur ce, il s’engage à jeter les bases du développement humain pour tous, d'ici 2035. ‘’Il est temps de prendre conscience que nous sommes une très grande nation et que nous ne pouvons pas nous contenter de rêves modestes. Nous avons aujourd'hui besoin d'hommes et de femmes qui ont suffisamment confiance en notre capacité à faire du Sénégal une grande nation et capables de fédérer les uns et les autres’’.

DIANA DIA (Stagiaire)

Section: 
CONTRE L'EXTRÊME DROITE : Les francs-maçons de France appellent à un rassemblement le 18 juin
PIT SUR LES SORTIES D’OUSMANE SONKO : ‘’Ce qu’on attend du Premier ministre…’’
TENSIONS ENTRE PASTEF ET LES JOURNALISTES : Ousmane Sonko, les non-dits d’une relation amour-haine avec la presse
MIMI TOURÉ SUR LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX ÉLECTIONS : ‘’Les femmes ne sont pas nécessairement porteuses de projets qui sont bons pour les femmes’’
APRÈS LES SORTIES DES POPULATIONS : Les ICS se lavent à grande eau
Mamoudou Ibra Kane
Thierno Bocoum
VISITE AU MARCHE À BÉTAIL DE DAHRA DJOLOF : ‘’Plus de 600 millions F CFA financés par le Fonstab n’ont pas été recouvrés dans la zone’’
POURSUITES JUDICIAIRES : Ousmane Sonko menace les dirigeants de l’ancien régime
« PROJET » PASTEFIEN : « A partir de septembre, le « Projet sera opérationnalisé », selon le député Ayib Daffé
KALIDOU SY, PROFESSEUR D'ANALYSES DE DISCOURS : ‘’La véritable efficacité d'un slogan dépend de la capacité des dirigeants à rester fidèles à ce mot d'ordre’’
‘’SOPI’’, ‘’NATANGUÉ’’, ‘’JUB, JUBAL, JUBANTI’’, ‘’FAST TRACK’’ : Les slogans comme arme de communication des régimes au Sénégal
ENTRETIEN AVEC GALLO TALL, PORTE PAROLE ADJOINT DU PDS : ‘’Karim a décliné des postes dans le gouvernement’’
RECOMPOSITION POLITIQUE : La méthode Amadou
CONSEIL DES MINISTRES : De nouveaux patrons pour la Senelec, Promoged, Petrosen Holding Sa, Aser, AEME…
ÉRADICATION DES ABRIS PROVISOIRES, DIGITALISATION INTÉGRALE DU SYSTÈME... : BDF veut rénover l'école sénégalaise 
Décret de répartition
MESURES INDIVIDUELLES : Les nominations en conseil des ministres
CONSOLIDATION DE LA PAIX AU SÉNÉGAL : Le Conseil interreligieux du Sénégal pour la paix  engage le combat
FIN DES CACIQUES AU PDS, PRISE DE CONTRÔLE DES KARIMISTES : Le grand remplacement